Hubert Ora

Hubert Ora

Hubert Ora né à Liège en 1598, décédé à Liège le est le premier écrivain de langue wallonne dont a imprimé puis publié" les œuvres et dont le nom nous soit resté. Dans son Anthologie de la littérature wallonne, Maurice Piron souligne à la fois la date exacte de sa mort sur la foi de l'obituaire des Capucins liégeois dont on sait qu'ils avaient pris une grande importance dans la Wallonie d'alors et le contexte extrêmement troublé des polémiques et luttes religieuses dans la Principauté de Liège où le régime un peu plus libéral de celle-ci que dans les Pays-Bas espagnols, permettaient du moins leur expression. Dans les deux premiers tiers du XVIIe siècle dans la Principauté, ces luttes purent revêtir un tour violent

Pour Piron ce "sonèt"

«  fournit une nouvelle preuve qu'à leurs origines, les lettres wallonnes, comme les premières productions dialectales d'oïl, n'ont de vraiment populaires que le parler qu'elles emploient[1]. »

Le texte le plus ancien de la littérature wallonne

Sonèt lidjwjès

A minisse[2]

hoûtez dê, Mounseû l'prédicant;
ni pârlez nin tant conte les mônes;
ca vos f'rîz dîre qui l'diâle vis mône
come ounk di sès-appartinants

hoûtez dê, Mounseû l'prédicant;
ni pârlez nin tant conte les mônes;
ca vos f'rîz dîre qui l'diâle vis mône
come ounk di sès-appartinants

Vos-èstez oun grand afahant
après lès bins di nos tchènônes;
mins, po v'dîre tot çou qu'i m'è sône,

Si vos-eûhîz sût li Sicriteure
èt bin wârdé li lwè d'nateure
vos eûhîz acwèrou boun brut

Traduction française

écoutez bien Monsieur le prédicateur
ne parlez pas tant contre les moines;
car vous feriez bien ainsi que le diable vous mène
comme un de ses sectateurs

Vous êtes bien fort avides
des biens de nos chanoines
mais pour vous dire le fond de ma pensée,
vos propos sont propos de brigand.

Si vous eussiez bien suivi les Ecrtures
et bien gardé la loi de la nature;
vous eussiez acquis bonne renommée.

Mais quoi? Accabler les gens d'injures,
et les écabousser de vos vomissements,
ce sont vos œuvres et les fruits qu'elles portent.

Notes

  1. Anthologie de la littérature wallonne, p. 3
  2. selon Piron pasteur des Wallons et des Français calvinisez à Dordrecht où s'était tenu en 1618-1619, un synode de théologiens protestants