Idleb

Idleb

Idleb
(ar) ادلب
Idleb
Vue sur la ville, 1983
Administration
Pays Drapeau de la Syrie Syrie
Gouvernorat Idleb
Démographie
Population 157 427 hab. (2009)
Géographie
Coordonnées 35° 55′ 47″ nord, 36° 37′ 54″ est
Altitude 442 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Syrie

Voir sur la carte administrative de Syrie
City locator 14.svg
Idleb

Idleb, Idlib, Edleb ou İdlip (en arabe : إدلب) est une ville de Syrie, capitale du gouvernorat du même nom. La majeure partie des habitants d'Idleb travaille dans l'agriculture ou dans la ville voisine d'Alep. Les terres se trouvant dans les environs d'Idleb sont très fertiles, produisant du coton, des céréales, des olives, des figues, du raisin, des tomates et du sésame.

La région d'Idleb est une région importante sur le plan historique et compte un certain nombre de cités antiques dont celle d'Ebla (Tall Mardikh), autrefois capitale d'un grand royaume.

Histoire

Lors de la guerre civile syrienne, la ville d'Idleb est le théâtre de nombreux combats. En mars 2012, les rebelles y sont battus par les forces du régime lors d'une première bataille[1]. Idleb est cependant prise en mars 2015 par la coalition rebelle islamiste « Jaich al-Fatah » (« L'Armée de la conquête »), rassemblant principalement le Front al-Nosra, Ahrar al-Cham et Faylaq al-Cham, et par des factions de l'Armée syrienne libre[2],[3]. Depuis cette date, la ville est régulièrement bombardée par l’aviation du gouvernement syrien et de son allié russe[4],[5],[6].

Dans cette ville vit une communauté d’environ 2 000 chrétiens[3].

Idleb et sa région sont ensuite le théâtre de combats ponctuels entre groupes rebelles. Le 23 juillet 2017, les forces d'Ahrar al-Cham abandonnent Idleb après des combats dans les localités environnantes et la ville passe entièrement sous le contrôle des djihadistes de Hayat Tahrir al-Cham[7],[8],[9].

En septembre 2018, la Russie et la Turquie se mettent d'accord sur une zone démilitarisée à Idleb que leurs présidents veulent mettre en place aux pourtours de la dernière zone de désescalade à ne pas avoir été reprise par le gouvernement syrien[10].

Notes et références

  1. Syrie: l'armée contrôle totalement la ville d'Idleb, Le Point avec AFP, 14 mars 2012.
  2. « Syrie : l’Armée de la conquête sur le chemin de Damas », sur Libération, .
  3. a et b « La rébellion syrienne veut faire d’Idlib un modèle de gestion de l’après-Assad », sur Le Monde, .
  4. « Bombardements très intenses sur la région d’Idlib », sur Le Monde 10 octobre 2015.
  5. « Syrie : hôpitaux et écoles bombardés à Alep et à Idlib », sur Sud Ouest, .
  6. « Syrie : le bombardement d’un marché fait 21 morts à Idlib », sur Le Monde, .
  7. Syrie: la ville d'Idleb sous contrôle jihadiste après le retrait des rebelles, AFP, 23 juillet 2017.
  8. Hayat Tahrir al Cham assoit son emprise dans la province d'Idlib, Reuters, 23 juillet 2017.
  9. Madjid Zerrouky et Laure Stephan, La rébellion syrienne en perdition, Le Monde, 26 juillet 2017.
  10. « Zone démilitarisée à Idlib: Moscou et Ankara d'accord sur les frontières », sur lefigaro.fr,

Lien externe