Hamed Bakayoko

Hamed Bakayoko
Illustration.
Hamed Bakayoko en 2007.
Fonctions
Premier ministre de Côte d'Ivoire
En fonction depuis le [N 2]
(25 jours)
Président Alassane Ouattara
Gouvernement Bakayoko
Prédécesseur Amadou Gon Coulibaly

Intérim
(2 mois)
Président Alassane Ouattara
Gouvernement Gon Coulibaly III
Prédécesseur Amadou Gon Coulibaly
Successeur Amadou Gon Coulibaly
Maire d'Abobo
En fonction depuis le
(1 an, 9 mois et 19 jours)
Ministre de la Défense[N 1]
En fonction depuis le
(3 ans et 14 jours)
Président Alassane Ouattara
Premier ministre Amadou Gon Coulibaly
Lui-même
Gouvernement Gon Coulibaly I, II et III
Bakayoko
Prédécesseur Alassane Ouattara
Ministre d'État
Ministre de l'Intérieur et de la Sécurité

(6 ans, 3 mois et 8 jours)
Président Alassane Ouattara
Premier ministre Guillaume Soro
Jeannot Kouadio-Ahoussou
Daniel Kablan Duncan
Amadou Gon Coulibaly
Gouvernement Soro III
Kouadio-Ahoussou
Duncan IV et V
Gon Coulibaly I
Prédécesseur Émile Guiriéoulou
Successeur Sidiki Diakité
Biographie
Nom de naissance Hamed Bakayoko
Date de naissance (55 ans)
Lieu de naissance Abidjan (Côte d'Ivoire)
Nationalité Ivoirienne
Parti politique RDR
Profession Journaliste

Hamed Bakayoko
Premiers ministres de Côte d'Ivoire

Hamed Bakayoko, né le à Abidjan, est un homme d'État ivoirien. Il est ministre de la Défense depuis 2017, maire d'Abobo depuis 2018 et Premier ministre depuis 2020.

Biographie

Pendant ses études, il a dirigé le journal du collège moderne d'Adjamé et assume des responsabilités à la tête de plusieurs associations estudiantines, dont l’Amicale des élèves et étudiants ivoiriens au Burkina Faso en 1986 et la Jeunesse estudiantine et scolaire du PDCI en 1990.

À 25 ans, il devient directeur de publication du quotidien Le Patriote, puis trois ans plus tard, en 1993, prend les commandes de la radio Nostalgie en Côte d'Ivoire. En 2000, il devient PDG de Nostalgie Afrique.

Bakayoko est membre du RDR. Lors de la constitution du gouvernement de « réconciliation nationale » faisant suite aux accords de Linas-Marcoussis, Guillaume Soro insiste pour que Bakayoko obtienne le poste de ministre des Nouvelles technologies de l'Information et de la Communication (NTIC)[1]. Il reste à son poste de mars 2003 jusqu'en .

En , il est ministre de l'Intérieur de Côte d'Ivoire et ministre d'État. Au poste de ministre de l'Intérieur, il profite de ses bonnes relations avec les anciens chefs militaires locaux et les dirigeants du FPI pour maintenir l'ordre[1]. Il est reconduit comme ministre de l’Intérieur dans les gouvernements de Jeannot Kouadio-Ahoussou, de Daniel Kablan Duncan et d'Amadou Gon Coulibaly[2].

En , Hamed Bakayoko est nommé ministre de la Défense et reste ministre d'État. À ce poste, il doit gérer une armée instable qui s'est déjà mutinée  à plusieurs reprises en 2017[3].

Lors des élections d'octobre 2018, Bakayoko est élu maire d'Abobo avec près de 59 % des voix face à Tehfour Koné, un proche de Guillaume Soro[4],[5].

