Gouvernement Grindeanu

Gouvernement Grindeanu
(ro) Guvernul Sorin Grindeanu
Roumanie
Sorin Grindeanu en février 2015.
Sorin Grindeanu en .

Président Klaus Iohannis
Premier ministre Sorin Grindeanu
Élection
Législature 8e
Formation
Durée 171 jours
Composition initiale
Parti(s) PSD-ALDE
Ministres 26
Femmes 8
Hommes 18
Représentation
Chambre des députés
174 / 329
Sénat
76 / 136

Le gouvernement Grindeanu (en roumain : Guvernul Sorin Grindeanu) est le gouvernement de la Roumanie depuis le , durant la huitième législature du Parlement.

Historique du mandat

Dirigé par le nouveau Premier ministre social-démocrate Sorin Grindeanu, anciennement ministre de la Société de l'information, ce gouvernement est constitué et soutenu par une coalition de centre gauche entre le Parti social-démocrate (PSD) et l'Alliance des libéraux et démocrates (ALDE). Ensemble, ils disposent de 174 députés sur 329, soit 52,9 % des sièges de la Chambre des députés, et 76 sénateurs sur 136, soit 55,9 % des sièges du Sénat.

Il est formé à la suite des élections parlementaires du .

Il succède donc au gouvernement de l'indépendant Dacian Cioloș, constitué de technocrates et soutenu par le PSD, le Parti national libéral (PNL), l'Union nationale pour le progrès de la Roumanie et l'Union démocrate magyare de Roumanie (UDMR).

Après avoir rejeté la candidature de Sevil Shhaideh, le chef de l'État désigne le Grindeanu aux fonctions de Premier ministre, sur proposition du PSD. L'annonce est faite via un communiqué de presse et non une déclaration comme c'est l'usage. Sorin Grindeanu bénéficie alors d'un délai de dix jours pour nommer ses ministres et obtenir la confiance du Parlement[1].

Le , le président du PSD Liviu Dragnea annonce la composition du nouveau gouvernement, qui compte 26 ministres dont huit femmes[2] et quatre indépendants[3].

Selon Nicușor Dan, président de l'Union sauvez la Roumanie (USR), arrivée troisième du scrutin parlementaire, « le gouvernement Grindeanu est constitué de personnalités faibles au sein du Parti social-démocrate. Le seul critère est celui de l’obéissance au chef du parti, Liviu Dragnea », celui-ci étant sous le coup d’une peine de deux ans de prison avec sursis pour fraude électorale qui l'empêche de briguer lui-même la tête du gouvernement[4].

Il remporte le vote de confiance le au Parlement par 295 voix pour et 133 voix contre, soit 61 suffrages de plus que la majorité constitutionnelle requise[5], grâce au soutien apporté par l'UDMR et les députés représentants les minorités nationales[6].

Le , les deux chambres du Parlement sont réunies en séance commune pour s'exprimer sur une motion de censure déposée par l'opposition contre le gouvernement. Les parlementaires du PSD et de l'ALDE s’abstiennent lors de ce vote, alors que ceux du PNL, de l'USR et du PMP votent en faveur de la motion et ceux de l’UDMR ne prennent part au vote. La motion rassemble 161 votes, loin des 233 votes nécessaires pour être adoptée[7].

Grindeanu annonce le suivant un remaniement ministériel qui affecte quatre départements ministériels. Outre le remplacement définitif de Florin Iordache, démissionnaire à la suite des manifestations contre la corruption, ce changement d'équipe voit le retour des anciens ministres Mihai Tudose, qui retrouve le ministère de l'Économie, et Rovana Plumb, ancienne présidente par intérim du PSD[8]. Ces modifications sont effectives dès le lendemain.

Le , les ministres présentent leur démission[9]. Le , Grindeanu est exclu de son parti, qui dépose une motion de censure à son encontre avec le soutien de l'ALDE[10]. Elle est adoptée par 241 voix pour et dix contre le [11]. Des consultations sont alors prévues pour le .

