Grégory Doucet

Grégory Doucet
Illustration.
Fonctions
Maire de Lyon
En fonction depuis le
(2 jours)
Élection 4 juillet 2020
Prédécesseur Gérard Collomb
Biographie
Date de naissance (46 ans)
Lieu de naissance Paris (France)
Nationalité Française
Parti politique EELV (depuis 2007)

Grégory Doucet
Maires de Lyon

Grégory Doucet, né le à Paris, est un homme politique français.

Membre des Verts puis d'Europe Écologie Les Verts, les listes qu'il dirige remportent une majorité absolue au conseil municipal de Lyon à l'issue du second tour des élections municipales de 2020. Il est élu maire le suivant.

Biographie

Jeunesse, formation et carrière professionnelle

Né à Paris en 1973, Grégory Doucet grandit aux Ulis (Essonne)[1]. Il est le fils d'un père cadre dans l'industrie pétrolière et d'une mère secrétaire dans une banque[2].

Il est diplômé d'une école de commerce à Rouen[1]. Étudiant, il préside l'association Genepi, qui intervient en prison[2]. Il travaille également auprès des gens du voyage[1]. Il fait ensuite carrière dans l'humanitaire, notamment au sein de Planète Enfants & Développement[3] ; il est amené à travailler à Manille (Philippines) de 2002 à 2006, puis à Katmandou (Népal) de 2006 à 2008[4]. À son retour en France, il réside quelques mois à Corbeil-Essonnes puis rejoint Handicap International en 2009, comme chargé des opérations en Afrique de l'Ouest, ce qui le conduit à s'installer à Lyon[1],[5],[6].

Il est père de trois enfants[1].

Parcours politique

Débuts

Grégory Doucet rejoint Les Verts en 2007[1],[5]. Lors de la primaire présidentielle écologiste de 2011, il vote pour Nicolas Hulot ; il indique cependant avoir fait la campagne d'Eva Joly « avec enthousiasme »[1]. Il devient secrétaire de la section lyonnaise d'Europe Écologie Les Verts (EELV) en 2017[1],[5], poste qu'il quitte fin 2019[7].

Il est candidat sur la liste écologiste aux élections municipales de 2014 pour la mairie du 8e arrondissement de Lyon, en position non éligible[1]. Lors des élections législatives de 2017, il cherche à se porter candidat mais n'est pas retenu en raison d'un accord entre EELV et le Parti socialiste (PS)[1]. Il figure à la 27e place sur la liste conduite par Yannick Jadot lors des européennes en 2019[1]. Parallèlement, il fait partie des organisateurs des marches pour le climat à Lyon[8].

Élections municipales de 2020

En vue des élections municipales de 2020, il participe à « Madame Z », initiative portée par Renaud Payre, directeur de l'Institut d'études politiques de Lyon, qui « vise à bâtir une alliance entre les diverses composantes de la gauche et des écologistes avant le premier tour », puis quitte le dispositif après les Journées d'été 2019 d'EELV[1]. Lors des primaires organisées en septembre 2019 par EELV pour désigner la tête de liste du parti, il l'emporte face à Bruno Charles et Étienne Tête, tous deux élus sortants et figures historiques du parti, avec 61 % des voix[5],[9]. Il réaffirme alors le choix d'EELV de constituer une liste autonome au premier tour, et exclut toute alliance avec La République en marche entre les deux tours[9].

Il fait notamment campagne sur :

  • l'instauration de repas issus à 100 % de l'agriculture biologique, la réduction de la consommation de viande et l'approvisionnement à 50 % en local dans la restauration collective ;
  • la réduction de la circulation automobile et le soutien à la mobilité active avec notamment la création d'un Réseau express vélo composé de 450 km de voies cyclables sécurisées ;
  • la création de forêts urbaines ;
  • le ralentissement des constructions dans certains quartiers, notamment celui de la Part-Dieu ;
  • l'accélération de la rénovation thermique des logements ;
  • l'opposition au projet de bouclage du boulevard périphérique de Lyon[10],[11].

Sa liste arrive en tête du premier tour avec 28,46 % des voix[12]. Entre les deux tours, il scelle une alliance avec Sandrine Runel et Renaud Payre (union de la gauche), et obtient le ralliement de Nathalie Perrin-Gilbert, maire du 1er arrondissement de Lyon, à qui il promet le poste d'adjointe à la culture[1]. Il reçoit également les soutiens du PS, du Parti communiste français, de La France insoumise, ainsi que des députés Hubert Julien-Laferrière et Matthieu Orphelin (ex-LREM)[6]. En revanche, les négociations échouent avec Georges Képénékian[1]. En triangulaire face aux listes de Yann Cucherat et Georges Képénékian, sa liste remporte le second tour avec 52,4 % des suffrages[12]. Tête de liste dans le 3e arrondissement de Lyon, il l'emporte également au second tour avec 49,95 % des voix, devant les listes de Béatrice de Montille (LR) et de Georges Képénékian (divers centre)[13]. Sa victoire constitue une rupture historique dans une ville traditionnellement dirigée au centre[2].

Le , il est élu maire avec 51 voix, succédant à Gérard Collomb[14].

Notes et références

  1. a b c d e f g h i j k l m et n Nicolas Barriquand et Blandine Flipo, « Grégory Doucet, l'inconnu aux portes de la mairie de Lyon », sur Mediapart, (consulté le 29 juin 2020).
  2. a b et c Nicolas Scheffer, « Élections municipales : qui est Grégory Doucet, le futur maire de Lyon ? », sur rtl.fr, (consulté le 29 juin 2020).
  3. Justin Boche, « Élections à Lyon : qui est Grégory Doucet ? (EELV) », sur lyoncapitale.fr, (consulté le 30 juin 2020)
  4. Léa Delpont, « Municipales : Grégory Doucet, le novice qui a conquis Lyon », sur lesechos.fr, (consulté le 30 juin 2020).
  5. a b c et d Moran Kerinec, « Qui est Grégory Doucet, l'écologiste qui a conquis Lyon ? », sur Challenges.fr, (consulté le 29 juin 2020).
  6. a et b Fabien Dabert, « Résultat des municipales à Lyon : Doucet triomphe, ce qu'il va changer », sur linternaute.com, (consulté le 30 juin 2020)
  7. « Équipe du 8e arrondissement », sur maintenantlyon.fr (consulté le 30 juin 2020)
  8. Catherine Lagrange, « Grégory Doucet : « Je sens que Lyon a une âme écologiste » », sur lepoint.fr, (consulté le 29 juin 2020)
  9. a et b « Élections 2020 à Lyon : Grégory Doucet pour mener la liste autonome des Verts », sur rue89lyon.fr, (consulté le 29 juin 2020).
  10. Catherine Lagrange, « Municipales à Lyon : Grégory Doucet et les écolos rêvent d'une victoire », sur leparisien.fr, (consulté le 29 juin 2020).
  11. « Lyon : découvrez les 3 premières mesures du nouveau maire Grégory Doucet », sur cnews.fr, (consulté le 30 juin 2020)
  12. a et b « Résultats des élections municipales : Lyon », sur francetvinfo.fr (consulté le 30 juin 2020)
  13. « Résultat élection municipale 2020 Lyon 3e Arrondissement », sur 20minutes.fr (consulté le 30 juin 2020)
  14. « Grégory Doucet officiellement élu maire de Lyon », sur Lyon Capitale,

Liens externes