Proche du président Alassane Ouattara, Hamed Bakayoko apparaît comme l'un des deux favoris — avec le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly — pour succéder à Ouattara à l’occasion de l'élection présidentielle de 2020[6]. En mai 2020, Amadou Gon Coulibaly, choisi quelques mois plus tôt comme candidat à la présidentielle, est évacué vers la France pour raison de santé ; pendant son absence, Bakayoko assure l'intérim à la tête du gouvernement[7],[8]. À la suite de la mort de Gon Coulibaly, le 8 juillet 2020, la candidature de Bakayoko est de nouveau évoquée pour l’élection présidentielle[9]. Il assure de nouveau l'intérim à la tête du gouvernement[10],[11]. Le 25 juillet, il appelle le président sortant à se représenter[12]. Il est confirmé dans ses fonctions le 30 juillet 2020 par le président Alassane Ouattara[13]. Il conserve également son portefeuille de la Défense[14].

Vie privée

Bakayoko est franc-maçon et grand maître de Côte d'Ivoire[15].

Distinctions

Notes et références

Notes

  1. Ministre d'État jusqu'au 30 juillet 2020.
  2. Par intérim du 8 au 30 juillet 2020, sous le gouvernement Gon Coulibaly III.

Références

  1. a et b Anna Sylvestre-Treiner, « Côte d’Ivoire : comment Hamed Bakayoko s’est rendu indispensable pour Alassane Ouattara », Jeune Afrique,‎ (lire en ligne)
  2. Baudelaire Mieu, « Côte d’Ivoire : le Premier ministre Daniel Kablan Duncan a formé son nouveau gouvernement », Jeune Afrique,
  3. Baudelaire Mieu, « Côte d'Ivoire : Hamed Bakayoko nommé ministre de la Défense - JeuneAfrique.com », JeuneAfrique.com,‎ (lire en ligne, consulté le 19 juillet 2017)
  4. « Côte d'Ivoire : Le Maire Hamed Bakayoko met déjà de l'ordre à Abobo », Afrique sur 7,
  5. « Côte d'Ivoire : Résultats des régionales 2018, 10 sur 14 pour le RHDP et poursuite des résultats des municipales avec la confirmation de la victoire de Bakayoko à Abobo », Koaci,
  6. « Remaniement en Côte d’Ivoire: Bakayoko à la Défense, Coulibaly récupère le Budget », Radio France internationale,
  7. Baudelaire Mieu et Vincent Duhem, « Convalescence d’Amadou Gon Coulibaly en France : quel impact sur la campagne présidentielle ? », Jeune Afrique,‎ (lire en ligne)
  8. « Amadou Gon Coulibaly bientôt remplacé au poste de Premier ministre ? », Jeune Afrique,‎ (lire en ligne)
  9. « Disparition d'Amadou Coulibaly: quelles conséquences pour la présidentielle ivoirienne? », sur rfi.fr, (consulté le 13 juillet 2020).
  10. « L'absence de Premier ministre inquiète et agace l'opposition ivoirienne », sur RFI, RFI, (consulté le 28 juillet 2020).
  11. « L’absence de Premier ministre inquiète et agace l’opposition ivoirienne », sur kalenews.org, (consulté le 25 juillet 2020).
  12. « Côte d'Ivoire: Hamed Bakayoko demande à Alassane Ouattara d'être candidat », sur RFI, RFI, (consulté le 27 juillet 2020).
  13. « Hamed Bakayoko nommé Premier ministre, le fidèle de Ouattara récompensé – Jeune Afrique », sur jeuneafrique.com, (consulté le 30 juillet 2020)
  14. « En Côte d’Ivoire, Hamed Bakayoko, pilier du régime Ouattara, nommé premier ministre », sur Le Monde.fr, Le Monde, (ISSN 1950-6244, consulté le 1er août 2020).
  15. « Ali Bongo Ondimba réélu grand maître de la Grande Loge du Gabon, Mohamed Ould Ghazouani retraité… », sur JeuneAfrique.com, (consulté le 16 mai 2019)
  16. « Cérémonie de remise de diplôme et des insignes de « Grand Officier de l’Ordre de l’Étoile d’Italie » au Ministre Hamed Bakayoko », Abidjan.net,

Voir aussi

Article connexe

Liens externes