Gun Runner

Gun Runner
Image illustrative de l’article Gun Runner
Gun Runner à Three Chimneys Farms

Père Candy Ride
Mère Quiet Giant
Père de mère Giant's Causeway
Sexe Mâle
Naissance 2013
Pays de naissance Drapeau des États-Unis États-Unis
Pays d'entraînement Drapeau des États-Unis États-Unis
Éleveur Besilu Stables LLC
Propriétaire Winchell Thoroughbreds LLC & Three Chimneys Farm
Entraîneur Steve Asmussen
Jockey Florent Géroux
Rating FIAH 129
Timeform 133
Nombre de courses 19
Nombre de victoires 12 (5 places)
Gains en courses 15 988 500 $
Distinction Cheval de l'année aux États-Unis (2017)
Principales victoires Breeders' Cup Classic
Woodward Stakes
Pegasus World Cup
Whitney Stakes
Stephen Foster Handicap

Gun Runner, né le 8 mars 2013, est un cheval de course pur-sang anglais américain, élu cheval de l'année en 2017.

Carrière de courses

Gun Runner dispute la première de ses trois courses à 2 ans en septembre 2015, à Churchill Downs, dans son Kentucky natal. Débuts victorieux, puis nouvelle victoire dans une épreuve plus relevée le mois suivant et première apparition au niveau des groupes dans le Kentucky Jockey Club Stakes (Groupe 2) où, s'accommodant peu d'une piste boueuse, le poulain termine quatrième.

L'année suivante, Gun Runner l'entame par une première victoire de groupe dans les Risen Star Stakes (Gr.2) à La Nouvelle-Orléans, qui lui permet de marquer des points en vue d'une qualification dans le Kentucky Derby. C'est à cette occasion qu'il rencontre celui qui deviendra son jockey attitré, Florent Géroux, un Français installé aux États-Unis où il fait partie de la fine fleur du métier. Resté en Louisiane, le duo rafle le Louisiana Derby, ce qui le place en position de troisième favori pour le Derby, derrière Nyquist et Exaggerator, qui le devanceront dans cet ordre dans la course-reine des 3 ans américains. Les propriétaires et l'entraîneur de Gun Runner, Steve Asmussen, décide de ne pas participer à la suite de la Triple Couronne et le poulain fait sa réapparition en juin dans les Matt Winn Stales, un groupe 3 qu'il remporte aisément, avant de retrouver le duo Nyquist / Exaggerator dans les Haskell Invitational Stakes, où il ne peut se mêler à leur lutte, finissant cinquième. Mais c'est dans les Travers Stakes, en septembre, qu'il va croiser la véritable star de sa génération, Arrogate, qui l'emporte en un temps record et le relègue troisième à quinze longueurs, mais devant Exaggerator et Creator, le lauréat des Belmont Stakes. Gun Runner enchaîne avec une seconde place dans le Pennsylvania Derby, cette fois nettement devant les inséparables Nyquist et Exaggerator, les deux vedettes du printemps désormais relégués au second plan. Plutôt que d'affronter les cracks Arrogate et California Chrome dans le Breeders' Cup Classic, Gun Runner termine sa saison en s'alignant dans le Breeders' Cup Dirt Mile, où il prend la troisième place.

Gun Runner lors de la Breeders' Cup 2016.

