Hargarten-aux-Mines

Hargarten-aux-Mines
Hargarten-aux-Mines
Église Saint-Michel.
Blason de Hargarten-aux-Mines
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Moselle
Arrondissement Forbach-Boulay-Moselle
Canton Bouzonville
Intercommunalité Communauté de communes Houve-Pays boulageois
Maire
Mandat
Joseph Keller
2014-2020
Code postal 57550
Code commune 57296
Démographie
Gentilé Hargartenois, Hargartenoises
Population
municipale
1 119 hab. (2016 en diminution de 0,89 % par rapport à 2011)
Densité 203 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 13′ 32″ nord, 6° 36′ 33″ est
Altitude Min. 210 m
Max. 354 m
Superficie 5,51 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte administrative de la Moselle
City locator 14.svg
Hargarten-aux-Mines

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte topographique de la Moselle
City locator 14.svg
Hargarten-aux-Mines

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Hargarten-aux-Mines

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Hargarten-aux-Mines

Hargarten-aux-Mines est une commune française située dans le département de la Moselle, en région Grand Est.

Elle est localisée dans les régions naturelles du pays de Nied et du Warndt, ainsi que dans le bassin de vie de la Moselle-Est. Ses habitants sont appelés les Hargartenois[1], ils sont aussi appelés Hargartois.

Géographie

Hargarten-aux-Mines est un village du nord-est de la France, situé dans le département de la Moselle. La commune compte environ 1 100 habitants.

Le village se trouve à 18 km de Saint-Avold, 36 km de Forbach et à 40 km de Metz, le chef-lieu du département.

Localisation

Communes limitrophes de Hargarten-aux-Mines
Dalem
Téterchen Hargarten-aux-Mines Falck
Coume

Toponymie

  • Hargarda ou Hergada en 1179, Hargarten les Faux en 1295, Hargarden en 1358, Hœrgarnten en 1560, Hargart en 1633, Hargarten aux Mines en 1793[2],[3].
  • Hargarten[4] et Hargaarten en francique lorrain.
  • Origine du nom « aux-Mines » : une mine de plomb fut exploitée au XVIIe siècle, supprimée en 1788, en activité de 1858 à 1900.

Sobriquets

  • Anciens sobriquets sur les habitants : Hargartener Laudaten (les sonneurs de cloches de Hargarten), Hargartener Ropperten (les querelleurs/bagarreurs de Hargarten)[5].

Histoire

En 1661, Hargarten est un franc-alleu ainsi qu'une justice haute, moyenne et basse, dépendant du marquisat de Faulquemont[2]. Dans la seconde moitié du XVIIIe siècle, ce village fait partie du bailliage de Boulay puis de celui de Schambourg à partir de [2].

Au XVIIIe siècle, il y a des mines de plomb en exploitation près de Hargarten ; il s'agit des mines Saint-Jean, Saint-Jacques, Sainte-Barbe et Saint-Nicolas[2].

Sur le plan religieux, Hargarten était le siège d'une cure dépendant de l'archiprêtré de Varize[2].

Jumelage

Politique et administration

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1800. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[8].

En 2016, la commune comptait 1 119 habitants[Note 1], en diminution de 0,89 % par rapport à 2011 (Moselle : +0,01 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1800 1806 1821 1836 1841 1861 1866 1871 1875
422631743841793785792675636
1880 1885 1890 1895 1900 1905 1910 1921 1926
6615806326416481 211630695800
1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982 1990
7837297867731 0081 0159599741 107
1999 2006 2007 2008 2013 2016 - - -
1 1281 1331 1341 1351 0991 119---
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Santé

L'un des cabinets médicaux du secteur se trouve à Falck avec la présence de plusieurs médecins généralistes[10].

Cultes

  • Le village possède une église catholique, l'église Saint-Michel. Il y a également présence d'une morgue aménagé en 1987 qui a un statut de dépositoire.


Enseignement

Il y a deux établissements scolaires à Hargarten-aux-Mines :

  • une école maternelle publique
  • une école élémentaire publique

Depuis 2010 il y a un accueil péri-scolaire au niveau de l'école maternelle.

Le collège public du secteur se trouve de la ville voisine de Falck (collège de la Grande Saule).

Économie

Culture locale et patrimoine

Lieux et monuments

Édifices civils

Édifice religieux

  • Église Saint-Michel XVIIIe siècle, remaniée en 1848, de style grange : Vierge nourricière en pierre polychrome XIVe siècle, saints Pierre et Paul XVIIIe siècle, deux statues de saints en bois.
L'église Saint-Michel.

Personnalités liées à la commune

Voir aussi

Bibliographie

Articles connexes

Liens externes

Notes et références

Notes

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références

  1. Safiya Tizit Fischer, Je serai votre mémoire, 2014 (ISBN 9782954850207)
  2. a b c d et e Ernest de Bouteiller, Dictionnaire topographique de l'ancien département de la Moselle : comprenant les noms de lieu anciens et modernes, rédigé en 1868 sous les auspices de la Société d'archéologie et d'histoire de la Moselle, Paris, Imprimerie nationale.
  3. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. François Summa et Alain Schadd, Muselfränkische Kaart : Niedland, Gau un Griis.
  5. Jean-Louis Kieffer, Les sobriquets du Pays de Nied, Metz, éd. des Paraiges, 2016 (ISBN 978-2375350300)
  6. a et b « Hargarten-aux Mines », sur communauté des communes de la Houve (consulté le 27 octobre 2019)
  7. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  10. « médecin généraliste à Hargarten-aux Mines », sur les pages jaunes (consulté le 27 octobre 2019)