IIIe siècle av. J.-C.

IIe millénaire av. J.-C. | Ier millénaire av. J.-C. | Ier millénaire

../.. | Ve siècle av. J.-C. | IVe siècle av. J.-C. | IIIe siècle av. J.-C. | IIe siècle av. J.-C. | Ier siècle av. J.-C. | ../..

Années -290 | Années -280 | Années -270 | Années -260 | Années -250
Années -240 | Années -230 | Années -220 | Années -210 | Années -200

-300 -299 -298 -297 -296 -295 -294 -293 -292 -291
-290 -289 -288 -287 -286 -285 -284 -283 -282 -281
-280 -279 -278 -277 -276 -275 -274 -273 -272 -271
-270 -269 -268 -267 -266 -265 -264 -263 -262 -261
-260 -259 -258 -257 -256 -255 -254 -253 -252 -251
-250 -249 -248 -247 -246 -245 -244 -243 -242 -241
-240 -239 -238 -237 -236 -235 -234 -233 -232 -231
-230 -229 -228 -227 -226 -225 -224 -223 -222 -221
-220 -219 -218 -217 -216 -215 -214 -213 -212 -211
-210 -209 -208 -207 -206 -205 -204 -203 -202 -201

Voir aussi : Liste des siècles, Chiffres romains


Le IIIe siècle av. J.-C. commence le 1er janvier -300 et finit le 31 décembre -201.

Événements

Amériques

  • Essor de la civilisation maya. Construction des premières pyramides.

Asie & monde indien

Asie centrale

  • Débuts de l’âge du fer en Mongolie au IIIe siècle. Les objets de fer trouvés dans les tombes à dalles montrent que l’expansion de la ferronnerie s’est faite progressivement vers le sud du lac Baïkal.
  • Émergence d’une aristocratie de la steppe en Mongolie. Certaines formes collectives de l’exercice du pouvoir subsistent parallèlement, comme l’assemblée des chefs de clan.

Chine

  • Construction de murs défensifs au nord de Qin, de Yan et de Zhao. Le roi de Zhao fortifie par une muraille sa frontière au nord de la boucle des Ordos contre les incursions des nomades. Le royaume de Yan en bâtit une peu de temps après dans la plaine mandchoue, celui de Qin en -270.
  • Wangcheng, capitale des Zhou atteint 250 000 habitants à la fin du siècle.
  • Irrigation des 16 000 km2 de la plaine de Chengdu (Sichuan) par Li Bing, gouverneur Qin dans l’État de Shu, récemment conquis (-316). Ce système, qui protège la plaine des inondations par un grand barrage qui détourne le cours du Minjiang dans une gorge creusée au travers d’une montagne, fonctionne encore de nos jours.
  • Fin de l'époque féodale des royaumes combattants et début de l'ère impériale : ayant pris l'ascendant sur les autres États, le royaume de Qin entame une grande campagne d'unification, qui aboutit en -221 à la création de l'empire. Le roi Ying Zheng devient Qin Shi Huangdi, le Premier Empereur de Qin. La dynastie Qin conserve le trône 15 ans seulement.
  • Fin de la dynastie Qin, et fondation de la dynastie Han par Liu Bang, en -206.

Japon

Népal

  • Le Népal est gouverné au IIIe siècle av. J.-C. par la dynastie tibétaine des Kiratas, sous lesquels est introduit le bouddhisme. Les Lichhavi leur succèdent et règnent sur la vallée centrale jusqu’au VIIIe siècle.

Viêt Nam

  • Royaume d’Au-Lac, fondé au IIIe siècle av. J.-C., dont il ne subsiste aucune trace.

Proche-Orient

  • L’Arabie heureuse est formée de quatre royaumes sémitiques indépendants : royaume des Minéens, des Sabéens, des Cattabaniens et de Chatramotites. Ils vivent largement du commerce des aromates avec le monde grec (encens, myrrhe, cannelle, etc.).

Afrique du Nord

  • Dès le IIIe siècle, à l’ouest du territoire carthaginois, de puissants royaumes berbères se constituent, si l’on en juge par l’importance des monuments construits à cette époque, tel le Medracen près de Batna et le tombeau dit de la Chrétienne, près de Tipaza. Ces royaumes sont composés par de grandes tribus nomades qui se déplacent avec des huttes (mapalia) montées sur roues.
L'Empire carthaginois au IIIe siècle av. J.-C.

