Havre

Havre

En langage maritime, un havre a deux sens :

  1. Une crique ou une baie donnant sur la mer et constituant un mouillage sûr pour les bateaux de passage quelles que soient les conditions de mer et de vent ;
  2. Un port côtier naturel plus ou moins refermé présentant par tout temps un abri sûr pour les bateaux amarrés[1] ; le sens métaphorique d'abri est plus fréquent aujourd'hui (un « havre de paix »).

Du temps de la marine à voile, les principaux havres ont donné naissance à des ports de commerce, comme Le Havre de Grâce ou New Haven.

La Côte des Havres sur le rivage ouest du Cotentin regroupe huit havres.

Étymologie

Havre vient du moyen néerlandais haven qui signifie « port »[2] (de même que ses équivalents danois havn et allemand Hafen). Le sens figuré d'abri se retrouve aussi dans l'anglais haven, « refuge », de même origine. On peut également envisager une origine dans le « Norse », ou vieux « Norois », dont le mot hamn (Suède) ou hamna (îles Shetlands) a la même signification ; rapprocher aussi de harbour ; la racine serait alors « ha ».

Notes et références

  1. Certains de ces ports peuvent être à sec à marée basse.
  2. Grand Larousse encyclopédique, vol. V, 1962, p. 808 ; Le Petit Robert 1, édition 1989, p. 917.