Guillaume Perrault

Guillaume Perrault
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour

Guillaume Perrault est un journaliste français, né en 1972 et diplômé de Sciences Po (1995[1], section : service public).

Journalisme

Il entre en 2000 au Figaro où il est chargé de la rubrique « Justice » du quotidien (de 2000 à 2005) avant de se spécialiser (de 2005 à 2013) dans le journalisme politique. Il était plus spécifiquement chargé, au sein de la rédaction, de couvrir :

  • la droite, le centre et le Front national;
  • les institutions : le président de la République, le Premier ministre et le gouvernement;
  • le cadre de la vie politique : le financement des campagnes électorales et des partis, les sondages ainsi que les élections présidentielles depuis 1965.

En 2013, il est promu « grand reporter » au Figaro[2] et signe, régulièrement, des analyses dans les pages Débats-opinions de ce quotidien national[3].

Il débat sur I-Télé, tous les lundis, dans Le Match des éditorialistes (2013/2014)[4].

Il participe régulièrement, sur RTL, à l'émission On refait le monde animée par Marc-Olivier Fogiel[5].

Enseignement

Ouvrages

  • 2017 : Conservateurs, soyez fiers !, Plon.
  • 2011 : Les Présidents de la République pour les nuls[9] (Éditions générales First)[10]
  • 2005 : Génération Battisti : Ils ne voulaient pas savoir (Plon) ouvrage préfacé par Gilles Martinet, ancien ambassadeur de France à Rome et cofondateur du Nouvel Observateur[11]
  • 2004 : Ni coupables, ni responsables ou comment les élites échappent à leurs devoirs (Albin Michel)[12]

Activités diverses

Outre ses activités au Figaro, ce journaliste intervient dans le cadre de colloques tels que :

  • Conférencier à l'Université Inter âge de Melun en partenariat avec l'Institut de droit et d'économie de Melun[13]
  • Conférence sur la catastrophe de l'amiante : « ni coupables, ni responsables? », avec un débat sur la justice pénale en France organisé par l'Association Nationale de Défense des Victimes de l'Amiante[14]. Thème : « Est-il possible, est-il acceptable que la plus grande catastrophe sanitaire que la France ait jamais connu n’ait ni coupable ni responsable ? ».
  • Conférence sur "La loi Fauchon : une évolution très grave de la responsabilité pénale en matière d'accidents collectifs". Intervention devant la Fédération nationale des victimes d'accidents collectifs (Fenvac)[15].

Il est, également, intervenu dans le cadre de programmes audiovisuels avec diverses participations régulières dans des médias radiophoniques[16] ou télévisés[17],[18]et notamment sur :

Autres émissions (plus anciennes) :

Mais on relève, également, d'autres participations, cette fois ponctuelles, à des émissions, reportages, interviews sur : France Ô[23], France 2, France 3[24], France 4[25], France 5[26], France 24, Public-Sénat, LCI, Direct 8[27], Al Arabiya, France Info, France culture[28], Europe 1[29], RFI, BFM[30], Canal +[31], RMC[32].

Notes et références

  1. source : cf. recherche sur la base de l'Association des Sciences Po : « D SP 1995 »
  2. source: Europe n° 1
  3. exemple d'un article signé dans le Figaro
  4. source I-Télé
  5. source Europe n° 1
  6. Source : programme 2010-2011 de Sciences Po
  7. programme
  8. Intervenant dans le cadre de l'Institut de préparation à l'administration générale (IPAG) et à l'Institut d'études judiciaires
  9. l'ouvrage présente une galerie de portraits des Présidents de la République depuis Louis Napoléon jusqu'au Président Sarkozy avec de nombreuses anecdotes et citations
  10. ouvrage écrit en collaboration avec Arnault Folch, source : L'express 26/11/2011 375 pages, prix 22,90€.
  11. Le Nouvel Obs a été créé par d'ancien résistants en 1950, sous la dénomination de L'observateur politique, économique et littéraire, avant de prendre celle de L'observateur aujourd'hui en 1953, puis France Observateur en 1954, pour finalement adopter, le nom du Nouvel Observateur en 1964 (familièrement appelé Nouvel Obs), lorsqu'il a été repris par le groupe Perdriel auquel il appartient toujours. Ses cofondateurs étaient Gilles Martinet (de l'AFP), Roger Stéphane, Claude Bourdet, Hector de Galard avec la collaboration de Jean-Paul Sarthe.
  12. source : passion du livre
  13. Depuis 2008. Source : Seine et Forêt Magazine
  14. Source : 25/11/2004 à Dunkerque.
  15. source : programme de la Fédération nationale des victimes d'accidents collectifs FENVAC, page 6 Strasbourg, 26 novembre 2004
  16. Source : I.N.A. émissions de radio
  17. Source : INA : TV hertzienne
  18. Source I.N.A. : TV câble, TNT et satellite
  19. en 2011 (source INA déjà citée), ou, plus récemment, pour l'émission Au cœur de l'histoire, notamment sur Vincent Auriol, ou René Coty...
  20. 2006/2007 (source INA déjà citée)
  21. Source : Radio Orient
  22. cf. source : direct 8
  23. débats sur l'avenir de l'Outre-mer, animé par Pascal Perri
  24. (Source : INA) On ne peut pas plaire à tout le monde : émission du 23 janvier 2005. Reportage qui revient sur la catastrophe du tunnel du Mont-Blanc survenue le 24 mars 1999. Commentaire sur des images d'archives ponctué des interviews d'André Denis, association des victimes du Mont-Blanc, de Jean-Jacques Mengelle-Touya, fédération nationale des victimes d'accidents collectifs, et de Guillaume PERRAULT, auteur de "Ni coupables, ni responsables".
  25. « Culture Pub »
  26. « C dans l'air » émission présentée par Yves Calvi
  27. Langue de Bois s'abstenir de Philippe Labro (source direct8)
  28. « Du grain à moudre » de Brice Couturier et Julie Clarini
  29. « Médiapolis » de Michel Field et Olivier Duhamel ou encore « Bienvenue chez Basse » de Pierre-Louis Basse
  30. « Le 12-15 » de Valérie Lescable et « Le 12-15 » de Laurent Guez
  31. source I.N.A. dans le cadre d'un reportage consacré à Cesare Battisti, émission du 24 avril 2006
  32. « Le grand show de l'info » d’Éric Brunet

Liens externes

  • Notices d'autorité : Fichier d’autorité international virtuel • International Standard Name Identifier • Bibliothèque nationale de France (données) • Système universitaire de documentation • Bibliothèque du Congrès • Gemeinsame Normdatei • WorldCat