Hôpital Paul-Morel

Hôpital Paul-Morel
Hôpital Paul-Morel de Vesoul.jpg
Présentation
Type
Construction
1603
Propriétaire
Ville de Vesoul
Localisation
Pays
Région
Département français
Commune
Accès et transport
Autobus
Vbus Ligne  7 
Coordonnées
47° 37′ 33″ N, 6° 09′ 46″ E

Géolocalisation sur la carte : Vesoul

(Voir situation sur carte : Vesoul)
Point carte.svg

L'Hôpital Paul-Morel est un ancien hôpital situé à Vesoul, qui était en service de 1938 à 2009. L'hôpital porte le nom de Paul Morel, maire de Vesoul de 1908 à 1933.

Initialement édifié en tant que couvent, l'édifice avait subi de nombreuses rénovations pour être successivement converti en dépôt de mendicité, caserne d’infanterie, école secondaire ecclésiastique et séminaire diocésain.

Le site a été reconverti en une ZAC appelée « Zone Paul-Morel ».

Localisation de l'édifice

Le site de l'hôpital Paul-Morel se situe sur le coteau d’une butte, en prolongement de celle de la Motte dont le sommet domine le cœur historique de la ville. Le secteur des bâtiments de l’hôpital Paul-Morel se trouve entre le Vieux-Vesoul, quartier dense et les logements pavillonnaires qui s'étendent dans l’est de la ville, dans le quartier du Stade et du Grand Grésil.

Historique du bâtiment

Origine de l'édifice

L'origine du bâtiment remonte au début du XVIIe siècle. En 1603, Claude Besançenot fonde le couvent des Capucins (actuel hôpital Paul-Morel) au Faubourg Haut (actuelle rue Baron-Bouvier). À cette époque, l'hôpital de Vesoul était situé dans les bâtiments de hôtel de ville de Vesoul. Par la suite, le couvent sera agrandi en 1627. Une chapelle fut construite en 1682, et la messe y fut célébrée un an plus tard. L'aile nord du bâtiment remplacera la chapelle qui disparaîtra en 1862. Cette chapelle fut fondée par la confrérie du Rosaire à la fin du XVIe siècle. La confrérie de la Croix bâtit également une chapelle en 1629, grâce à l'autorisation du magistrat et à Nicolas Jacquinot. L'habitation du magistrat était la Maison de ville, qui était située à côté de l'église Saint-Georges de Vesoul.

L'édifice sera très actif jusqu'à la fin de l’Ancien régime, rénové en 1768 puis confisqué par la Révolution en 1789. Il servit d’hôpital pour les soldats de l’armée du Rhin, fut dépôt de mendicité en 1812, caserne d’infanterie pour la légion de la Haute-Saône en 1814. C’est à cette date qu'il sera rendu à l’Église pour devenir école secondaire ecclésiastique en 1821 et séminaire diocésain de 1833 à 1905[1].

Hôpital de Vesoul (1938 à 2009)

Paul Morel, initiateur de la création de l'hôpital.

En 1905, la Ville de Vesoul devient propriétaire du bâtiment après les lois de séparation de l'Église et de l'État. En 1911, Paul Morel, Maire de Vesoul, souhaite y installer l'hôpital, situé alors dans l’actuel hôtel de ville. La Première Guerre mondiale, et les indispensables réparations qu'elle entraîna, retardèrent, jusqu'en 1934, son inauguration officielle par Jules Jeanneney, Président du Sénat. Il sera baptisé « Hôpital Paul-Morel » du nom de l’homme politique français né à Vesoul et décédé lors d’une catastrophe ferroviaire en 1933.

Le 9 février 1979, Simone Veil, ministre de la Santé, pose la première pierre des travaux d’agrandissement. Durant près de 30 ans, l’hôpital Paul-Morel vivra de nombreuses transformations et de multiples travaux jusqu'à la décision de construction du nouvel hôpital intercommunal dans le nouveau quartier des Haberges plus adapté aux exigences de qualité de soins de notre époque.

Reconversion (depuis 2009)

Le site en travaux de reconversion en 2013
Article détaillé : Zone Paul-Morel.

Lors du Conseil municipal du 16 septembre 2011, Alain Joyandet, maire de Vesoul, propose d'acquérir le site de l'hôpital par la Ville de Vesoul pour la somme de 1 880 000 euros. Désaffecté depuis l’ouverture du nouveau Centre hospitalier de Vesoul en 2009, la rénovation et la réhabilitation est un moyen de préserver ce lieu et de construire un nouveau quartier à partir du bâtiment historique de l'hôpital qui sera préservé ainsi que de nouveaux quartiers pavillonnaires. Ce nouveau quartier Paul-Morel comporte des logements locatifs et en accession à la propriété ainsi qu'une maison médicale avec 17 professionnels de santé. Le buste en bronze de Paul Morel qui était placé sur un piédestal en marbre à l'entrée du jardin Anglais de Vesoul depuis 1935 a été déplacé en 2016 à l'entrée de ce quartier.

Architecture

L'ancien hôpital est un vaste bâtiment de 2 étages. Il est notamment constitué d'une cour entourée d'arcades ainsi que d'une chapelle. Il est aussi doté d'une grille à pointe et d'une haute porte d'entrée.

Œuvres classées

L'édifice abrite des objets protégés au titre des monuments historiques. Liste des objets protégés[2],[3]:

Peintures
  • Tableau de saint Joseph et l'Enfant-Jésus[4]
  • Tableau du Christ en croix[5]
Sculptures
  • Croix d'autel et 6 chandeliers (garniture d'autel)[6]
  • Croix encadrée (crucifix)[7]
  • Bas-relief, cadre : saint Georges terrassant le dragon[8]
Menuiseries
  • Trumeau de cheminée[9]
  • Meuble de pharmacie, 88 pots à pharmacie, 5 pots de toilette[10]
  • 2 buffets (bahut à deux corps)[11],[12]
  • Buffet (meuble d'entre-deux)[13]
Autres types d'objets

Nouvel hôpital de Vesoul

Article détaillé : Centre hospitalier de Vesoul.

Le nouvel hôpital, en service depuis septembre 2009, est situé dans le quartier des Haberges.

Articles connexes

Notes et références