Gouvernement Rusnok

Gouvernement Rusnok
Vláda Jiřího Rusnoka
République tchèque
Description de cette image, également commentée ci-après
Le président du gouvernement, Jiří Rusnok.

Président du gouvernement Jiří Rusnok
Formation
Fin
Durée 203 jours
Composition initiale
Partis politiques Indépendant

Le gouvernement Rusnok (Vláda Jiřího Rusnoka) est un gouvernement technique, indépendant de toute formation politique, dirigé par l'économiste Jiří Rusnok entre le et le .

Historique

Le , le président du gouvernement, Petr Nečas, rend publique son intention de démissionner pour le lendemain, à la suite de l'interpellation, puis du placement en détention provisoire, de sa directrice de cabinet, Jana Nagyová, présentée par la presse comme sa maîtresse, inculpée de corruption et d'abus de pouvoir pour avoir fait suivre par le renseignement militaire l'épouse de Nečas, en pleine procédure de divorce[1]. Il déclare également vouloir quitter la politique.

Le 25 juin, le président de la République, Miloš Zeman, qui s'était vu proposer, par la coalition sortante, le nom de la présidente de la Chambre des députés, Miroslava Němcová, pour la présidence du gouvernement, désigna finalement son conseiller, l'économiste Jiří Rusnok[2]. Une nomination critiquée par la coalition sortante, qui souhaitait être reconduite, malgré la démission de Nečas, tout comme par l'opposition social-démocrate, qui réclame, elle, la tenue d'élections législatives anticipées[3].

Le 8 juillet, l'ancien président du gouvernement, Jan Fischer, candidat malheureux à l'élection présidentielle tchèque de janvier 2013, confirme avoir accepté le titre de vice-président du gouvernement, chargé du ministère des Finances. Cette nomination est vue comme la récompense du soutien apporté par Fischer à Zeman, à l'occasion du second tour du scrutin présidentiel, face à Karel Schwarzenberg, le ministre des Affaires étrangères du gouvernement Nečas[4].

Le 10 juillet, le gouvernement Rusnok est officiellement nommé par le chef de l'État, lors d'une cérémonie solennelle au château de Prague.

N'ayant pas obtenu la confiance de la chambre basse, le 7 août, 93 députés s'étant prononcés en sa faveur contre 100, le gouvernement Rusnok démissionne officiellement le 13 août. Il n'aura assumé l'exercice du pouvoir exécutif qu'un peu plus d'un mois. Il reste en fonctions jusqu'à l'investiture du gouvernement Sobotka, le .

Composition

Portefeuille Titulaire Parti
Président du gouvernement Jiří Rusnok Indépendant
Premier vice-président du gouvernement
Ministre des Finances
Jan Fischer Indépendant
Vice-président du gouvernement
Ministre de l'Intérieur
Martin Pecina Indépendant
Ministre des Affaires étrangères Jan Kohout Indépendant
Ministre de la Défense Vlastimil Picek Indépendant
Ministre de la Justice
Présidente du Conseil législatif
Marie Benešová Indépendant
Ministre du Travail et des Affaires sociales František Koníček Indépendant
Ministre de l'Industrie et du Commerce Jiří Cienciala Indépendant
Ministre de la Santé Martin Holcát Indépendant
Ministre de l'Éducation, de la Jeunesse et des Sports Dalibor Štys Indépendant
Ministre de l'Agriculture Miroslav Toman Indépendant
Ministre des Transports Zdeněk Žák Indépendant
Ministre du Développement régional František Lukl Indépendant
Ministre de l'Environnement Tomáš Podivínský Indépendant
Ministre de la Culture Jiří Balvín Indépendant

Notes et références

Voir aussi

Autres articles

Autres sites