Guntharic (duc)

Gontharis ou Guntharic, mort en 546 à Carthage, était un dux et un chef militaire byzantin de Numidie d'origine vandale. Il se révolte, en 546, contre l'empereur Justinien.

Biographie

Après la reconquête de la province d'Afrique en 533/34, les Romains de l'Empire byzantin doivent faire face à plusieurs émeutes de la part des Maures et des Vandales.

Un an après la répression de la rébellion de Stotzas (545), le dux Numidiae Gontharis prend la tête de la résistance. Avec le soutien des Maures et des Numides, il se saisit de la capitale de la province de Carthage et tue le gouverneur impérial Areobindus[1]. Sa femme, Praejecta, nièce de l'empereur, est épargnée. Gontharis vient alors de passer un accord avec Antalas, l'un des chefs des Maures, pour devenir roi d'Afrique. En effet, l'objectif des rebelles est, probablement, la sécession de la province de Constantinople et la restauration d'une monarchie indépendante avec un Vandale à sa tête. Selon l'accord, Antalas doit recevoir la Byzacène ainsi qu'une partie du trésor d'Areobindus et de ses troupes. Toutefois, Gontharis ne respecte pas ce marché[1].

Gontharis tente de consolider son régime en procédant à des purges et à des exécutions massives. Ces exactions incite le stratège Artabanès, vraisemblablement avec l'approbation du præfectus prætorio Athanase, à l'assassiner lors d'un banquet, trente-six jours après son entrée dans Carthage. Jean, surnommé Stotzas le Jeune, qui soutenait Gontharis, est exécuté la même année à Constantinople.

Notes et références

  1. a et b Maraval 2016, p. 265.

Sources

Bibliographie

  • Thomas Gärtner: Untersuchungen zur Gestaltung und zum historischen Stoff der „Johannis“ Coripps (= Untersuchungen zur antiken Literatur und Geschichte. Bd. 90). De Gruyter, Berlin u. a. 2008, (ISBN 978-3-11-020107-9).
  • John Robert Martindale: Guntharis 2. In: The Prosopography of the Later Roman Empire (PLRE). Band 3A, Cambridge University Press, Cambridge 1992, (ISBN 0-521-20160-8), S. 574–575.
  • Berthold Rubin: Das Zeitalter Iustinians. Band 2. Herausgegeben von Carmelo Capizzi. de Gruyter, Berlin u. a. 1995, (ISBN 3-11-003411-5), S. 47–49.
  • Pierre Maraval, Justinien, Le rêve d'un empire chrétien universel, Paris, Tallandier, (ISBN 9791021016422)