Composition

Initiale ()

Fonction Titulaire Parti
Premier ministre Sorin Grindeanu PSD
Vice-Première ministre
Ministre du Développement régional, de l'Administration publique et des Fonds européens
Sevil Shhaideh PSD
Vice-Premier ministre
Ministre de l'Environnement
Daniel Constantin ALDE
Ministre des Affaires intérieures Carmen Dan PSD
Ministre des Affaires étrangères Teodor Meleșcanu ALDE
Ministre de la Défense nationale Gabriel Leș PSD
Ministre des Finances publiques Viorel Ștefan PSD
Ministre de la Justice Florin Iordache (jusqu'au 09/02/2017)
Ana Birchall (par intérim)
PSD
Ministre de l'Agriculture et du Développement rural Petre Daea PSD
Ministre de l'Éducation nationale Pavel Năstase Sans
Ministre du Travail et de la Justice sociale Lia Olguța Vasilescu PSD
Ministre de l'Économie Alexandru Petrescu PSD
Ministre de l'Énergie Toma Petcu ALDE
Ministre des Transports Alexandru Cuc PSD
Ministre pour le Milieu des affaires, le Commerce et l'Entrepreneuriat Florin Jianu (jusqu'au 02/02/2017) PSD
Ministre de la Santé Florian Bodog PSD
Ministre de la Culture et de l'Identité nationale Ionuț Vulpescu PSD
Ministre des Eaux et des Forêts Adriana Petcu PSD
Ministre de la Recherche et de l'Innovation Șerban Valeca PSD
Ministre des Communications et de la Société d'information Augustin Jianu Sans
Ministre de la Jeunesse et des Sports Marius Dunca PSD
Ministre du Tourisme Titus Dobre PSD
Ministre pour les Roumains de l'étranger Andreea Păstârnac Sans
Ministre de la Consultation publique et du Dialogue social Gabriel Petrea PSD
Ministre pour les Relations avec le Parlement Grațiela Gavrilescu ALDE
Ministre délégué aux Fonds européens Mihaela Toader Sans
Ministre délégué aux Affaires européennes Ana Birchall PSD

Remaniement du

  • Les nouveaux ministres sont indiqués en gras, ceux ayant changé d'attributions en italique.
Fonction Titulaire Parti
Premier ministre Sorin Grindeanu PSD
Vice-Première ministre
Ministre du Développement régional, de l'Administration publique et des Fonds européens
Sevil Shhaideh PSD
Vice-Premier ministre
Ministre de l'Environnement
Daniel Constantin ALDE
Ministre des Affaires intérieures Carmen Dan PSD
Ministre des Affaires étrangères Teodor Meleșcanu ALDE
Ministre de la Défense nationale Gabriel Leș PSD
Ministre des Finances publiques Viorel Ștefan PSD
Ministre de la Justice Tudorel Toader Sans
Ministre de l'Agriculture et du Développement rural Petre Daea PSD
Ministre de l'Éducation nationale Pavel Năstase Sans
Ministre du Travail et de la Justice sociale Lia Olguța Vasilescu PSD
Ministre de l'Économie Mihai Tudose PSD
Ministre de l'Énergie Toma Petcu ALDE
Ministre des Transports Alexandru Cuc PSD
Ministre pour le Milieu des affaires, le Commerce et l'Entrepreneuriat Alexandru Petrescu PSD
Ministre de la Santé Florian Bodog PSD
Ministre de la Culture et de l'Identité nationale Ionuț Vulpescu PSD
Ministre des Eaux et des Forêts Adriana Petcu PSD
Ministre de la Recherche et de l'Innovation Șerban Valeca PSD
Ministre des Communications et de la Société d'information Augustin Jianu Sans
Ministre de la Jeunesse et des Sports Marius Dunca PSD
Ministre du Tourisme Titus Dobre PSD
Ministre pour les Roumains de l'étranger Andreea Păstârnac Sans
Ministre de la Consultation publique et du Dialogue social Gabriel Petrea PSD
Ministre pour les Relations avec le Parlement Grațiela Gavrilescu ALDE
Ministre délégué aux Fonds européens Rovana Plumb PSD
Ministre délégué aux Affaires européennes Ana Birchall PSD

