Gouvernement Rajoy II

Gouvernement Rajoy II
(es) Segundo Gobierno de Mariano Rajoy
Royaume d'Espagne
Mariano Rajoy en 2017.
Mariano Rajoy en .

Roi Felipe VI
Président du gouvernement Mariano Rajoy
Élection
Législature XIIe
Formation
Durée 1 an, 13 jours
Composition initiale
Parti(s) Parti populaire
Ministres 13
Femmes 5
Hommes 8
Moyenne d'âge 52 ans et 6 mois
Représentation
Congrès des députés
134 / 350
Sénat
146 / 266

Le gouvernement Rajoy II (en espagnol : Segundo Gobierno de Mariano Rajoy) est le gouvernement du royaume d’Espagne depuis le durant la douzième législature des Cortes Generales.

Historique du mandat

Dirigé par le président du gouvernement conservateur sortant Mariano Rajoy, ce gouvernement est constitué et soutenu par le Parti populaire (PP). Seul, il dispose de 134 députés sur 350, soit 38,4 % des sièges du Congrès des députés, et 146 sénateurs sur 266, soit 54,9 % des sièges du Sénat. Il bénéficie du soutien sans participation de l'Union du peuple navarrais (UPN), du Forum des Asturies (FAC) et du Parti aragonais (PAR), qui disposent ensemble de trois députés et quatre sénateurs.

Il est formé à la suite des élections générales anticipées du .

Il succède donc au gouvernement Rajoy I, dans la mesure où le Congrès des députés de la XIe législature élu en n'est pas parvenu à investir un président du gouvernement.

Le , Rajoy se soumet au vote d'investiture du Congrès des députés. Comptant sur le soutien de Ciudadanos et de la Coalition canarienne (CC) en supplément de l'UPN et du FAC, il remporte au cours des deux scrutins 170 voix « pour » et 180 voix « contre ». Il se représente le et obtient le même résultat. Toutefois, au cours du quatrième vote le , le Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) s'abstient et Rajoy remporte l'investiture du Congrès par 170 voix « pour », 111 voix « contre » et 68 abstentions[1].

L'équipe ministérielle est présentée le et nommée le lendemain. Alors que le nombre de ministère est maintenu à 13, les compétences sont différemment réparties : pour la première fois le ministère de la Présidence gère les relations avec les communautés autonomes, tandis que le ministère de l'Industrie est scindé entre le ministère de l'Économie et le nouveau ministère de l'Énergie. Parmi les six nouveaux ministres, la secrétaire générale du PP María Dolores de Cospedal devient ministre de la Défense, l'ancien maire de Séville Juan Ignacio Zoido est nommé ministre de l'Intérieur et le maire de Santander Íñigo de la Serna prend le poste de ministre de l'Équipement. Avec une moyenne d'âge de 52 ans et 6 mois, ce cabinet est le deuxième plus vieux depuis la fin du franquisme. C'est cependant la première fois depuis que la moyenne d'âge diminue par rapport au précédent et qu'un président du gouvernement forme un nouvel exécutif plus jeune que celui d'avant.

Composition

Initiale ()

  • Les nouveaux ministres sont indiqués en gras, ceux ayant changé d'attributions en italique.
Portefeuille Titulaires Parti
Président du gouvernement Mariano Rajoy Brey PP
Vice-présidente du gouvernement
Ministre de la Présidence et des Administrations territoriales
María Soraya Sáenz de Santamaría Antón PP
Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération Alfonso María Dastis Quecedo Sans
Ministre de la Justice Rafael Catalá Polo PP
Ministre de la Défense María Dolores de Cospedal García PP
Ministre des Finances et de la Fonction publique Cristóbal Ricardo Montoro Romero PP
Ministre de l'Intérieur Juan Ignacio Zoido Álvarez PP
Ministre de l'Équipement Íñigo Joaquín de la Serna Hernáiz PP
Ministre de l'Éducation, de la Culture et des Sports
Porte-parole du gouvernement
Íñigo Méndez de Vigo y Montojo PP
Ministre de l'Emploi et de la Sécurité sociale María Fátima Báñez García PP
Ministre de l'Énergie, du Tourisme et du Numérique Álvaro María Nadal Belda PP
Ministre de l'Agriculture, de la Pêche, de l'Alimentation et de l'Environnement Isabel García Tejerina PP
Ministre de l'Économie, de l'Industrie et de la Compétitivité Luis de Guindos Jurado Sans
Ministre de la Santé, des Services sociaux et de l'Égalité Dolors Montserrat Montserrat PP

Notes et références

  1. (es) Fernando Garea, « Rajoy gana y será presidente en minoría », sur elpais.com/, (consulté le 29 octobre 2016).

Voir aussi

Articles connexes