Ichirgu-boil

Ichirgu-boil

L'Ichirgu-boil(a) ou Ichirguboil(a) (vieux-bulgare  : чрьгобыля ; bulgare : Ичиргу боила) désignait dans le Premier Empire bulgare (681–1018) un officier de haut rang qui commandait la garnison de la capitale. Il était à la tête de 400 cavaliers lourds. C'était le personnage le plus important de l'empire après le Khan et le Kavkhan. En temps de paix, l'Ichirgu-boil pouvait également remplir des fonctions diplomatiques.

Selon l'historien bulgare Veselin Beshevliev , le terme irchigu serait d'origine turco-altaïque et signifierait « interne »[1]. Pour d'autres, il serait d'origine caucasienne et signifierait « archer ». Boil(a) désigne un noble, un seigneur.

Une inscription funéraire découverte en 1952 à Preslav —capitale de l'Empire bulgare de 893 à 972— lors de fouilles archéologiques, mentionne l'existence de l'Ichirgu-boil Mostich [2], qui servait sous les empereurs Siméon Ier (893–927) et Pierre Ier (927–969).

Notes et références

  1. (bg) Бешевлиев В., Прабългарски епиграфски паметници, Издателство на Отечествения фронт, София, 1981.
  2. (bg) Мая Стоянова, "Манастир пази десет века тайни на знатен род", frognews.bg, 14 avril 2011.

Liens externes

  • (en) The language of the Asparukh and Kuber Bulgars, Vocabulary and grammar : Old Bulgar word.