Remaniement du

  • Les nouveaux ministres sont indiqués en gras, ceux ayant changé d'attributions en italique.
Fonction Titulaire Parti
Premier ministre Sorin Grindeanu PSD
Vice-Première ministre
Ministre du Développement régional, de l'Administration publique et des Fonds européens
Sevil Shhaideh PSD
Vice-Premier ministre
Ministre de l'Environnement
Grațiela Gavrilescu ALDE
Ministre des Affaires intérieures Carmen Dan PSD
Ministre des Affaires étrangères Teodor Meleșcanu ALDE
Ministre de la Défense nationale Gabriel Leș PSD
Ministre des Finances publiques Viorel Ștefan PSD
Ministre de la Justice Tudorel Toader Sans
Ministre de l'Agriculture et du Développement rural Petre Daea PSD
Ministre de l'Éducation nationale Pavel Năstase Sans
Ministre du Travail et de la Justice sociale Lia Olguța Vasilescu PSD
Ministre de l'Économie Mihai Tudose PSD
Ministre de l'Énergie Toma Petcu ALDE
Ministre des Transports Alexandru Cuc PSD
Ministre pour le Milieu des affaires, le Commerce et l'Entrepreneuriat Alexandru Petrescu PSD
Ministre de la Santé Florian Bodog PSD
Ministre de la Culture et de l'Identité nationale Ionuț Vulpescu PSD
Ministre des Eaux et des Forêts Adriana Petcu PSD
Ministre de la Recherche et de l'Innovation Șerban Valeca PSD
Ministre des Communications et de la Société d'information Augustin Jianu Sans
Ministre de la Jeunesse et des Sports Marius Dunca PSD
Ministre du Tourisme Titus Dobre PSD
Ministre pour les Roumains de l'étranger Andreea Păstârnac Sans
Ministre de la Consultation publique et du Dialogue social Gabriel Petrea PSD
Ministre pour les Relations avec le Parlement Viorel Ilie ALDE
Ministre délégué aux Fonds européens Rovana Plumb PSD
Ministre délégué aux Affaires européennes Ana Birchall PSD

Notes et références

  1. (en) Romania Insider, « Romania’s President nominates new Prime Minister », sur romania-insider.com/, (consulté le 30 décembre 2016).
  2. (ro) Cotidianul, « Dragnea a anunțat componența noului guvern », sur cotidianul.ro/, (consulté le 4 janvier 2017).
  3. (ro) Chambre des députés, « Propuneri – membri ai Guvernului României », sur cdep.ro/, (consulté le 5 janvier 2017).
  4. « Roumanie :Le nouveau gouvernement de Grindeanu dévolié », fr.euronews.com, .
  5. (ro) Cotidianul, « 295 de voturi pentru şi 133 împotriva lui Sorin », sur cotidianul.ro/, (consulté le 4 janvier 2017).
  6. (ro) « Grindeanu investit: 295 pentru (PSD, ALDE, UDMR, minorități), 133 împotriva (PNL,USR,PMP) », sur revista22.ro, (consulté le 6 janvier 2017).
  7. (ro) « Moțiunea de cenzură împotriva Guvernului Grindeanu a fost respinsă de Parlament », sur antena3.ro, (consulté le 20 février 2017).
  8. (en) Romania Insider, « Romania’s PM brings three new ministers in his cabinet, another one changes portfolio », sur romania-insider.com/, (consulté le 26 février 2017).
  9. Irène Costelian, « Roumanie : le gouvernement démissionne, le Premier ministre isolé », sur Libération, (consulté le 15 juin 2017).
  10. La-Croix.com, « Roumanie: la gauche dépose une motion de censure contre son Premier ministre », sur La Croix (consulté le 15 juin 2017).
  11. Le Figaro, « Roumanie: le gouvernement renversé », sur lefigaro.fr, (consulté le 21 juin 2017).

Voir aussi

Articles connexes

Lien externe