Hackers

Hackers

Réalisation Housam boualak
Scénario Rafael Moreu
Acteurs principaux
Sociétés de production United Artists
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Action, drame, thriller
Durée 107 minutes
Sortie 1995

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Hackers est un film américain réalisé par Iain Softley, sorti en 1995. Connu aussi sous les titres francophones de Hackers : Les Pirates du cyberespace (titre DVD et Universal Media Disc) et Pirates (titre télévisé).

Synopsis

Ils peuvent forcer n'importe quel code et pénétrer dans n'importe quel système. Ils sont souvent encore adolescents et déjà mis sous surveillance par les autorités. Ce sont des hackers. « Zero Cool » - de son vrai nom Dade Murphy - est une légende parmi ses pairs. En 1988, il a, à lui tout seul, cassé mille cinq cents sept ordinateurs de Wall Street et la justice lui a interdit de s'approcher d'un clavier avant d'avoir 18 ans. Il est resté sept ans sans ordinateur. Kate Libby, autrement dit « Acid Burn », a un ordinateur portable gonflé, qui peut passer de zéro à soixante sur l'autoroute de l'information en une nanoseconde. Lorsqu'ils entrent en collision, la guerre des sexes prend un tour particulièrement grave. Mais il devient impossible de dire ce qui va se passer lorsque le maître hacker « La Peste » utilise Dade, Kate et leurs amis dans une diabolique conspiration industrielle. Maintenant eux seuls peuvent éviter une catastrophe comme le monde n'en a jamais vu.

Fiche technique

Distribution

Autour du film

  • Le tournage s'est déroulé à Hackensack, Londres et New York. Les scènes du lycée furent tournées à la Stuyvesant High School, un établissement spécialisé dans les disciplines des mathématiques et des sciences.
  • L'ordinateur central fictif que les étudiants piratent s'appelle Gibson, en hommage à l'auteur de science-fiction William Gibson.
  • Le nom du personnage Emmanuel Goldstein est une référence au traître du roman 1984 de George Orwell. Ce nom fut également utilisé comme pseudonyme par Eric Gordon Corley en tant qu'éditeur du magazine américain 2600: The Hacker Quarterly, et qui était également consultant sur le film.
  • Le Manifeste du hacker lu par l'agent Bob a été écrit en janvier 1986 par The Mentor et a été publié dans le Volume 1, Numéro 7, Phile 3 de 10 du magazine Phrack.
  • Vers la fin du film, le personnage Eugene Belford utilise le pseudonyme Mr Babbage, en référence à Charles Babbage, un mathématicien britannique et précurseur de l'informatique.
  • Les acteurs Jonny Lee Miller et Angelina Jolie se sont mariés en mars 1996, peu après la fin du tournage.
  • Alors en cours de développement et avant que celui-ci ne soit porté sur la console PlayStation, lors d'une scène on peut voir le jeu vidéo WipEout tourner sur une station SGI.
  • Le rôle de Kate Libby avait tout d'abord été proposé à l'actrice Katherine Heigl, mais cette dernière, déjà engagée sur Piège à grande vitesse (1995), dut le refuser. Avant de finalement confier le rôle à Angelina Jolie, le réalisateur avait auditionné Hilary Swank, Heather Graham et Liv Tyler.

Bande originale

  • Original Bedroom Rockers, interprété par Kruder & Dorfmeister
  • Cowgirl, interprété par Underworld
  • Voodoo People, interprété par The Prodigy
  • Open Up, interprété par Leftfield
  • Phoebus Apollo, interprété par Carl Cox
  • The Joker, interprété par Josh G. Abrahams
  • Halcyon & On & On, interprété par Orbital
  • Communicate (Headquake Hazy Cloud Mix), interprété par Plastico
  • One Love, interprété par The Prodigy
  • Connected, interprété par Stereo MC's
  • Eyes, Lips, Body (Mekon Vocal Mix), interprété par Ramshackle
  • Good Grief, interprété par Urban Dance Squad
  • Richest Junkie Still Alive (Sank Remix), interprété par Machines of Loving Grace
  • Heaven Knows, interprété par Squeeze
  • Protection, interprété par Massive Attack
  • Real Wild Child, composé par Johnny O'Keefe, Johnny Greenman et Dave Owens
  • Original, interprété par Leftfield
  • Grand Central Station, composé par Guy Pratt

DVD

Le DVD du film est sorti le 30 novembre 1999 et est édité par Metro Goldwin Mayer. Les bonus sont composés d'une brochure de huit pages contenant des anecdotes et des notes de productions, de la bande annonce originale et des écrans de menu interactif avec sélection de trente-deux scènes.

UMD

L'UMD du film, édité par Metro Goldwin Mayer, est sorti le 8 mars 2006.

Voir aussi

Lien externe