Hashem Shaabani

Hashem Shaabani
Nom de naissance Hashem Shabaninejad
Naissance
Décès (exécuté)
Activité principale
Poète, professeur, militant politique
Auteur
Langue d’écriture iranien

Hashem Shaabani ou Hashem Shabaninejad (né en 1981 et mort le à 33 ans) est un poète et militant iranien, condamné à mort et pendu par le régime iranien en raison de ses idées politiques[1].

Biographie

Hashem Shaabani, ou Hashem Shabaninejad, né en 1981. Il obtient son diplôme du baccalauréat en littérature et éducation arabe ainsi qu'un diplôme de maitrise en science politique à l'Université d'Ahwaz[2].

Avant son arrestation, Hashem Shaabani résidait avec sa femme et son unique enfant dans la ville de Ramshir (aussi connu sous le nom de Khalaf Abād), dans la région du Khouzistan. Il y travaillait comme professeur de langue et de littérature arabe dans une école secondaire locale. Il était connu comme un poète de langue arabe et persane mais aussi pour avoir créé l'Institut du Dialogue[2], qui promouvait la culture et la littérature arabe en Iran[3].

Arrestation

En 2011, Shaabani est arrêté avec quatre autres Arabes Iraniens : Hadi Rashedi, Mohammad-Ali Amouri, et les frères Mokhtar Alboshokeh et Jaber Alboshokeh. Leur arrestation est considérée comme faisant partie d'un répression plus vaste du gouvernement de l'époque contre la minorité arabe d'Iran[4]. Selon Amnesty International, ces personnes furent arrêtées apparemment en raison de leurs activités culturelles, telle que l'organisation d'événements en langue arabe, des conférences, des cours de formation, des cours d'art et des récitals de poésie arabe[5].

Exécution

Hashem Shaabani a été condamné à mort en 2013 par le tribunal de la révolution islamique. Il était accusé d'avoir voulu mener une guerre contre Allah et le régime chiite. Il a été pendu le 26 janvier 2014.

Notes et références

  1. http://www.actualitte.com/international/le-poete-iranien-hashem-shaabani-execute-par-le-regime-chiite-48147.htm
  2. a et b (en) Ahwaz Studies Center, Hashem Shaabani reveals falsity accusations that led him to the death penalty (lire en ligne).
  3. (en) Freedom House, Iranian Execution of Poet Further Darkens Iran’s Human Rights Record, (lire en ligne).
  4. (en) Iran steps up crackdown against its Arab minority, The Guardian, (lire en ligne).
  5. (en) Iran: End human rights violations against Iran’s Ahwazi Arab minority, Amnesty International, (lire en ligne).