Henri-Théophile Bouillon

Henri-Théophile Bouillon
Henri-Théophile Bouillon
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Activité
Œuvres principales
Henry Murger ()

Henri-Théophile Bouillon, né le à Saint-Front (Charente) et mort dans cette commune en 1934, est un sculpteur français.

Biographie

Henri-Théophile Bouillon entre aux Beaux-Arts de Paris où il est l'élève d'Antonin Mercié, Paul Dubois et Auguste Paris. Il expose dès 1886 au Salon des artistes français et est membre de la Société des artistes français[1].

En 1891, il présente deux bustes : l'un représentant son père (musée des beaux-arts de Bordeaux), et l'autre, le dessinateur Jules Baric.

L'année suivante, il présente le buste de Joseph Ignace Guillotin (Versailles, salle du Jeu de paume). En 1895, son Monument à Henri Murger est acquis par l'État et orne le jardin du Luxembourg à Paris.

En mai 1897, ses dessins sont exposés au Salon des Cent.

Il obtient une médaille de bronze à l'Exposition universelle de 1900[1].

Notes et références

  1. a et b Édouard-Joseph, Dictionnaire biographique des artistes contemporains, tome 1, « A-E », Art & Édition, 1930, p. 179.

Liens externes