Iljo Keisse

Iljo Keisse
Iljo Keisse - Six jours de Grenoble 2011 (cropped).jpg

Iljo Keisse aux Six jours de Grenoble 2011

Informations
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
Équipes amateurs
2004 Jong Vlaanderen 2016
01.2009-12.2009[n 1] John Saey-Deschacht-Hyundai
Équipes professionnelles
Principales victoires
Championnats
European champion jersey 2016.svg Champion d'Europe de l'américaine (2005, 2008 et 2011)
European champion jersey 2016.svg Champion d'Europe du derny (2006)
1 étape de grand tour
Tour d'Italie (1 étape)

Iljo Keisse, né le à Gand, est un coureur cycliste belge, spécialisé dans la piste et membre de l'équipe Quick-Step Floors. Il a été suspendu jusqu'en août 2011 après avoir été contrôlé positif à l'hydrochlorothiazide et à la cathine lors des Six jours de Gand en novembre 2008.

Biographie

Iljo Keisse lors du départ de Kuurne-Bruxelles-Kuurne 2015.

Titré à plusieurs reprises lors des championnats nationaux, Iljo Keisse participe à 21 ans aux Jeux olympiques d'été de 2004 à Athènes. Avec Matthew Gilmore, il prend la onzième place de la course à l'américaine[1]. Leur collaboration se poursuit durant les deux années suivantes. Ils remportent une manche de coupe du monde à Moscou, le titre de champion d'Europe, ainsi que les six jours de Gand, Grenoble et Hasselt.

Durant l'été 2006, Matthew Gilmore se blesse en chutant en course. Fracturé au fémur et au genou, il met fin à sa carrière. Dès lors, Iljo Keisse trouve un nouveau partenaire pour les Six jours en la personne de Robert Bartko. Ils obtiennent leur premier succès lors des Six jours de Gand, qui virent le décès d'Isaac Gálvez. Ce nouveau duo s'avère aussi fructueux puisqu'il remporte deux Six jours en 2006-2007, puis quatre en 2007-2008. Keisse fait également équipe avec Kenny De Ketele pour les épreuves nationales et les championnats internationaux. Lors des championnats du monde sur piste 2007, il décroche la médaille d'argent de la course aux points.

Le , on apprend par voie de presse, qu'Iljo Keisse aurait été contrôle positif à l'issue de l'étape finale des Six jours de Gand. Keisse est momentanément suspendu de l'équipe Topsport Vlaanderen, en attendant les résultats de l'échantillon B. Les résultats ont montré par la suite qu'il avait fait usage de produits illicites.

En octobre 2009, il est blanchi par la Royale ligue vélocipédique belge, après avoir expliqué qu'il avait ingurgité involontairement ses produits. Il reprend la compétition et rejoint Quick Step en 2010. Début juillet 2010, Le tribunal arbitral du sport n'étant pas convaincu décide de remettre en place sa suspension d'une durée de deux ans. Il lui reste donc 13 mois sans pouvoir courir, jusqu'en août 2011[2]. Sa suspension ayant été provisoirement levéé par un tribunal belge, il peut continuer à courir mais uniquement en Belgique[3]. Le 2 mai 2011 la Cour d'appel de Belgique précise que les tribunaux belges ne sont pas compétents pour suspendre une décision arbitrale étrangère comme celle du tribunal arbitral du sport, elle confirme donc la suspension d'Iljo Keisse jusqu'au 6 août 2011 en dehors de la Belgique et jusqu'au 27 janvier 2012 en Belgique pour compenser la levée de sa suspension[4].

En avril 2012, Keisse remporte la septième étape du Tour de Turquie. Il s'extirpe du groupe d'échappés avec 8 kilomètres à parcourir. La victoire semble assurée quand il chute dans un virage à droite prononcé, peu après la flamme rouge. Il traverse finalement la ligne avec quelques mètres d'avance sur le peloton engagé dans un sprint massif[5],[6].

En 2013 il dispute le Tour d'Italie, son premier grand tour, et termine l'épreuve en 159e position.

En 2014, il gagne au sprint la Châteauroux Classic de l'Indre. À l'issue de cette saison, il reçoit le Vélo de cristal de meilleur équipier de l'année[7].

À la fin de la saison 2015 Keisse est sélectionné pour la course en ligne des championnats du monde de Richmond. Les chefs de file belges sont Tom Boonen, Philippe Gilbert et Greg Van Avermaet[8].

En 2016, il dispute le Tour de France pour la première fois de sa carrière.

En 2017 il est sélectionné pour participer aux championnats d'Europe de cyclisme sur route[9]. En aout, il prolonge son contrat au sein de la formation Quick-Step Floors pour deux saisons supplémentaires[10].

Palmarès sur route

Par années

Résultats sur les grands tours

Tour de France

1 participation

Tour d'Italie

4 participations

Tour d'Espagne

1 participation

Classements mondiaux

Année 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
UCI World Tour nc[11] nc[12] nc[13] nc[14] 132e[15]
UCI Europe Tour 603e[16] 347e[17] 180e[18] 760e[19]
Légende : nc = non classé

Palmarès sur piste

Jeux olympiques

Championnats du monde

Coupe du monde

  • 2008-2009
    • 3e de la course aux points à Manchester
  • 2009-2010
    • 2e de la course aux points à Cali

Championnats d'Europe

Espoirs
Élites

Six jours

Championnats nationaux

Distinctions

Notes et références

Notes

  1. Du 13 janvier 2009 au 31 décembre 2009
  2. Du 1er janvier 2009 au 12 janvier 2009

Références

  1. Iljo Keisse : L'étoile de la piste, Le Soir, 12 février 2008
  2. Iljo Keisse n'a pas réussi à convaincre sur cyclismactu.net
  3. Iljo Keisse ne peut courir qu'en Belgique sur cyclismactu.net
  4. Keisse débouté, suspendu jusqu'au 6 août sur cyclismactu.net
  5. « Keisse a eu chaud », sur eurosport.fr, (consulté le 11 août 2012)
  6. « Vidéo 2012 #1 : Keisse, totalement dingue », sur velochrono.fr,
  7. (nl) « Surfers HLN.be kroonden Iljo Keisse tot beste helper van 2014 », sur hln.be, (consulté le 20 novembre 2014)
  8. Belga, « Bomans dévoile sa sélection pour le Mondial de cyclisme », sur rtbf.be,
  9. Dominique Turgis, « Championnat d'Europe : La sélection belge », sur directvelo.com, (consulté le 26 juillet 2017)
  10. « Iljo Keisse deux saisons de plus avec Quick-Step Floors », RTBF Sport,‎ (lire en ligne)
  11. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2011 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  12. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2012 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  13. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2013 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  14. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2014 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  15. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2015 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  16. « Classements Route UCI 2005 », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 27 février 2015)
  17. « Classements Route UCI 2005-2006 », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 27 février 2015)
  18. « Classements Route UCI 2006-2007 », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 27 février 2015)
  19. « Classements Route UCI 2007 - 2008 - 10/17/2008 - Classements finaux des Circuits Continentaux UCI - Classement Individuel - Hommes Elite et Moins de 23 ans - Europe Tour », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 17 février 2015)

Liens externes