Gouvernement el-Beblawi

Gouvernement el-Beblawi
Gouvernement Hazem el-Beblawi
Égypte

Premier ministre Hazem el-Beblawi
Formation
Fin
Durée 230 jours
Composition initiale
Représentation
Commission constitutituante
48 / 50

Le gouvernement Hazem el-Beblawi est le gouvernement égyptien nommé après le coup d'État du 3 juillet 2013.

Le cabinet du Premier ministre égyptien Hazem el-Beblawi a prêté serment le 16 juillet 2013. Hazem Beblawi a été nommé le 9 juillet 2013 par le président par intérim Adli Mansour. Le cabinet est composé de 34 membres. La plupart d'entre eux sont des technocrates libéraux, mais aucun se revendique comme islamistes[1].

La première démission d'un des membres du cabinet était celle de Mohamed El Baradei, qui avait été nommé vice-président en juillet 2013. El Baradei a démissionné de ses fonctions le 14 août 2013 en indiquant « qu'il ne pouvait pas supporter la responsabilité des décisions qu'il désapprouvait » en évoquant la répression de manifestations de partisans de Mohamed Morsi[2]. Le reste du cabinet a démissionné le 24 février 2014[3].

Cabinet members

Portefeuille Nom Parti
Premier ministre Hazem el-Beblawi[4] Indépendant[5]
Vice-président Mohamed el-Baradei
First Deputy Prime Minister and Ministry of Defence Abdel Fattah al-Sissi[6] Military
Second Deputy Prime Minister and Minister of International Cooperation Ashraf El-Araby[6] Indépendant
Deputy Prime Minister and Ministry of Higher Education Hossam Eisa[6] Independent[7]
Ministère de l'Intérieur Mohamed Ibrahim Moustafa[6] Police
Ministère des Affaires étrangères Nabil Fahmi[6] Indépendant[8]
Ministry of Military Production Abdul Fatah al-Sisi
Ministry of Finance Ahmed Galal[6] Indépendant
Ministry of Scientific Research Ramzy George[6] Indépendant
Ministry of Antiquities Mohamed Ibrahim Ali al-Sayed[9] Indépendant
Ministère de l'Environnement Laila Rashed Iskandar[6] Indépendant
Ministry of Local Development Adel Labib[6] Indépendant
Ministère de la Culture Mohamed Arab Indépendant
Ministère de la Justice Adel Abdel-Hamid [10] Indépendant
Ministry of Investment Osama Saleh[6] Indépendant
Ministère de l'Éducation Mahmoud Abo El-Nasr[6] Indépendant
Ministry of Transportation Ibrahim El-Demairy[10] Indépendant
Ministry of Electricity and Energy Ahmed Imam[6] Indépendant
Ministry of Tourism Hisham Zazou[6] Indépendant
Ministry of Agriculture Ayman Abu Hadid[6] Independent
Ministry of Communications and Information Technology Atef Helmy[6] Indépendant
Ministry of Information Durriyah Sharaf Al Din[6] Indépendant
Ministry of Petroleum Sherif Ismail[6] Indépendant
Ministry of Water Resources and Irrigation Mohamed Abdel Muttalib[6] Indépendant
Ministry of Housing, Utilities and Urban Development Ibrahim Mahlab[6] Indépendant
Ministry of Supply and Internal Trade Mohamed Abu Shadi[6] Indépendant
Ministry of Manpower and Immigration Kamal Abu Eita[6] Parti de la Dignité[11]
Ministry of Religious Endowment (Awqaf) Mukhtar Gomaa[6] Indépendant
Ministry of Planning Ashraf El-Araby[6] Indépendant
Ministry of Health Maha El-Rabat[6] Indépendant
Ministère de l'Aviation civile Abdel Aziz Fadel[6] Indépendant
Ministry of Social Solidarity Ahmed Borai[6] Independent[12]
Ministry of Industry and Trade Mounir Fakhry Abdel Nour[6] Parti Wafd
Ministry of State for Youth Khaled Abdel Aziz[6] Egypt Party[13]
Ministry of State for Sports Taher Abouzaid[6] Parti Wafd

Notes et références

  1. (en)« The struggle to restore calm », sur economist.com, The Economist, (consulté le 27 février 2014)
  2. « Egypte : après le bain de sang, Mohamed El Baradei démissionne », sur euronews.com, Euronews, 14 août 2013 à 18h50 (consulté le 27 février 2014)
  3. « Le gouvernement égyptien a démissionné », sur lemonde.fr, Le Monde, 24 février 2014 à 11h47 (consulté le 24 février 2014)
  4. « Egypt government takes shape », Reuters,‎ (lire en ligne)
  5. « El-Beblawi continues to meet ministerial candidates », Daily News Egypt,‎ (lire en ligne)
  6. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p, q, r, s, t, u, v, w, x, y, z, aa, ab et ac « Egypt's interim president swears in first government », Ahram Online,‎ (lire en ligne)
  7. « Egypt's Constitution Party hit by fresh mass resignation », Ahram Online,‎ (lire en ligne)
  8. Amira Mikhail, « Key Positions in Beblawi's Interim Government », Atlantic Council, (consulté le 24 octobre 2013)
  9. « New government is sworn in », Egypt Independent,‎ (lire en ligne)
  10. a et b « Ministers of Justice and Transportation sworn in », Daily News Egypt,‎ (lire en ligne)
  11. « Labour leader Abu Eita to be appointed Egypt's manpower minister », Ahram Online,‎ (lire en ligne)
  12. « Resignation season: Disputes fracture emerging Egyptian parties », Ahram Online,‎ (lire en ligne)
  13. « Who's who: Egypt's full interim Cabinet », Ahram Online,‎ (lire en ligne)