Hélène Picard

Hélène Picard
Helene Picard portrait.png
Biographie
Naissance
Décès
(à 72 ans)
Nom de naissance
Hélène Dumarc
Nationalité
Activités
Autres informations
Distinction
signature de Hélène Picard
signature

Hélène Dumarc, dite Hélène Picard (1873-1945) est une poétesse française.

Biographie

À mon admirable Hélène Un peu de bleu pour sa chambre à rêver Avec ma tendre et profonde amitié : l'envoi de Colette, sur un exemplaire de La chatte[1] dit assez l'amitié qui unissait les deux auteures. Je ne sais plus de quelle année date notre amitié. Je me souviens qu'Hélène Picard, séparée de son mari, –– ancien sous-préfet, un peu poète lui-même –– arrivait à Paris pour y savourer sa pauvreté et son indépendance. (Colette, L'étoile Vesper). On apprend aussi, dans ce chapitre consacré à Hélène et écrit après sa mort, la maladie, le déclin, la fin ; les talents ménagers et cuisiniers de la poète, et qu'elle était devenue végétarienne. Et l'amour, non payé de retour Pour un mauvais garçon.

Hélène Dumarc, toulousaine, se marie en 1898 avec Jean Picard, sous-préfet à Privas qui encourage ses débuts d’écrivain (notice par Alphonse Séché). Sa première œuvre est une pièce féérique : La feuille morte ; son premier recueil, l’Instant éternel. L'Ardèche l'inspirera, elle y excursionne avec son mari (Petite ville… Beau pays…). Après des débuts idylliques, dont la poésie d'Hélène se fait l'écho Hymne au bien-aimé, le couple s'entend mal[2], n'a pas d'enfant Pourquoi ce petit aux yeux d'émeraude N'est-il pas venu ?[3]… Malgré ses succès -primée aux Jeux floraux en 1898 et 1900 ; prix Archon-Despérouses de l'Académie française pour L'instant éternel en 1907[4], Fémina la sollicite pour le jury du prix de poésie[5]- et ses amitiés littéraires -elle fréquente les poètes de L'école toulousaine[6] Hélène “monte” à Paris, devient la secrétaire de Colette au Matin (1920) ; puis son amie. Elle rencontre Francis Carco, en est passionnément amoureuse, mais sans retour. Une maladie osseuse, un délire neurasthénique (elle se croit suivie et pense qu'on entre chez elle pendant ses absences -faits relatés dans L'étoile Vesper-) assombrissent la fin de sa vie. Colette la soutient fidèlement ; par exemple elle écrivit au directeur des Écrits Nouveaux, «… Oui, au nom du ciel, occupez vous d'Hélène Picard ! Elle est couchée depuis 8 mois à cause d'une chute, elle est seule sauf quelques amis et moi, elle est pauvre…». Elle meurt en février 1945 « Une fin affreuse de poète romantique et pauvre. Mais sa solitude était si sévèrement organisée que personne ne pouvait plus entrer. Je te raconterai ce que je sais. On l’enterre demain matin, le corps est encore à l’hôpital st Jacques où elle a agonisé quelques jours » (Colette à Germaine Beaumont, 6 février 1945) [7]

Œuvres

  • La Feuille morte, pièce lyrique féerique, en 5 actes, en vers. Privas : L. Volle, 1903[8]
  • Petite ville… beau pays… (souvenirs de séjour dans l'Ardèche) Privas : L. Volle , 1907[9]
  • L'instant éternel E. Sansot & Cie, 1907[10]
  • Les fresques E. Sansot , 1908[11]
  • Souvenirs d'enfance 1, Nous n'irons plus au bois… le rêve chez l'enfant E. Sansot, 1911
  • Souvenirs d'enfance 2, Les Lauriers sont coupés : l'enfant chez le rêve E. Sansot, 1913
  • Le poète et la guerre, scène lyrique représentée le 6 août 1915 au théâtre antique à Orange
  • Rameaux A. Fayard & Cie, 1919
  • Province et capucines… E. Sansot , 1920
  • Sabbat. Roman. Préface de Colette. Ferenczi, coll. "Colette", 1923
  • Pour un mauvais garçon, poème A. Delpeuch, 1927[12] (prix de La Renaissance 1928)
  • data BNF
    • Dormons parmi les lis poésie de Hélène Picard ; musique de J. Massenet. Paris : Heugel, 1908.

Pour aller plus loin

Notes et références

  • Notices d'autorité :
    • Fichier d’autorité international virtuel
    • International Standard Name Identifier
    • Bibliothèque nationale de France (données)
    • Système universitaire de documentation
    • Bibliothèque du Congrès
    • Bibliothèque royale des Pays-Bas
    • WorldCat
  1. Envoi
  2. Je vous accuserai…
  3. À Claude, (Berceuse)
  4. http://www.academie-francaise.fr/prix-archon-desperouses.
  5. Anthologie, p. 228 et 229
  6. Une école toulousaine groupe autour de Marc Lafargue des poètes comme Emmanuel Delbousquet, Touny-Lérys, Muchat, J-R de Brousse, Alex Comtet, Jean Fabre, Pierre Fons, George Gaudion, Hélène Picard (Robert Sabatier Histoire de la poésie française XXo siècle -, Volume 1, p. 97 -Albin Michel-)
  7. Carte de Colette
  8. Extrait
  9. Extraits
  10. Extraits
  11. Extraits
  12. Hélène Picard « n’était guère consciente de l’érotisme qui baignait son œuvre ni du fait que sa poésie est l’expression parfaite de l’amour fou » (Claudine Brécourt-Villars, Écrire d'amour, p. 163 ; Ramsay 1985)
  13. Thèse, résumé
  14. Association Guillaume Budé
  15. Les hommes sans épaules
  16. Gérard Walch