C'est à 4 ans que Gun Runner va réellement donner consistance à son palmarès. Sa saison devait commencer par une participation à la Pegasus World Cup, une nouvelle épreuve, accessoirement la mieux dotée au monde, mais un virus l'empêche de s'y aligner[1], et il laisse Arrogate se couvrir de dollars. Elle commencera plutôt dans l'Arkansas, avec une victoire dans un groupe 3. En mars, Gun Runner se rend à Dubaï pour courir la Dubaï World Cup, où il ne peut qu'être un très bon dauphin pour l'intouchable Arrogate. Rentré au pays, avec le Breeders' Cup Classic pour objectif déclaré, le cheval balaie l'opposition dans le Stephen Foster Handicap, un groupe 1 qui lui assure déjà une place dans le Classic. Puis il enchaîne avec un nouveau groupe 1, le Whitney Handicap, où il se montre tout aussi impressionnant, malgré un fait de course inédit : l'un des participants à la course, Cautious Giant, perd un fer qui s'accroche à la queue de Gun Runner, lequel rejoindra ainsi le poteau d'arrivée avec 5 fers[2]. Malgré cet épisode insolite, Gun Runner reçoit un rating de 127 pour cette victoire, qui lui vaut alors d'être le troisième cheval le mieux noté au monde en 2017. À l'automne, il enchaîne avec un troisième groupe 1 d'affilée, les Woodward Stakes, un succès encore écrasant, par plus de dix longueurs. C'est donc en prétendant à la victoire qu'il se présente au départ du Breeders' Cup Classic, d'autant qu'Arrogate reste sur deux déconvenues, laissant entrevoir qu'il n'est plus le cheval qu'il a été. Le Classic en apporte la preuve, et vaut comme passage de témoin : Arrogate est en perdition alors que Gun Runner s'impose sans discussion, couronnant ainsi une saison presque parfaite. Il obtient pour cette performance un rating de 130, qui le place au troisième rang mondial du bilan de fin d'année, à égalité avec l'Anglais Cracksman, derrière Arrogate (134, sur la fois de la Dubaï World Cup) et la phénoménale Australienne Winx. Mais surtout, Gun Runner se voit consacré par le titre tant convoité de cheval de l'année 2017 aux États-Unis.

Gun Runner fait ses adieux à la compétition quelques mois plus tard, en janvier, juste après les Eclipse Awards qui l'avaient couronné : Gun Runner s'aligne cette fois au départ du Pegasus World Cup et l'emporte encore une fois brillamment. Le compte en banque aussi bien rempli que le palmarès (il est alors le deuxième cheval le plus riche de tous les temps, derrière Arrogate, avec 16 millions de dollars de gains), le champion peut se retirer au haras.

Palmarès

2016

2017

2018

Au haras

À l'issue de sa carrière de courses, Gun Runner entame sa carrière d'étalon au haras de Three Chimneys, dans le Kentucky, au tarif de $ 70 000 la saillie[3].

Origines

Gun Runner est issu de l'Argentin Candy Ride. Meilleur miler de son pays, il fut acheté pour $ 900 000 par des propriétaires américains et prit la direction de la Californie où il s'imposa dans le Pacific Classic (Gr.1), avant de se blesser. Devenu étalon, il n'allait pas tarder à se mettre en évidence, si bien que son prix de saillie allait sans cesse grimper, passant de $ 10 000 la première année, en 2005, à $ 80 000 en 2018. Candy Ride est notamment le père du champion Shared Belief (2 ans de l'année en 2013, lauréat de cinq groupe 1).

Côté maternel, Gun Runner est le premier produit de Quiet Giant, une fille de Giant's Causeway lauréate de groupe 3. Acquise en 2011 pour 3 millions de dollars par Besilu Stables, le naisseur de Gun Runner, elle n'est autre que la sœur du champion Saint Liam (Saint Ballado), cheval de l'année en 2005, lauréat notamment du Breeders' Cup Classic, du Donn Handicap, du Stephen Foster Handicap et des Woodward Stakes.

Origines de Gun Runner
Père
Candy Ride (ARG)
1999
Ride the Rails
1991
Cryptoclearance Fappiano
Naval Orange
Herbalesian Herbager
Alanesian
Candy Girl (ARG)
1990
Candy Stripes Blushing Groom
Bubble Company
City Girl Farnesio
Cithara
Mère
Quiet Giant
2007
Giant's Causeway
1997
Storm Cat Storm Bird
Terlingua
Mariah's Storm Rahy
Immense
Quiet Dance
1993
Quiet American Fappiano
Demure
Misty Dancer Lyphard
Flight Dancer (Famille 17-b)[4]

Notes et références

  1. (en) « Gun Runner Likely Out of Pegasus World Cup », BloodHorse.com,‎ (lire en ligne, consulté le 4 novembre 2018)
  2. (en) « Lucky 'Rabbit's Foot': Gun Runner's Extra Horseshoe Brings Additional Intrigue To Whitney », sur www.paulickreport.com, (consulté le 4 novembre 2018)
  3. (en) « Gun Runner to Stud After the Pegasus World Cup », BloodHorse.com,‎ (lire en ligne, consulté le 4 novembre 2018)
  4. « Thoroughbred Bloodlines – Biddy – Family 17-b », sur www.bloodlines.net (consulté le 22 avril 2017)