Gymnaestrada

Démonstration d'un grand groupe à la Gymnaestrada de Lausanne
Plus de 4 300 volontaires ont travaillé à la Gymnaestrada de Lausanne en 2011
Final du gala de clôture de la Fédération internationale de gymnastique lors de la Gymnaestrada 2011 (Lausanne)

Gymnaestrada est l'événement culturel de la Fédération internationale de gymnastique. Cette rencontre internationale de gymnastique sans classement se déroule tous les quatre ans. Plusieurs groupes de presque tous les pays du monde représentent leur pays originalement. Concrètement, chaque groupe présente un spectacle gymnique en musique d'environ 15 minutes. Les groupes se succèdent toute la journée sur plusieurs scènes simultanément. La Gymnaestrada existe depuis 1953, dont l'édition s'est réalisée à Rotterdam (Pays-Bas). Il s’agit, en nombre de participants, du premier évènement sportif mondial avant les Jeux olympiques d'été (en moyenne, plus de 20 000 participants). Les athlètes se rencontrent et partagent des coutumes, des habitudes pendant la semaine de la Gymnaestrada. La 13e édition, à Dornbirn, a compté plus de 20 000 participants de 57 pays de tous les continents. La Gymnaestrada mondiale, l'événement culturel de la FIG, est l'une des manifestations sportives les plus importantes au niveau mondial. Elle développe et cultive l'échange multiculturel, la tolérance, le bien-être individuel à travers les valeurs contenues dans la gymnastique. Elle est aussi une réponse à l'oisiveté, à la violence et aux dérives de la malnutrition, phénomènes observés en particulier auprès des jeunes générations.

Historique

La Gymnaestrada (mondiale) est née en 1939. La Suède était l'instigatrice de cette réunion appelée alors "Lingiade". 12 pays y ont participé.

En 1949, la Fédération Internationale de Gymnastique a décidé d'organiser une rencontre internationale appelée Gymnaestrada. En 1953, la première édition a eu lieu à Rotterdam.

Étymologie

Le nom de Gymnaestrada est à décomposer en deux mots distincts :

  • « gymna », qui signifie « gymnastique »
  • « strada », qui signifie « rue »

La Gymnaestrada est présentée autant dans les salles de spectacles qu'en ville sur des scènes « ouvertes ».

Organisation

Édition Date Ville organisatrice Pays organisateur Nombre de participants Nombre de nations
I 1953 Rotterdam Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 5 000 14
II 1957 Zagreb Drapeau de la République fédérative socialiste de Yougoslavie Yougoslavie 6 000 16
III 1961 Stuttgart Allemagne de l'Ouest Allemagne de l'Ouest 10 000 16
IV 1965 Vienne Drapeau de l'Autriche Autriche 15 600 28
V 1969 Bâle Drapeau de la Suisse Suisse 9 600 29
VI 1975 Berlin Allemagne de l'Ouest Allemagne de l'Ouest 10 500 23
VII 1982 Zurich Drapeau de la Suisse Suisse 14 200 23
VIII 1987 Herning Drapeau du Danemark Danemark 17 300 25
IX 1991 Amsterdam Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 18 400 28
X 1995 Berlin Drapeau de l'Allemagne Allemagne 19 200 34
XI 1999 Göteborg Drapeau de la Suède Suède 20 800 39
XII 20-26 juillet 2003 Lisbonne Drapeau du Portugal Portugal 21 600 46
XIII 8-14 juillet 2007 Dornbirn Drapeau de l'Autriche Autriche 22 000 53
XIV 10-16 juillet 2011 Lausanne Drapeau de la Suisse Suisse 19 100 55
XV 2015 Helsinki Drapeau de la Finlande Finlande
XVI 2019 Dornbirn Drapeau de l'Autriche Autriche

Gymnaestrada 2011

Gymnaestrada 2011 s'est déroulée à Lausanne, en Suisse, du 10 au 16 juillet.

Chiffres

7 jours de manifestation
16 surfaces de démonstration gymniques
30 ans de moyenne d'âge
33 tonnes de matériel
67 écoles pour loger les participants
600 heures de démonstrations et de spectacles
1 800 démonstrations présentées pendant 7 jours
4 000 volontaires par jour
Environ 20 000 participants
Autant de d'accompagnants
16 000 gymnastes logés dans les établissements scolaires
78 % de femmes, 22 % d’hommes
125 000 petits-déjeuners servis
200 000 repas servis durant la semaine
23 000 000 CHF (19 000 000 €) de budget

Gymnaestrada 2015

La fédération internationale de gymnastique FIG a attribué à la capitale finlandaise, Helsinki, l'organisation de la 15e édition de la gymnaestrada en 2015. Les 3 autres candidates pour cette organisation étaient, Lillestrøm (Norvège), Maspalomas (Espagne) et Göteborg (Suède).

Lien externe