Gustave Bley

Gustave Bley
Gustave Bley
Biographie
Naissance
Décès
(à 60 ans)
Paris
Nom de naissance
Gustave Bousigues
Nationalité
Activité
Autres informations
Mouvement

Gustave Bley, né Gustave Bousigues le à Nantes[1] et décédé le dans le 9e arrondissement de Paris[2], est un compositeur et un négociant de Champagne.

Biographie

Gustave Bousigues est né à Nantes d'une mère rentière originaire de Marseille. Jean Bley, professeur de musique, est son père adoptif. En 1867, lors de l'officialisation de son adoption, il prendra le nom de Gustave Bousigues-Bley.

Musicien de formation, il arrive de Paris à Reims après la Révolution française de 1848 comme pianiste au Café Courtois. Compositeur apprécié d'œuvres gracieuses et originales, il est connu comme l'auteur de plusieurs pièces pour piano, dont les partitions ont été assez appréciées pour être publiées : Les cris de Reims (quadrille, 1853), La gitana (grande valse de concert, 1861), Galop de chasse (morceau de concert, 1862), Marguerite (polka-mazurka, 1863), Franc-picard (galop, 1864), Djali (grande valse de concert, 1866), Les grands crus de la Champagne (quadrille, 1866), Hier & aujourd'hui (polka, 1866), Champagne (grand galop de concert), et Le retour des fleurs (valse de salon, 1880).

Quittant ensuite la vie d'artiste, il devient représentant en vins de Champagne avant de fonder, avec deux associés, la maison de commerce de vins de Champagne Théophile Rœderer, qui s'impose comme l'une des plus connues de la place de Reims. Il retourne vivre la fin de sa vie dans la capitale. Il décède à Paris, dans son domicile au 49 rue Saint-Georges, le 1er octobre 1887.

Notes et références

  1. Archives de la Loire-Atlantique, Commune de Nantes, acte de naissance no 449, année 1827
  2. Archives de Paris 9e, acte de décès no 1250, année 1887

Liens externes