Henri Louis Martin de Villers

Henri Louis Martin de Villers
Fonctions
Député
Maire de Neufchâtel-en-Bray
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Eu
Date de décès (à 75 ans)
Lieu de décès Rouen
Nationalité Drapeau de France Français

Henri Louis Martin de Villers[1] est un homme politique français, né le à Eu et mort le à Rouen.

Biographie

Henri Louis Martin de Villers est le fils de Nicolas François Charles Laurent Martin, baron de Villers, major au régiment de Ségur dragons en 1785, chevalier de Saint-Louis, en 1814 maréchal des logis à la 1re compagnie des mousquetaires, colonel, chevalier, puis officier de la Légion d'honneur[2] (1745-1832), et de Françoise Angélique Léger de Beaufort [3].

Il est issu d'une famille originaire de Dieppe, anoblie en 1650.

Sous la Restauration, il est maire de Neufchâtel et conseiller général du canton de Londinières, puis député de la Seine-Maritime de 1824 à 1827, siégeant dans la majorité soutenant les gouvernements de la Restauration.

En 1849, il est une nouvelle fois élu député, jusqu'en 1851, siégeant avec les monarchistes.

Il était membre de l'Académie des sciences, belles-lettres et arts de Rouen, membre de la Commission départementale des Antiquités de la Seine-Inférieure et de la Société des antiquaires de Normandie.

Il était également musicien, compositeur amateur, membre fondateur et président de la Société philharmonique de Rouen et chevalier de la Légion d'honneur (1825)[4].

En 1803, il épouse Marie de Saint Ouen, morte en 1845, fille d’Étienne François de Saint Ouen, lieutenant des maréchaux de France, chevalier de Saint-Louis, et de Marie Charlotte Adélaïde Bézuel.

Cette union reste sans postérité [5].

Publications

Les partitions de certaines des œuvres musicales d'Henri Louis Martin de Villers ont été imprimées après sa mort [6].

Pour approfondir

Sources

Notes et références

  1. Henri Louis Martin de Villers sur Assemblée nationale.fr
  2. « Cote LH/1767/35 », base Léonore, ministère français de la Culture
  3. Dieudonné Dergny, Les Cloches du Pays de Bray, deuxième partie, Paris & Rouen, Derache & Le Brument, , 466 p., p. 89 à 94
  4. « Cote LH/1767/34 », base Léonore, ministère français de la Culture
  5. Dieudonné Dergny, Les Cloches du Pays de Bray, deuxième partie, Paris & Rouen, Derache & Le Brument, , 466 p., p. 94
  6. « data.bnf.fr », sur BNF (consulté le 7 septembre 2017)

Articles connexes

Liens externes