Gouvernement Léon Blum (2)

Gouvernement Léon Blum (2)
Troisième République

président de la république Albert Lebrun
Président du Conseil Léon Blum
Formation
Fin
Durée 26 jours
Composition initiale
Parti(s) Front populaire (SFIO, RRRS, PCF, DVG)
Représentation
XVIe législature
386 / 608

En mars 1938, pour la seconde fois de sa carrière, Léon Blum est nommé président du Conseil des ministres par le président de la République Albert Lebrun. Le chef du gouvernement, alors qu'il est en période de deuil — son épouse Thérèse venant de mourir — prépare ce gouvernement en compagnie de son collaborateur Eugène Montel.

Au sein de ce gouvernement, on retrouve de grandes figures de la vie politique française de l'époque, comme l'ancien président du Conseil des ministres, Édouard Daladier, nommé à la vice-présidence du Conseil ou encore Vincent Auriol, nommé à la Coordination des Services.

Le second cabinet Léon Blum entre en fonction le . Le refus du Sénat d'accorder les pleins pouvoirs financiers à Blum oblige le gouvernement à démissionner. La chambre haute, dominée par les conservateurs, s'oppose depuis les élections aux différents cabinets socialistes ; le refus du Sénat concernant les pleins pouvoirs financiers avait d'ailleurs déjà été la cause de la démission du premier gouvernement Blum.

Ce gouvernement sera le dernier de la majorité Front Populaire.

Composition

Président du Conseil des ministres

Vice-président du Conseil des ministres

  • Vice-président du Conseil des ministres, ministre de la Défense nationale et de la Guerre : Édouard Daladier (PRS)

Ministres d'État

Ministres

Sous-secrétaires d’État

Annexes

Articles connexes