Hôtel de Sully

Hôtel de Sully
P1200929 Paris IV hotel de Sully rwk.jpg

Façade sur cour de l'hôtel de Sully

Présentation
Type
Destination actuelle
Style
Architecte
Construction
Statut patrimonial
Site web
Localisation
Pays
Région
Commune
Adresse
62, rue Saint-Antoine
Accès et transport
Métro
Autobus
RATP 20 29 75 96
Coordonnées
48° 51′ 16,5″ N, 2° 21′ 49,6″ E
Localisation sur la carte d’Île-de-France
voir sur la carte d’Île-de-France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Paris
voir sur la carte de Paris
Red pog.svg

L'hôtel de Sully est un hôtel particulier de style Louis XIII, situé dans le quartier du Marais, dans le 4e arrondissement de Paris, au 62 rue Saint-Antoine. Il accueille aujourd'hui le Centre des monuments nationaux.

Caractéristique des hôtels particuliers parisiens de la première moitié du XVIIe siècle, il est "l'une des demeures les plus accomplies du Marais[1]"

Histoire

Hôtel de Sully au début du XXe siècle (Eugène Durand, photographe).

L'hôtel est édifié entre 1624 et 1630 pour le contrôleur des finances Mesme Gallet et est attribué à l'architecte Jean Androuet du Cerceau. Le Marais est alors le lieu de construction privilégié par la noblesse : se multiplient dans les années 1620 les chantiers de grands hôtels particuliers. Celui de l'hôtel de Sully s'inscrit aussi dans la période d'apogée des constructions monumentales du quartier[2].

En 1634, Maximilien de Béthune, duc de Sully, conseiller d'Henri IV, alors en disgrâce, achète le bâtiment achevé et entièrement meublé[3]. Même si le duc n'habite en pratique que très peu l'hôtel, celui-ci acquiert et conserve alors le nom de Sully[1].

L'hôtel est agrandi et remanié, en 1660, par l'architecte Simon Lambert, peut-être avec l'aide de François Le Vau.

De 1819 à 1838, l'hôtel de Sully était le campus des étudiants de l'École Spéciale de Commerce et d'Industrie (aujourd’hui renommée ESCP Europe).

Au XIXe siècle, à l'instar d'autres hôtels particuliers du Marais, le bâtiment est divisé en appartements et boutiques, la terrasse surmontant le portail étant comblée par une construction liant les deux pavillons d'entrée. L'État français acquiert l'hôtel en mai 1944 pour en faire le musée de la Demeure française[4]. Si le changement de régime met un terme au projet, une campagne de restauration profonde, entamée dès 1945 et prolongée jusqu'en 1974[5], permet de rétablir cette terrasse, de réunifier l'hôtel et son orangerie, divisé en deux parcelles au cours du XIXe siècle, et redonner à l'hôtel une configuration proche de celle de sa construction, malgré des modifications neuves à l'orangerie pour des raisons fonctionnelles[4].

De 1994 à 2010, l'hôtel de Sully accueille des expositions de photographie pour le compte de la Mission du patrimoine photographique du ministère de la Culture et de la Communication (1994-2000), devenue association Patrimoine photographique (2000-2004) et fusionnée avec la Galerie nationale du Jeu de Paume et le Centre national de la photographie (2004-2010).

Description

L'entrée principale de cet hôtel se trouve au 62 rue Saint-Antoine. On peut également y accéder par une entrée discrète de la place des Vosges.

Notes et références

  1. a et b Alexandre Gady 2008, p. 184
  2. Alexandre Gady 2008, p. 30
  3. Alexandre Gady 2008, p. 17
  4. a et b Alexandre Gady 2008, p. 257
  5. Menée par Charles Halley et Robert Vasas (Alexandre Gady 2008, p. 184)

Voir aussi

Bibliographie

  • Alexandre Gady, L'hôtel de Sully, Collection Itinéraires, Édition du patrimoine, 2002.
  • Alexandre Gady, Les hôtels particuliers de Paris, du Moyen-Âge à la Belle époque, Paris, Parigramme,
  • Jean Marot, Recueil des plans, profils et élévations des [sic] plusieurs palais, chasteaux, églises, sépultures, grotes et hostels bâtis dans Paris et aux environs par les meilleurs architectes du royaume desseignez, mesurés et gravez par Jean Marot, vues 90, 91, 92 et 93 (Voir)

Articles connexes

Liens externes