Infidèle (série télévisée)

Infidèle

Genre Drame
Création Didier Le Pêcheur
Acteurs principaux Claire Keim
Jonathan Zaccaï
Pays d'origine Drapeau de la France France
Chaîne d'origine TF1
Nb. de saisons 1
Nb. d'épisodes 6
Durée 52 minutes
Diff. originale Drapeau de la France

Infidèle est une mini-série télévisée française en six épisodes de 52 minutes réalisée par Didier Le Pêcheur pour TF1. Elle est diffusée à partir du en Belgique sur La Une et en France à partir du . Il s'agit de l'adaptation de la série britannique Doctor Foster diffusée en 2015 sur BBC One.

Synopsis

Emma, médecin quadragénaire, découvre des petits indices qui, mis bout à bout, lui donnent à penser que Mattéo, son époux cuisinier, la trompe avec une autre femme. Elle fait suivre Mattéo par l'une de ses patientes qu'elle paie à cet effet, et les résultats de la filature la confortent dans son opinion.

Quand elle parle franchement de ses soupçons à son mari, ce dernier se récrie : Mattéo déclare ne pas la tromper et être vexé qu'elle puisse penser ça de lui.

Puis Emma voit en consultation médicale une jeune femme blonde, Candice, fille de l'une de ses patientes. La jeune femme ne se sentirait pas bien depuis quelques jours. Emma en vient à se demander si Candice ne serait pas la maîtresse de Mattéo, d'autant plus que Candice lui a avoué avoir une liaison avec un homme marié.

Emma ayant fait faire une prise de sang, le résultat révèle que Candice est enceinte : s'il s'agit bien de la maîtresse de Mattéo, comment elle et son amant vont-t-ils réagir face à cette nouvelle ?

Distribution

Fiche technique

Réception critique

  • « Appliqué, le résultat a le mérite de changer de l’habituel polar — c’est le principal avantage des remakes — et devrait intriguer les nouveaux venus. Ceux qui ont vu l’original, en revanche, ne retrouveront pas l’ambiguïté, la tension et la violence psychologique d’un modèle qui, comme souvent, reste nettement supérieur. » Pierre Langlais, Télérama[1].
  • « La banalité d’une tromperie devient un chef-d’œuvre dramatique. Il faut dire que l’action est portée par d’excellents acteurs. Claire Keim, d’un côté, qui révèle une fois de plus qu’elle n’est pas qu’un joli visage. Toute en finesse et en retenue, elle cache les doutes qui la rongent et l’entraînent à commettre des bévues professionnelles. Jonathan Zaccaï, de l’autre côté, qui avait adoré la version anglaise, mais impose un personnage masculin plus charismatique que son alter ego anglais, tout empêtré dans les sentiments qu’il nourrit pour deux femmes. » Élisabeth Perrin, Le Figaro[2].
  • « Voilà une saga comme on les aime : rythmée, pleine de rebondissements avec un casting cinq étoiles remarquable. Le scénario réussit à nous tenir en haleine comme devant un thriller sans qu'il n'y ait jamais aucun meurtre ni policier à l'horizon », Télé 7 jours[3].

Audience

La diffusion des deux premiers épisodes arrive en tête des audiences de la soirée, en France, avec 5 223 000 téléspectateurs, soit 23,6 % de part d'audience[4].

Notes et références

  1. Pierre Langlais, « Infidèle / Saison 1 / Épisode 1 », sur Télérama (consulté le 10 janvier 2019).
  2. Élisabeth Perrin, « Infidèle : Claire Keim et Jonathan Zaccaï au cœur du mensonge sur TF1 », sur Le Figaro.fr, (consulté le 10 janvier 2019).
  3. « Infidèle (TF1) : Faut-il regarder la série avec Claire Keim et Jonathan Zaccaï ? », sur Télé 7 jours, (consulté le 10 janvier 2019).
  4. « Audiences Prime: La nouvelle série de TF1 leader à plus de 5,2 millions - M6 à 3,3 millions avec un film - France 3 faible avec un documentaire sur "les forçats de la mer" », sur jeanmarcmorandini.com, (consulté le 10 janvier 2019).

Annexes

Articles connexes

Liens externes