Ignacio Bayón

Ignacio Bayón
Ignacio Bayón, en décembre 1981.
Ignacio Bayón, en .
Fonctions
Ministre espagnol de l'Industrie
et de l'Énergie

(2 ans et 7 mois)
Président du gouvernement Adolfo Suárez
Leopoldo Calvo-Sotelo
Gouvernement Suárez III
Calvo-Sotelo
Prédécesseur Carlos Bustelo
Successeur Carlos Solchaga
Biographie
Nom de naissance Ignacio Bayón Mariné
Date de naissance (73 ans)
Lieu de naissance Madrid (Espagne)
Parti politique UCD
Diplômé de Université complutense de Madrid
Profession Haut fonctionnaire
Entrepreneur

Ignacio Bayón
Ministres de l'Industrie d'Espagne

Ignacio Bayón Mariné, né le à Madrid, est un homme politique, haut fonctionnaire et entrepreneur espagnol ayant appartenu à l'Union du centre démocratique (UCD)[1].

Il est ministre de l'Industrie et de l'Énergie entre 1980 et 1982.

Biographie

Juriste dans l'administration

Il obtient sa licence en droit à l'université complutense de Madrid en 1965. L'année suivante, il réussit le concours de juriste du Conseil d'État et rejoint alors la section des Finances.

Il passe avec succès en 1967 le concours de juriste des Cortes Generales, dont il sort premier[1], puis obtient trois ans plus tard son doctorat en droit. Il intègre ainsi l'université complutense, occupant un poste de professeur adjoint de droit financier et fiscal.

Haut fonctionnaire ministériel

Au début de l'année 1974, alors qu'il n'a que 29 ans, Ignacio Bayón est nommé secrétaire général du ministère des Travaux publics. Il est relevé de ces fonctions en , pour devenir sous-secrétaire du ministère du Logement[2]. Il est désigné au conseil d'administration de l'Institut national de l'industrie (INI) en [3].

En , peu après la tenue des premières élections démocratiques, il est choisi pour le poste de sous-secrétaire du ministère des Transports et des Communications[4]. Dès le mois d', il est nommé président de l'opérateur Renfe[5], ce qui le contraint à quitter ses responsabilités au ministère, puis à l'INI au mois de juin.

Ministre de l'Industrie

À l'occasion du remaniement ministériel du 3 mai 1980, Ignacio Bayón devient à 36 ans ministre de l'Industrie et de l'Énergie dans le cabinet d'Adolfo Suárez. Avec le nouveau ministre de l'Administration publique Sebastián Martín-Retortillo, il n'appartient à aucun courant particulier de l'UCD[6]. Lorsque Leopoldo Calvo-Sotelo forme son gouvernement le , il le maintient dans ses fonctions.

Passage dans le privé

Pour les élections législatives anticipées du 28 octobre 1982, il est investi par l'UCD comme tête de liste dans la province d'Almería[7]. Il remporte 11,2 % des voix mais aucun des 5 sièges à pourvoir. À la suite de la victoire électorale des socialistes, il quitte le gouvernement le 3 décembre. À cette époque, il détient le record de longévité au ministère de l'Industrie depuis 1977. Il décide alors de rejoindre le secteur privé, où il dirige diverses entreprises, notamment Citroën Espagne, Fomento de Construcciones y Contratas (FCC), et depuis 1997 Realia Business.

Notes et références

  • (ca) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en catalan intitulé « Ignacio Bayón Mariné » (voir la liste des auteurs).

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • (es) Bayón Mariné, Ignacio, sur www.mcnbiografias.com