Hagåtña

Hagåtña
Hagatna from Fort Santa Agueda.JPG
Géographie
Pays
Zone insulaire
Capitale de
Superficie
2,59 km2
Altitude
0 m
Coordonnées
13° 29′ N, 144° 45′ E
Démographie
Population
1 051 hab.
Densité
405,8 hab./km2
Fonctionnement
Statut
Jumelage
Identifiants
Code postal
96910, 96932
Site web

Hagåtña (aussi transcrit Agana ou Agaña) est la capitale du territoire non incorporé des États-Unis de Guam. La ville compte 1 100 habitants.

Géographie

Hagåtña forme une agglomération dix fois plus peuplée avec les communes limitrophes dépendant des infrastructures (hôpital, école, etc.) de la capitale : Sinajana, Agana Heights, Agana Bay, Mong Mong, Tamuning, Toto-Maite.

Histoire

La ville avant la Seconde Guerre mondiale.

Hagåtña était un village important avant la colonisation de Guam par les Espagnols. En 1668, le premier missionnaire espagnol, l'aumônier San vitores est arrivé sur l'île. La famille du chef Kepuha (premier chef catholique au Guam) fait le don d'un terrain à Hagåtña permettant à San vitores de construire la première église du Guam. L'autorité espagnole force alors une grande partie de la population indigène du Guam et d'autres îles Mariannes à emménager dans la ville.

On peut voir les restes de bâtiments de l'administration espagnole sur la place de l'Espagne dont l'un est situé à côté de la cathédrale de l'archidiocèse d'Agana, tandis que les restes du palais du gouverneur espagnol sont plus proches du ministère de l'Éducation. Après que l'Espagne eut cédé le Guam aux États-Unis dans la Guerre hispano-américaine de 1898, Agana est resté le siège du gouvernement sous l'administration navale américaine. Avant 1940, la population de la ville était d'environ 10 000 personnes, contenant presque la moitié des résidents de l'île. Le Guam a été occupé par les forces japonaises le 8 décembre 1941. Pendant la libération du Guam en 1944, lors de la Deuxième Guerre mondiale, la ville a été lourdement endommagée par le bombardement naval américain.

Beaucoup d'anciens résidents se sont installés dans d'autres parties de Guam après la guerre. Dans le cadre du plan de reconstruction du Guam, la Marine américaine a construit les nouvelles rues de la ville sur un plan orthogonal. Leur tracé est alors passé par des lots existants, ce qui a créé beaucoup de parcelles de terre avec de multiples propriétaires. Ceci a enrayé le développement de la ville jusqu'à nos jours. En décembre 1944 le Guam a été la scène d'une émeute raciale entre des militaires afro-américains et blancs en place dans l'île. Aujourd'hui, malgré une population de seulement 1 100 habitants (moins de 1 % du total du pays), la ville reste le siège du gouvernement territorial. Ses sites historiques sont des attractions majeures pour les visiteurs. Hagåtña est desservie par l'aéroport international Antonio-B.-Won-Pat qui se situe entre Tamuning et Barrigada.

Démographie

Évolution de la population
Année Pop. ±%
1960 1 642 —    
1970 2 119 +29.0%
1980 896 −57.7%
1990 1 139 +27.1%
2000 1 100 −3.4%
2010 1 051 −4.5%

Lors du recensement de 2010, Hagåtña comptait 1 051 habitants, dont[1] :

Notes et références

Liens externes