Incident du Dai Hong Dan

Incident du Dai Hong Dan
Description de cette image, également commentée ci-après
Le Dai Hong Dan .
Informations générales
Date
Lieu Océan Indien, au large de Mogadiscio
Issue Victoire américano-nord-coréenne, reprise de contrôle du navire.
Belligérants
Drapeau de la Corée du Nord Corée du Nord
Drapeau des États-Unis États-Unis
Pirates somaliens
Forces en présence
1 destroyer
1 cargo capturé
7 pirates
Pertes
6 marins nord-coréens blessés (3 grièvement)1 ou 2 morts
5 ou 6 prisonniers (dont 3 blessés)

Opération Bouclier de l'Océan

L'incident du Dai Hong Dan a lieu le lorsque le cargo nord-coréen Dai Hong Dan  est attaqué et temporairement capturé par des pirates somaliens dans l'océan Indien[1]. Le lendemain, les marins nord-coréens maîtrisent leurs ravisseurs avec l'aide d'un navire de la marine américaine[2],[3],[4].

Capture

L'incident se déroule à environ 110 km au Nord-Est de la capitale somalienne, Mogadiscio. Un groupe de pirates somaliens aborde et prend le contrôle du cargo nord-coréen Dai Hong Dan. Selon des sources nord-coréennes, le navire avait déchargé sa cargaison dans la capitale somalienne avant que sept pirates armés et déguisés en gardes ne l'accostent. Les pirates prennent le contrôle de la passerelle, tandis que les 22 membres d’équipage conservent le contrôle de la timonerie et de la salle des machines. Les pirates forcent le navire à s'éloigner en pleine mer et exigent une rançon de 15 000 $[4].

Reprise du navire

Le lendemain, suite à l’émission d’un signal de détresse par l’équipage du cargo capturé, le destroyer américain USS James E. Williams fait route vers le Dai Hong Dan et y héliporte une équipe d’intervention en Sikorsky SH-60 Seahawk. Pendant ce temps, les Nord-Coréens attaquent leurs ravisseurs, et s'emparent de plusieurs armes. Après une fusillade entre marins nord-coréens et pirates, ces derniers se rendent[4].

Un ou deux pirates sont tués dans l'engagement, et les autres sont capturés (dont trois sont blessés). Sur les six marins coréens blessés, trois requièrent des soins médicaux, et sont traités à bord du destroyer américain[4].

Suites

L'agence centrale de presse nord-coréenne publie une déclaration peu habituelle suite à l’incident, car elle remercie les États-Unis et insiste sur le succès de la collaboration entre ceux-ci et la Corée du Nord[5],[6].

Notes et références

  1. http://news.bbc.co.uk/2/hi/africa/7069026.stm
  2. Associated Press (AP), « N. Korea Thanks U.S. for Piracy Aid », military.com,‎ (lire en ligne)
  3. (en-US) « IIP Publications », sur Bureau of International Information Programs, US Government (consulté le 15 juillet 2017)
  4. a b c et d (en) « Crew wins deadly pirate battle off Somalia », CNN,‎ (lire en ligne)
  5. (en) « DPRK's Consistent Principled Stand to Fight against All Forms of Terrorism Reiterated » (version du 13 avril 2015 sur l'Internet Archive)
  6. (en) Jon Herskovitz, « North Korea offers rare thanks to U.S. for help », sur Reuters, (consulté le 27 octobre 2018).