Gouvernement Olmert

Le gouvernement Olmert est mis en place le , à la suite de la victoire d'Ehud Olmert aux élections législatives du 28 mars 2006. Il est ici présenté dans l'ordre protocolaire.

Composition

Vice-Premiers ministres

  • 1er vice-Premier ministre :
  • 2e vice-Premier ministre, Ministre des Affaires étrangères : Tzipi Livni
  • 3e vice-Premier ministre, Ministre de la Défense
  • 4e vice-Premier ministre, Ministre de l'Industrie, du Commerce et de l'Emploi : Eli Yishaï
  • 5e vice-Premier ministre, Ministre des Transports et de la Sécurité routière : Shaul Mofaz
  • 6e vice-Premier ministre : Avigdor Liberman (30.10.2006 - 18.01.2008)

Ministres

  • Ministre du Développement du Néguev et de la Galilée et du Développement économique régional :
  • Ministre des Affaires stratégiques : Avigdor Liberman (30.10.2006 - 18.01.2008)
  • Ministre sans portefeuille, chargé des Relations entre le gouvernement et la Knesset :
    • Yaakov Edri (jusqu'au 04.07.2007)
    • Ruhama Avraham
  • Ministre des Communications : Ariel Atias
  • Ministre des Retraités : Rafi Eitan
  • Ministre de l'Intégration des immigrants :
  • Ministre des Infrastructures nationales : Binyamin Ben-Eliezer
  • Ministre de la Santé : Yacov Ben-Yizri
  • Ministre de l’Intérieur :
  • Ministre de la Sécurité intérieure : Avi Dichter
  • Ministre des Finances :
  • Ministre du Tourisme :
    • Isaac Herzog (jusqu'au 21.03.2007)
    • Issac Aharonovitch (jusqu'au 22.07.2008)
  • Ministre sans portefeuille, chargé de l'Autorité israélienne de Radiodiffusion : Eitan Cabel (jusqu'au 04.05.2007)
  • Ministre sans portefeuille, chargé des Conseils religieux : Yitzhak Cohen
  • Ministre de la Protection de l'environnement[1] : Gideon Ezra
  • Ministre de la Culture, des Sports et des Sciences[2],[3] :
  • Ministre de la Justice :
  • Ministre de la Construction et du Logement :
  • Ministre de l’Agriculture et du Développement rural : Shalom Simhon
  • Ministre de l’Education[4] : Yuli Tamir
  • Ministre des Affaires sociales et des Services sociaux[5] :
  • Ministres sans portefeuille :

Informations complémentaires

  • La démission d'un ministre ne prend effet que lorsque la lettre qu'il a remise au Premier ministre est acceptée par ce dernier après information au Conseil des ministres.
  • La nomination d'un ministre est faite par le Conseil des ministres sur proposition du Premier ministre et approuvée par la Knesset.

Notes et références

  1. Ministre de l'Environnement jusqu'au 25 juin 2006
  2. Ministre des Sciences et de la Technologie jusqu'au 7 mai 2006
  3. Ministre des Sciences, de la Technologie, de la Culture et des Sports jusqu'au 9 juillet 2006
  4. Ministre de l'Education, de la Culture et des Sports jusqu'au 7 mai 2006
  5. Ministre des Affaires sociales jusqu'au 25 février 2007