Ier millénaire av. J.-C.

../.. | IIe millénaire av. J.-C. | Ier millénaire av. J.-C. | Ier millénaire | ../..

Xe siècle av. J.-C. | IXe siècle av. J.-C. | VIIIe siècle av. J.-C. | VIIe siècle av. J.-C. | VIe siècle av. J.-C.
Ve siècle av. J.-C. | IVe siècle av. J.-C. | IIIe siècle av. J.-C. | IIe siècle av. J.-C. | Ier siècle av. J.-C.

Liste des millénaires | Liste des siècles


Le Ier millénaire av. J.-C. a débuté le 1er janvier 1000 av. J.-C. et s’est achevé le 31 décembre 1 av. J.-C. dans le calendrier julien proleptique.

Faits marquants

  • Depuis le début du millénaire, récession thermique subatlantique qui continue de nos jours.
  • 400-250 av. J.-C. à 150 apr. J.-C. : petit optimum climatique romain[1].

Afrique

  • La plupart des populations africaines du Sahara atteignent approximativement les régions qu’elles occupent aujourd’hui :
    • Les nomades Toubou (ou Tibou), issus d’un métissage entre pasteurs bovidiens de l’Est et négrides du Sud, sont installés dans le Tibesti oriental.
    • Les Garamantes, dont une partie sont les ancêtres des Touareg actuels, nomadisent dans le Sahara central. Leur capitale, Garama (Djerma) est dans le Fezzan. Ils sillonnent le Sahara dans des chars tirés par quatre chevaux et servent d’intermédiaire entre le monde noir et le monde méditerranéen par la route des chars, qui part de Gao, longe l’Adrar de Iforas, le Tanezrouft, Ilezi dans le Tassili des Ajjers, puis se sépare en deux tronçons, l’un vers Sabratha par Cidamus (Ghadamès), l’autre vers Lepcis via Garama et Sokna, point de départ de la route Siouah et de l’Égypte.
    • Pratique de la fonte du cuivre dans l’Aïr.
    • L’usage de l’araire gagne l’Éthiopie septentrionale.
    • Introduction des moutons et des bovins domestiques à l’extrême sud-ouest de l’Afrique.

Amérique

  • Vers l’an 800 av. J.-C. :
    • La culture des Zapothèques connaît la première écriture des Amériques.
    • Introduction de la culture intensive du maïs dans les plaines alluviales de l’Amazonie, ce qui va permettre le développement de communautés plus nombreuses et très hiérarchisées.
    • Début de la culture Dorset au Groenland et dans le nord-est du Canada (-800-1000).

Asie

Chine

Corée

  • Construction d’environ 30 000 dolmens sur pratiquement toute la période.
  • Vers l’an 1000 av. J.-C., la technique du bronze moulé s’étend dans la péninsule coréenne à partir de la Chine du Nord.
  • Au VIIe siècle av. J.-C., en Corée, immigration de peuples venus de Mandchourie et de Chine du Nord pendant l’âge du bronze jusqu’au VIIe siècle av. J.-C..
  • Vers l’an 400 av. J.-C., introduction de la technique du travail du fer.
  • En l’an 108 av. J.-C., les Chinois prennent le contrôle de la péninsule coréenne et y établissent des postes militaires.

Inde

Japon

  • L’agriculture sur brûlis apparaît mais ne fournit qu’une partie réduite des ressources.
  • Vers l’an 500 av. J.-C., début de la technique de la culture inondée du riz.

Asie Centrale

Asie du Sud-Est

Europe

Océanie

Australie

  • Vers l’an 1000 av. J.-C. :
    • Dans le sud-est de l’Australie, sont construits de grands villages de maisons rondes en pierre qui peuvent atteindre 700 âmes.
    • Réseau d’échange à longue distance s’étendent pour le commerce des ornements et les matières premières.
    • À Bora, sortes d’alignements de pierre à signification symbolique mystérieuse. Cueillettes cérémonielles et sites sacrés, comme les abris peints, associés au « Temps du rêve », sorte d’âge d’or. Les cérémonies, qui rassemblent des centaines de personnes, sont souvent associées à la récolte de certains produits, comme la noix de cycas, qui exige un préparation (trempage et fermentation) pour enlever les substances toxiques qu’elle contient, ou le papillon bogong, abondant dans le district des Snowy Mountains.

Proche-Orient

  • En Mésopotamie, les axes économiques de l’âge du fer ne recouvrent pas exactement ceux des deux millénaires précédents : l’Euphrate perd son rôle qui s’était déjà amoindri au IIe millénaire. Aucune ville importante ne prospère plus dans la boucle du fleuve. Par contre l’axe est-ouest qui longe le piémont du Taurus ne cesse de prendre de l’importance et joue un rôle essentiel comme en témoigne l’intérêt que lui accordent en permanence les Assyriens. Ce transfert ne vient pas du fait que les activités agricoles ou pastorales ont périclité en Babylonie ou dans l’ancien pays de Sumer, mais que les relations commerciales avec les pays du golfe Arabo-Persique et l’océan Indien connaissent pour quelques siècles un réel déclin. Le centre d’équilibre se trouve maintenant au nord, à la rencontre entre la plaine et de la montagne, qui fournit le fer.
  • Les Phéniciens deviennent la principale puissance commerciale du Levant. Les marins phéniciens franchissent le détroit de Gibraltar (avant l’an 1000 av. J.-C.).
  • Vers l’an 1000 av. J.-C. :
    • les Philistins sont contenus puis repoussés par les peuples juifs. La légende de la victoire de David sur le géant Goliath illustre la chute des Philistins.
    • L’usage du système alphabétique se généralise à tout le Levant, de la Transjordanie à l’Euphrate, en passant par Damas.
    • En Mésopotamie, Les chevaux deviennent assez puissants pour être montés.
  • Alphabet araméen ancien. Il ne diffère que par des variantes de l’alphabet phénicien. Il sera repris par l’hébreu, l’arabe et le syriaque et sera largement diffusé au Proche-Orient. Les Grecs emprunteront la forme phénicienne et permettront sa diffusion dans le monde méditerranéen, puis occidental.
  • Invention de la catapulte de siège en Mésopotamie.

Personnages marquants

Notes et références

  1. Emmanuel Le Roy Ladurie, Histoire humaine et comparée du climat, vol. 3, Fayard, (ISBN 9782213646046, présentation en ligne)
  2. Amirouche Chelli, Rapport aux langues natives et enseignement du français en Algérie, Editions Publibook, (ISBN 9782748362763, présentation en ligne)