Indice de synthèse

Indice de synthèse

L'indice de synthèse est utilisé en linguistique comme critère de classification typologique d'une langue, en fonction du nombre de morphèmes par mot. On l'utilise généralement en combinaison avec l'indice de fusion.

On distingue classiquement les langues isolantes, les langues agglutinantes et les langues fusionnelles (ou flexionnelles), selon l'organisation morphologique des mots :

  • dans les langues isolantes, les mots sont toujours composés d'un morphème unique,
  • dans les langues agglutinantes et fusionnelles, les mots sont généralement construits par concaténation de plusieurs morphèmes, le mot résultant pouvant subir une déformation dans le cas des langues fusionnelles.

Cet indice permet de situer une langue en fonction du degré de regroupement des morphèmes, entre l'indice le plus faible pour les langues isolantes, et l'indice le plus fort pour les langues polysynthétiques dans lesquelles une phrase peut être constituée d'un mot unique.

Exemple

Le vietnamien, langue isolante, possède l'indice de synthèse minimum. Ainsi, là où l'on n'emploie qu'un seul mot en français, plusieurs mots peuvent être nécessaires en vietnamien, notamment pour indiquer les temps.

Par exemple, "je mangerai du poisson" se traduit par :

tôi    sẽ         ăn        cá
moi    [futur]    manger    poisson

alors que "je mange du poisson" (en ce moment) se traduit par :

tôi    ăn        cá
moi    manger    poisson

ou par

tôi    dang            ăn        cá
moi    [en train de]   manger    poisson