Henri Filippini

Henri Filippini
Biographie
Naissance
(74 ans)
Redon
Nationalité
Activités
Journaliste, scénariste de bande dessinée, critique de bande dessinée
Autres informations
Distinction

Henri Filippini, né à Redon le [1], est un journaliste, critique et historien de la bande dessinée.

Biographie

Henri Filippini naît en 1946 à Redon, d'un père italien ayant fui Mussolini et d'une mère française[2]. Il interrompt ses études à la fin du collège et il commence à travailler vers 1963 en tant qu'« homme à tout faire » dans l'entreprise paternelle, jusqu'en 1969[2]. II entre en contact avec des membres du CELEG et Claude Moliterni le contacte pour lui proposer un emploi à Paris : représentant commercial pour la SERG[2]. Après deux années à ce poste, Filippini vit de « petits boulots »[2]. Il commence à rédiger des articles sur l'actualité de la bande dessinée pour Alfred, le bulletin de la Société française de bande dessinée (SFBD), un travail de rédaction qu'il poursuit ensuite le reste de sa vie dans d'autres médias comme Circus, Vécu, dBD, BD Zoom, L'immanquable[2]. Il collabore aussi avec France-Soir à partir de 1972[2]. Filippini s'associe à Moliterni et Pierre Couperie pour le projet d'écrire une Encyclopédie de la bande dessinée ; seuls deux volumes paraissent en 1974 et 1975[2].

Vers 1973, Henri Filippini est engagé par Hachette puis il rejoint Glénat en 1976[2]. Il avait rencontré Jacques Glénat en 1969[2]. Il écrit les scénarios de quelques bandes dessinées pour Glénat et Dargaud et de nombreux scénarios pour « l’éditeur de bandes dessinées érotiques Jean Carton »[2]. En 1977 paraît le premier livre portant sa signature, Les Années cinquante[2]. Il est l'auteur d'une Encyclopédie de la bande dessinée érotique et, chez Glénat, il dirige la « collection du Marquis »[2]. Il est l'auteur d'un guide : Guide de la bande dessinée pour la jeunesse. Ce guide (édité chez Bordas) classe, par thèmes et chronologiquement, les différentes séries de bande dessinée (comprenant comics, manga et presse) du début du siècle dernier à nos jours.

Directeur de la collection Bulle Noire, il publie de nombreux auteurs dont Éric Chabbert et Daniel Bardet pour Docteur Monge, Jean-Charles Kraehn, Jean-François Miniac et François Rivière pour Outsiders.

Henri Filippini est l'un des principaux collaborateurs des éditions Glénat[3]. Après 35 ans dans la société, il la quitte en 2010[2].

Il vit en Touraine[2].

Publications

Ouvrages sur la bande dessinée[4]
  • Dictionnaire de la bande dessinée[5], 1989 ; 2005.
  • Dictionnaire encyclopédique des héros et des auteurs de BD
  • Dictionnaire thématique des héros de bandes dessinées
  • Encyclopédie de la bande dessinée
  • Encyclopédie de la bande dessinée érotique[6], La Musardine, Le Grand Livre du Mois, 1999, (ISBN 2-7028-3593-7)
  • Les années cinquante
  • La bande dessinée en 10 leçons
  • Carnet de dédicaces
  • Guide de la bande dessinée pour la jeunesse
  • Histoire de la bande dessinée d’expression française
  • Les italiennes
  • Petite histoire de l’érotisme dans la BD
Articles dans des magazines sur la BD

… (liste non exhaustive)

Albums de bandes dessinées
  • Avec Robert Hugues :
    • Les aventures de Cléo (tomes 8 et 9)
    • L’institution Marie-Madeleine (3 tomes parus)
    • La reine Margot (1 tome paru) D'après Alexandre Dumas (père)
    • Les 3 mousquetaires (1 tome paru puis intégrale des tomes 1 et 2) D'après Alexandre Dumas (père)
    • Les confidences de Nado (tomes 4 et 5)
Divers

Prix

  • 1974 : Drapeau : Italie Prix Yellow-Kid honorifique pour son volume-hommage à Alain Saint-Ogan (avec Maurizio Bovarini)
  • 1990 : Drapeau : Italie Prix Yellow-Kid à disposition du jury, pour l'ensemble de son œuvre

Notes et références

  1. Bio sur Bedetheque.com
  2. a b c d e f g h i j k l m n o p q et r Henri Filippini (int.) et Thierry Groensteen, « Henri Filippini, défenseur du patrimoine et des auteurs », sur Neuvième Art 2.0, .
  3. José-Louis Bocquet, Franquin et les fanzines, Dupuis, , p. 33-35
  4. Bibliographie sur Bedetheque.com
  5. Thierry Groensteen, « Bandes dessinées. Tours de mémoire », Le Monde,‎
  6. Stéphane Rossi, « La BD érotique n'est plus tabou », La Provence,‎

Annexes

Bibliographie

  • Yves-Marié Labé, « Le " Gaffiot " du 9e art », Le Monde des livres,‎
  • (en) Andre Prevost, « Book Reviews: Dictionnaire de la bande dessinee », Journal of Popular Culture, Blackwell Publishing Ltd., vol. 24,‎ , p. 182

Liens externes