Histoire de la Hongrie pendant la Seconde Guerre mondiale

Histoire de la Hongrie pendant la Seconde Guerre mondiale

Pendant la Seconde Guerre mondiale, le Royaume de Hongrie est membre de l'Axe Rome-Berlin-Tokyo.

Dans les années 1930, le Royaume de Hongrie s'appuie sur des échanges commerciaux accrus avec l'Italie fasciste et le Troisième Reich pour sortir de la Grande Dépression. En 1938, la politique intérieure et étrangère hongroise devient de plus nationaliste et le pays adopte une politique irrédentiste semblable à celle de l'Allemagne, en essayant d'intégrer les régions ethniquement hongroises dans les pays voisins. La Hongrie bénéficie territorialement de ses relations avec l'Axe et des règlements sont négociés concernant les différends territoriaux avec la république tchécoslovaque, la république slovaque et le royaume de Roumanie. En 1940, sous la pression de l'Allemagne, la Hongrie rejoint militairement l'Axe. Les forces hongroises participent ainsi en 1941 à l'invasion de la Yougoslavie et à l'invasion de l'Union soviétique.

Pendant la guerre contre l'Union soviétique, la Hongrie engage des négociations d'armistice avec les États-Unis et le Royaume-Uni. Adolf Hitler découvre cette trahison et, en mars 1944, les forces allemandes occupent le pays. Lorsque l'Armée rouge commencé à menacer la Hongrie, un armistice est signée entre le pays et l'Union soviétique par le régent Miklós Horthy. Peu de temps après, le fils d'Horthy est kidnappé par des commandos allemands et Horthy est obligé de révoquer l'armistice. Le régent est ensuite déposé du pouvoir, tandis que le chef fasciste hongrois Ferenc Szálasi créé un nouveau gouvernement, avec le soutien de l'Allemagne. En 1945, les forces hongroises et allemandes en Hongrie sont vaincues par l'Armée rouge. Beaucoup de villes sont endommagées pendant la guerre, notamment la capitale Budapest.

Environ 300 000 soldats hongrois et plus de 600 000 civils sont morts pendant la Seconde Guerre mondiale, parmi lesquels au moins 450 000 Juifs et 28 000 Roms. La plupart des Juifs en Hongrie sont protégés de la déportation vers les camps d'extermination nazis pendant les premières années de la guerre, bien qu'ils soient cependant soumis à une série de lois anti-juives qui leur imposent des restrictions à leur participation dans la vie publique et économique du pays.

Les frontières de la Hongrie retournent à leur statut d'avant la guerre après sa reddition.

Batailles principales

Liste non-exhaustive des batailles et opérations militaires où la Hongrie a été impliquée.

Bataille Date Lieu Alliés Ennemies Issue
Invasion de la Yougoslavie 6 - 18 avril 1941 Yougoslavie Allemagne Drapeau de la République fédérative socialiste de YougoslavieYougoslavie Victoire
Opération Barbarossa 22 juin - 5 décembre 1941 Union Soviétique Drapeau de l'Allemagne nazieAllemagne

Drapeau de la RoumanieRoumanie

Drapeau de la FinlandeFinlande

Drapeau du Royaume d'ItalieItalie

Drapeau de la SlovaquieSlovaquie

Drapeau de la CroatieCroatie

Drapeau de l'URSSUnion Soviétique Défaite
Offensive de Kozara 10 juin - août 1942 Yougoslavie Drapeau de l'Allemagne nazieAllemagne

Drapeau de la CroatieCroatie Tchetniks

Drapeau de la République fédérative socialiste de YougoslavieResistance yougoslave Victoire
Bataille d'Uman 15 juillet - 8 août 1941 Union Soviétique Drapeau de l'Allemagne nazieAllemagne

Drapeau de la RoumanieRoumanie

Drapeau de la SlovaquieSlovaquie

Drapeau de la CroatieCroatie

Drapeau de l'URSSUnion Soviétique Victoire

Notes et références