Yvonne Prévost

(Redirigé depuis Hélène Prévost)

Yvonne Prévost
Image illustrative de l’article Yvonne Prévost
Yvonne Prévost à l'île de Puteaux en 1900.
Pays Drapeau de la France France
Naissance
Saint-Énogat
Décès (à 63 ans)
Paris
Palmarès
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple V (1)
Mixte V (2)
Médailles olympiques
Simple 1
Mixte 1

Paule Marie Yvonne Prévost[1], née le à Saint-Énogat (Dinard) et morte le à Paris, est une joueuse française de tennis de la fin du XIXe siècle au début du XXe siècle, double médaillé olympique.

Biographie

Yvonne Prévost est la fille d'Ernest Prévost, fils d'Hippolyte Prévost[2], et de Jeanne Koenigswarter, fille du juriste Louis-Jean Koenigswarter, membre d'une importante famille de banquiers originaire d'Autriche[3]. Elle est la sœur d'André Prévost, vice-champion de France de tennis en 1900.

Classée « - 40 » en 1897 et 1902, Yvonne Prévost est membre de la société des sports de l'île de Puteaux et du Tennis Club de Paris[4]

En 1900, elle devient championne de France en l'absence de concurrente pour contester le titre, ce qui était assez fréquent à cette époque. Elle est cependant principalement connue pour avoir participé quelques semaines plus tard au tournoi international de tennis organisé par la S.S.I.P. dans le cadre de l'Exposition universelle, tournoi qui sera assimilé à une épreuve olympique. Elle décroche la médaille d'argent en simple dames, s'inclinant en finale contre la triple championne d'Angleterre Charlotte Cooper-Sterry. Elle est également finaliste du tournoi de double mixte, associée à l'Irlandais Harold Mahony[5].

Bien que tenante de titre de Championne de France, elle est contrainte de déclarer forfait pour le tournoi en 1901. En 1902, elle s'incline dès son premier match contre sa principale rivale Adine Masson. Elle remporte toutefois le premier championnat de double mixte en compagnie du Britannique Réginald Forbes et conserve son titre l'année suivante. Dans le tournoi de simple, elle s'efface toutefois en demi-finale contre la jeune Kate Gillou qui dominera le tennis français durant les cinq prochaines années[6]. Elle prend néanmoins sa revanche sur celle-ci le mois suivant lors de la finale du tournoi international de Puteaux[7].

Yvonne Prévost est championne des Internationaux de Suisse en 1903[4].

Elle cesse toute compétition après son mariage en 1905 avec le diplomate Auguste Boppe, alors conseiller à l'ambassade de France à Constantinople[8]. Les mariés avaient pour témoins Paul Cambon, ambassadeur à Londres, Émile Gebhart de l'Académie française et le Général Georges Lebon[9]. Ils résident alors boulevard de Courcelles dans le 17e arrondissement de Paris. Elle décède en mars 1942 en son domicile de la rue Boissière[10].

Palmarès (partiel)

Titre en simple dames

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Surface Finaliste Score
1 ??-05-1900 Championnat de France, Paris G. Chelem Terre (ext.) NC NC Parcours

Finale en simple dames

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Surface Vainqueure Score
1 06-07-1900 Jeux olympiques d'été, Paris J. Olympiques Terre (ext.) Médaille d'or, Jeux olympiques Drapeau : Royaume-Uni Charlotte Cooper 6-1, 6-4 Parcours

Titres en double mixte

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Surface Partenaire Finalistes Score
1 18-06-1902 Championnat de France
Paris
G. Chelem Terre (ext.) Drapeau : Royaume-Uni Réginald Forbes Drapeau : France Adine Masson
Drapeau : France Willy Masson
NC Parcours
2 ??-05-1903 Championnat de France
Paris
G. Chelem Terre (ext.) Drapeau : Royaume-Uni Réginald Forbes Drapeau : France Antoinette Gillou
Drapeau : France Max Decugis
NC Parcours

Finale en double mixte

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Surface Vainqueures Partenaire Score
1 06-07-1900 Jeux olympiques d'été
Paris
J. Olympiques Terre (ext.) Médaille d'or, Jeux olympiques Drapeau : Royaume-Uni Charlotte Cooper
Médaille d'or, Jeux olympiques Drapeau : Royaume-Uni Reginald Doherty
Médaille d'argent, Jeux olympiques Drapeau : Royaume-Uni[11] Harold Mahony 6-2, 6-4 Parcours

Parcours aux Jeux olympiques

En simple dames

# Date Nom de l'olympiade Surface Résultat Ultime adversaire Score
1 06/07/1900 Jeux olympiques d'été, Paris Terre (ext.) Médaille d'argent, Jeux olympiques Argent Médaille d'or, Jeux olympiques Drapeau : Royaume-Uni Charlotte Cooper 6-1, 6-4 Parcours

En double mixte

# Date Nom de l'olympiade Surface Résultat Partenaire Ultimes adversaires Score
1 06/07/1900 Jeux olympiques d'été
Paris
Terre (ext.) Médaille d'argent, Jeux olympiques Argent Médaille d'argent, Jeux olympiques Drapeau : Royaume-Uni[11] Harold Mahony Médaille d'or, Jeux olympiques Drapeau : Royaume-Uni Reginald Frank Doherty
Médaille d'or, Jeux olympiques Drapeau : Royaume-Uni Charlotte Cooper
6-2, 6-4 Parcours

Notes et références

  1. Elle est souvent prénommée à tort Hélène.
  2. Monique Prévost, Retour à Koenigswart, IBAcom, , 184 p. (ISBN 979-10-92733-09-9, lire en ligne).
  3. Cyril Grange, Une élite parisienne : Les familles de la grande bourgeoisie juive (1870-1939), CNRS Éditions, , 380 p. (ISBN 2271087945, lire en ligne).
  4. a et b Stéphane Gachet, Le dictionnaire des médaillés olympiques français, LME - La Maison d'Edition, , 415 p. (ISBN 236026026X, lire en ligne).
  5. Maurice Leudet, L'Almanach des sports, vol. 3e année, Société d'Éditions Littéraires et Artistiques, , 425 p. (lire en ligne), p. 256.
  6. Gil Blas, 22 juin 1903, p.4.
  7. Le Tournoi International de Puteaux, sur L'Auto, 6 juillet 1903.
  8. Archives de Paris 17e arrondissement, année 1905, acte de mariage n°809.
  9. Échos et Nouvelles - Mariages, sur La Revue diplomatique, 14 mai 1905, p.10.
  10. Archives de Paris 16e arrondissement, année 1942, acte de décès n°613.
  11. a et b À l'époque, l'Irlande faisait partie du Royaume-Uni.

Liens externes