Imaginaire social

L’imaginaire social est un magma[Quoi ?] de significations sociales à caractère imaginaire dont la production ne se réfère pas à une ou plusieurs élaborations psychiques individuelles ni même de groupes ou d'organisations. Il s'agit d'un concept créé par Cornelius Castoriadis.

En quoi consiste l'imaginaire social

Pour comprendre ce concept, nous devons nous placer d'emblée dans une perspective sociétale. « Les significations imaginaires sociales ne sont ni représentations, ni figures ou formes, ni concepts » écrit C. Castoriadis. Elles ne sont pas plus des « types-idéaux » à la manière du sociologue allemand Max Weber. Elles sont historiques, donc évolutives, et produisent des institutions qui ne peuvent être analysées qu'en fonction du contexte culturel de l'époque.

Elles sont des significations parce qu'elles renvoient à un sens. Castoriadis définit le sens comme « un tenir-ensemble indestructible, se visant soi-même et fondé sur soi-même, source illimitée de plaisir à quoi il ne manque rien et qui ne laisse rien à désirer ».

Imaginaires parce que ces significations ne sont pas réductibles à un réel ou un rationnel quelconque. Elles renvoient au fond magmatique de la psyché et du monde, c'est-à-dire à ce que Castoriadis nomme l'Abîme/Chaos/Sans-Fond à partir duquel surgit sans cesse un flux créatif de nouvelles significations dont la portée peut être bénéfique ou maléfique pour l'homme.

Sociales parce qu'elles valent pour et s'imposent à tous les membres de la société, sans être nécessairement connues comme telles. Les formations idéologiques apparaissent comme des ensembles identitaires rationalisables du fond magmatique de l'imaginaire social. Ceux qui présentent le plus haut degré de cohérence et d'efficacité politique dans un certain contexte.

Voir aussi

Article connexe

Lien externe

Imaginaire social par René Barbier