Égypte antique

Europe

Europe occidentale

Europe méditerranéenne

Europe orientale

Personnages significatifs

Économie & société

  • Essor d’un vaste commerce international et avènement dans le monde hellénistique d’une grande bourgeoisie capitaliste (banquiers, fermiers généraux, armateurs, commerçants). La Grèce ne joue plus un rôle central (seul Rhodes, puis Délos et Corinthe ont une importance internationale). Les techniques de navigation s’améliorent, et les royaumes hellénistiques se dotent de grands ports marchands, entretiennent et construisent des routes et des canaux. La monnaie se généralise, même chez les barbares (Arabes, Parthes, Thraces, Celtes, Ibères, Romains). Des banques sont nécessaires pour le change et le prêt à intérêt. Elles sont privées (Athéniens expatriés), gérées par des cités (Milet) ou des temples (Éphèse, Sardes, Délos…), d’État (Égypte lagide).
  • L’activité se concentre en Asie Mineure, en Syrie et en Égypte. Elle concerne d’abord les produits alimentaires (blé d’Égypte, vin et huile d’olive de Grèce et d’Anatolie, noisettes du Pont, etc.) et les matières premières (bois, fer, métaux). Ensuite circulent des produits manufacturés de bonne qualité (céramique mégarienne, vases métalliques, bronzes d’art, ex-voto, bijoux, tissus et tapis de luxe). Le trafic des esclaves est considérable. La conquête de l’Orient permet enfin l’arrivée sur la Méditerranée de produits originaires d’Afrique noire, d’Arabie et des Indes (ivoire, épices, encens, parfums, perles, pierres précieuses). La forte demande de ces produits de luxe provoque une hémorragie de numéraire (or et argent) qui perdurera jusqu’à la fin de l’Empire Romain.
  • Le commerce de Carthage reprend avec l’Égypte Lagide, Rhodes et la Campanie. Elle échange des produits fabriqués grec contre des denrées alimentaires du Maghreb et des minerais importés par le commerce lointain avec l’Afrique Noire (or des placers de Gambie) ou les îles Britanniques (étain).

Art et culture

  • Rédaction du livre de Tobit.
  • Rédaction de la Septante par soixante-douze auteurs à la demande du pharaon Ptolémée II. Il s'agit d'une traduction de la Bible hébraïque en koinè grecque.
  • Enclos belges ou picards.
  • « Coupelles à l’arc-en-ciel », nommées ainsi par les paysans du XVIIIe siècle qui les découvriront lors du ravinement de leurs champs par de fortes pluies (Allemagne du sud, Suisse). Ce sont des monnaies d’or de formes convexes frappées par les Boïens de motifs magiques (trois globules, torque à extrémités bouletées), qui avaient sans doute une valeur d’offrande plutôt qu’économique.

Inventions, Découvertes, Introductions

Amériques

  • Système d’écriture maya.

Asie

  • En Chine, Li Si, premier ministre de Qin Shi Huang, coordonne toutes les écritures utilisées en Chine, ce qui donne les idéogrammes de style Petit Zhuan (221 av. J.-C.).
  • À partir de 206 av. J.-C., l’écriture des scribes, le Li Shou, se développe pour répondre au besoin de traitement de quantités croissantes de documents.
  • En Chine, la monnaie de bronze remplace définitivement les types anciens. Les pièces en disque percé sont pratiques lors des voyages car elles peuvent être enfilées sur une cordelette.
  • Au IIIe siècle av. J.-C. commence le Japon « agricole » (époque Yayoi) enrichi d’une série d’apports spectaculaires venus du continent : le tour du potier, le bronze, la pierre finement polie et surtout la riziculture, avec les pratiques d’irrigation. La riziculture se développe à l’ouest (Kansai) et utilise largement des outils de bois. Dans l’est (Kantô), où les céréales se cultivent en terrain sec, on se sert d’outil de pierre et de métal.

Afrique

  • Diffusion du fer en Égypte.
  • Les agriculteurs de la civilisation Nok (Nigeria) sont les premiers d’Afrique occidentale à savoir traiter le minerai de fer latéritique très abondant dans la région (vers -300 ou -200). L’usage en reste cependant assez limité, et le peuple de Nok utilise encore des haches de pierre polie. L’hypothèse selon laquelle le peuple de Nok aurait découvert sans aide extérieure la manière de traiter le minerai de fer est vraisemblable, mais l’influence de Méroé ne peut être totalement écartée, des contacts existant entre le Soudan nilotique et le Soudan tchadien.

Europe

  • Apparition du monnayage celtique.
  • Le médecin et anatomiste Hérophile de Chalcédoine établit un tableau général du système nerveux, montrant le rôle de la moelle épinière et du cerveau. Il étudie l’œil et le nerf optique. Il établit le diagnostic par le pouls. Son rival Érasistrate de Céos se spécialise dans l’étude de la circulation et fonde véritablement la physiologie. Il aurait distingué les nerfs moteurs et sensitifs.