Grazia

Grazia
Image illustrative de l’article Grazia

Pays Drapeau de la France France
Zone de diffusion france
Langue Français
Périodicité Hebdomadaire
Genre Presse féminine
Prix au numéro 1,70 euro (grand format), 1,50 euro (petit format)
Diffusion 111 523 ex. (2018 Diffusion France[1][réf. non conforme])
Date de fondation 1938
Éditeur Mondadori France
Ville d’édition Paris

Propriétaire Mondadori France
Directeur de publication Ernesto Mauri
Rédacteur en chef Joseph Ghosn[2][réf. non conforme]
ISSN 2104-5542
Site web grazia.fr

Grazia est un magazine hebdomadaire féminin français spécialisé dans la mode, la beauté et les peoples. Lancé en 2009, il est édité par le groupe de presse Mondadori France (anciennement Emap France), numéro 3 de la presse magazine française. Le titre est la propriété de Arnoldo Mondadori Editore, appartenant à Silvio Berlusconi et est édité à l'international dans 23 pays[3]. Au printemps 2012, c'est Christine Regnier (anciennement rédactrice en chef de Biba, autre publication du groupe Mondadori France) qui reprend le poste de rédactrice en chef de la version française[4]. Depuis 2014 c'est Joseph Ghosn qui tient la rédaction de l'hebdomadaire.

L'éditeur est la société Mondadori Magazines France, Société par actions simplifiée au capital de 60.557.458 euros Siren 452 791 262, siège social 8, rue François Ory 92543 Montrouge[5].

Historique

Couverture du premier numéro de Grazia en 1938.

Grazia (Grâce en italien) est un magazine publié pour la première fois en Italie en 1938. Son lancement en France, orchestré dans le plus grand secret, se fait le 29 août 2009, après plus de deux ans d'attente liée au rachat d'Emap France par le groupe Mondadori. Ce lancement se chiffrant à plus de 25 millions d'euros est précédé d'une campagne de publicité multimédia basée sur le teasing. Le premier numéro se vend à 243 000 exemplaires (diffusion France payée), un succès.

Composition du magazine

En tout début de magazine se tient l'éditorial. S'ensuit deux pages qui caractérisent Grazia : « Les In10pensables de la semaine » par Emilie Türck. Après quoi, se succèdent les différentes rubriques qui compose le magazine. Chronologiquement, le lecteur a ainsi accès à des thèmes dédiés à l'actualité, la mode, la beauté et le lifestyle. C'est ce qui fait la spécificité du titre : le mélange de people, de mode et d'actualités pures.

Actu

Cette première rubrique compte un portrait de la célébrité en couverture, les 10 news de la semaine, une chronique culture dont le sujet varie d'une semaine à l'autre, une interview, un retour sur l'actualité people, des questions de société ainsi qu'une enquête.

Mode

La partie dédiée à la mode propose une chronique mode, une analyse de tendance, une section shopping, une série mode préparée par le styliste du magazine, une proposition de look, des news consacrées à la mode. S'y trouve également un point « Style Hunter » (ou street style) thématique, ainsi que la « Fashion Police » dans laquelle des professionnels de la mode donnent leurs avis sur des looks de stars.

Beauté

Dans la catégorie « beauté » sont présentées les divisions suivantes: « Les irrésistibles de la semaine », « News beauté », « Le look de la semaine », « Love love love » et « Tendances ».

Lifestyle

Ici, ce sont principalement des thèmes culturels qui sont abordés. Le magazine y traite aussi bien de cuisine, de voyage, de décoration, que de culture par le biais des « 10 buzz de la semaine » qui répertorient des sorties d'albums, de livres, de films… Sont également proposés : le concours du « Charity bag » et l'horoscope.

La rédaction passée et présente

Directrices de la rédaction

Au lancement du titre, Yseult Williams est à la tête de Grazia. La première directrice de la rédaction insuffle une ligne éditoriale « Radical Chic », pour reprendre le slogan de Grazia des premières numéros (comme on peut le lire sur la couverture, ainsi que sur les plus-produits - pochette, coque d'iPhone, parapluie, T-shirt - offerts avec plusieurs numéros du magazine).[Quoi ?][6]. Yseult Williams se compose une équipe rédactionnelle sur-mesure, venant d'univers aussi divers que la presse d'information généraliste (David Carzon et Lise Martin arrivent de 20 Minutes, Elsa Guiol est débauchée du JDD), la presse people (Arnaud Lievin et Monica Sabolo débarquent de Voici) ou encore d'autres magazines féminins (Aurélia Perreau vient tout droit de Marie-France, Céline Perruche est passée par DS Magazine, Jalouse et Biba avant de joindre les rangs de Grazia). En 2012, Yseult Williams quitte Grazia. Elle est remplacée par Christine Régnier, ex-directrice de la rédaction de Biba. Grazia amorce alors un nouveau virage, et se dirige vers une ligne éditoriale plus mainstream[Quoi ?][7].

Notes et références

Lien externe