Groupement tactique de l'Union européenne

Les Groupements tactiques de l’Union européenne (GTUE) ou Groupement tactiques interarmées de réaction rapide (GTIRR), (en anglais Battlegroups ou en acronyme EUBG, sont des forces multinationales interarmes de réaction rapide, capable de mener des interventions militaires dans le cadre de la politique de sécurité et de défense commune de l’Union européenne. Les Groupements tactiques doivent permettre à l’UE de réagir avec des moyens militaires adaptés face à une situation de crise au-delà de ses frontières.

Le concept des Groupements tactiques comporte également un objectif incitatif visant à renforcer les capacités militaires et à promouvoir l’interopérabilité entre États membres. Comme les GTUE se composent généralement d’unités militaires de plusieurs pays, une phase de préparation multinationale est indispensable avant de pouvoir les déclarer pleinement opérationnels et interopérables pour conduire une intervention militaire.

Chaque groupement tactique est compose d’un minimum de 1 500 effectifs plus soutiens. Chaque unité doit être en mesure d’être déployée dans un délai de 10 jours et pour une période d’au moins 30 jours et allant jusqu’à 120 jours.

Groupement tactique de l'Union européenne

Sommaire

Contributions

Période Astreinte/Alerte Groupement tactique QG
1er semestre 2005 Jan–Juin Français Paris/Mont Valérien
Britannique Londres/Northwood
2e semestre 2005 Jul–Déc Italien Rome/Cento Celle
*Laissé vacant*
1er semestre 2006 Jan–Juin Franco-allemand Paris/Mont Valérien
Force amphibie italo-espagnole Rome/Cento Celle
2e semestre 2006 Jul–Déc Franco-allemano–belge Paris/Mont Valérien
*Laissé vacant*
1er semestre 2007 Jan–Juin Franco-belge Paris/Mont Valérien
EUBG 107 (Allemagne, Pays-Bas, Finlande) Berlin/Potsdam
2e semestre 2007 Jul–Déc Force multinationale de terre - MLF (Italie, Slovénie, Hongrie + Croatie) Udine
HELBROC (Grèce, Bulgarie, Roumanie, Chypre) Larissa
1er semestre 2008 Jan–Juin Nordique (NBG08) Enköping
Espagne, Allemagne, France, Portugal Madrid
2e semestre 2008 Jul–Déc Franco-allemand Paris/Mont Valérien
Britannique Londres/Northwood
1er semestre 2009 Jan–Juin Force amphibie italo-espagnole (SIAF) Rome/Cento Celle
HELBROC Larissa
2e semestre 2009 Jul–Déc République tchèque, Slovaquie Berlin/Potsdam
Belgique, France, Luxembourg Paris/Mont Valérien
1er semestre 2010 Jan–Juin Pologne, Allemagne, Lettonie, Lituanie, Slovaquie Berlin/Potsdam[1]
Royaume-Uni, Pays-Bas Londres/Northwood
2e semestre 2010 Jul–Déc Italie, Roumanie + Turquie Rome/Cento Celle
Espagne-France-Portugal Madrid[2]
1er semestre 2011 Jan–Juin Pays-Bas, Allemagne, Finlande, Autriche, Lituanie Berlin/Potsdam
Suède, Finlande, Norvège, Estonie, Irlande = Bataillon nordique Enköping
2e semestre 2011 Jul–Déc Grèce, Bulgarie, Chypre, Roumanie = Helbroc Larissa
Portugal, Espagne, France, Italie Rome/Cento Celle[3]
1er semestre 2012 Jan–Juin France, Allemagne, Pays-Bas Paris/Mont Valérien
*Laissé vacant*
2e semestre 2012 Jul–Déc Force multinationale de terre - MLF (Italie, Slovénie, Hongrie + Croatie) Udine
Allemagne, Autriche, République tchèque + Croatie et Fyrom Berlin/Potsdam
1er semestre 2013 Jan–Juin Weimar (Pologne, Allemagne, France) Berlin/Potsdam
*Laissé vacant*
2e semestre 2013 Jul–Déc Royaume-Uni, Suède, Lettonie Londres/Northwood
*Laissé vacant*
1er semestre 2014 Jan–Juin HELBROC Larissa
*Laissé vacant*
2e semestre 2014 Jul–Déc Allemagne, Belgique, Luxembourg, Espagne Berlin/Potsdam[4]
Force amphibie italo-espagnole Rome/Cento Celle
1er semestre 2015 Jan–Juin Suède, Finlande, Norvège, Estonie, Irlande = Bataillon nordique Enköping[5]
*Laissé vacant*
2e semestre 2015 Jul–Déc France-Belgique Paris/Mont Valérien[6]
*Laissé vacant*
1er semestre 2016 Jan–Juin Visegrad (Pologne, République tchèque, Slovaquie, Hongrie) Berlin/Potsdam[7]
*Laissé vacant*
2e semestre 2016 Jul–Déc Allemagne, Autriche, République tchèque + Luxembourg, Pays-Bas, Irlande Berlin/Potsdam
Royaume-Uni + Irlande Londres/Northwood

Sources

Références

Bibliographie

  • Nicolas Gros-Verheyde, « Les Français prennent l’alerte de la force de réaction rapide de l’UE », Bruxelles2,‎ (lire en ligne)
  • (en) Claudia Major et Christian Mölling, EU Battlegroups: What Contribution to European Defence? Progress and Prospects of European Rapid Response Forces, SWP Research Paper, (lire en ligne)