Gouvernement d'Aigle

Gouvernement d'Aigle

1475-1798

Description de l'image Gouvernement Aigle.png.
Informations générales
Capitale Aigle
Langue Français
Religion Catholicisme (1475-1528)
Protestantisme (1528-1798)

Entités précédentes :

Entités suivantes :

Carte des bailliages bernois au XVIIIe siècle.
Le château d'Aigle, résidence des gouverneurs d'Aigle.

Le gouvernement d'Aigle, également appelé les Quatre Mandements est un gouvernement (équivalent d'un bailliage) bernois créé en 1475, à la suite de la guerre de Bourgogne. Il est composé des mandements d'Aigle, d'Ollon, de Bex et des Ormonts. Comme le bailliage de Gessenay, il fait partie des bailliages allemands. En 1798 lors de la création de la République helvétique, le gouvernement d'Aigle et la commune de Villeneuve, amputée au bailliage de Vevey, deviennent le district d'Aigle, intégré au canton du Léman.

Histoire

Le château est pris le par des hommes venant du Gessenay, des Ormonts et de Château d'Oex[1].

En 1533, les bernois achètent à Phillibert de Compey les droits héréditaires des vidomnes d'Aigle[2].

Religion

La réforme protestante est prêchée dès 1526. Elle est autorisée formellement en 1527. Après la dispute de Berne (6-26 janvier 1528) remportée par les réformateurs, le Conseil de Berne décrète la Réforme le [3] et la messe catholique est interdite dans le gouvernement d'Aigle[2].

Gouverneurs

Les gouverneurs résidaient au château d'Aigle[4],[1].

Les gouverneurs sont les suivants[5] :

  • (1475 : George de Stein (souvent mentionné mais pas attesté);)
  • 1475-1478 : Nicolas Baumer;
  • 1478-1482 : Pierre Steiger;
  • 1482-1686 : Thomas Schöni;
  • 1486-1490 : W. Leonard Löblin;
  • 1490-1497 : Urs Werder;
  • 1497-1502 : Jean Rodolphe Nägeli;
  • 1502-1509 : Antoine Brugger;
  • 1509-1512 : Nicolas de Graffenried;
  • 1512-1516 : Jean Huber (1512) Jean de Weingarten (1512-1516)
  • 1516-1519 : Louis de Diessbach;
  • 1519-1525 : Nicolas de Graffenried;
  • 1525-1528 : Jaques de Roverea;
  • 1528-1533 : Felix de Diesbach[2];
  • 1533-1538 : Antoine Tillier[6];
  • 1538-1543 : Jean Huber;
  • 1543-1549 : Pierre Sturler;
  • 1549-1553 : Nicolas Tillmann;
  • 1553-1558 : Georges de Weingarten;
  • 1558-1561 : Nicolas de Graffenried;
  • 1561-? : Peter Koch;
  • 1566-? : Abraham de Graffenried;
  • 1574-? : Vincent Dachselhofer;
  • 1577-? : Bénédict d'Erlach;
  • 1583 : Jean d'Erlach;
  • 1583-1585 : Marcuard Zehender;
  • 1585-? : Antoine Dachselhofer;
  • 1591-? : David Michel;
  • 1597-? : Abraham Sturler;
  • 1603-? : Antoine d'Erlach;
  • 1609-? : Bernard de Werdt;
  • 1612-? : Jean-Rodolphe Horn;
  • 1618-? : Pierre Haller;
  • 1623-? : Jean-François de Luternau;
  • 1629-? : François Guder;
  • 1635-? : François-Louis d'Erlach;
  • 1641-? : Jean-Antoine d'Erlach;
  • 1647-? : Jean-François de Luternau;
  • 1653-? : Gabriel de Diessbach;
  • 1659-? : Beat Fischer;
  • 1665-? : Conrad Guder;
  • 1671-? : Louis Sturler;
  • 1673-? : Antoine de Graffenried;
  • 1679-? : Antoine Lombach;
  • 1685-? : Ulrich Thormann;
  • 1691-? : Jean-Philippe Schmalz;
  • 1697-? : Antoine Knecht;
  • 1703-? : Jean-Jaques Fischer;
  • 1708-? : Emmanuel Rycherner;
  • 1714-? : Béat-Jacob May;
  • 1720-? : Jaques Jenner;
  • 1725-? : Samuel Matthey;
  • 1731-? : Jean-François Wurstemberger;
  • 1737-? : Samuel Wurstemberger;
  • 1743-? : Béat-Sigismond Ougspurger;
  • 1749-? : Louis de Bonstetten;
  • 1755-1761 : Jaques-Emmanuel Bucher;
  • 1761 : Sigismond-Emmanuel de Graffenried;
  • 1761-1763 : Albrecht von Haller, vice-gouverneur (administrateur provisoire);
  • 1763 – 1769 : Frédéric-Guillaume de Bondeli, Colonel Gouverneur;
  • 1769-1775 : Jean-Rodolphe Wagner;
  • 1775-1781 : Philippe de Buren, Colonel Gouverneur;
  • 1781-1787 : Nicolas-Alexandre de Wattenwil;
  • 1787-1793 : Nicolas de Diesbach;
  • 1793-1798 : Beat-Emmanuel Tscharner.

Références

  1. a et b Godet, Türler et Attinger 1921, p. 127
  2. a, b et c Godet, Türler et Attinger 1921, p. 128
  3. Irena Backus, « Disputes de religion » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne, version du .
  4. Jean-Jacques Bouquet, « Aigle (gouvernement, district) » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne, version du .
  5. Godet, Türler et Attinger 1921, p. 129
  6. Thomas von Graffenried / GAR, « Tillier, Johann Anton » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne, version du .

Articles connexes

Bibliographie

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Ouvrages

  • Marcel Godet, Henri Türler et Victor Attinger, Dictionnaire historique & biographique de la Suisse, vol. 1, Neuchâtel, Imprimerie Paul Attinger, (lire en ligne)Document utilisé pour la rédaction de l’article

Liens externes