Gonets

Maquette d'un satellite Gonets-M

Gonets (russe Гонец, messager) est un système de télécommunications par satellite russe utilisant une constellation de satellites de télécommunications placés en orbite basse. Il fonctionne de manière asynchrone : le satellite stocke l'émission reçue à bord puis la réémet lorsqu'il se trouve à portée du récepteur. L'orbite basse permet d'utiliser ce système en disposant d'émetteurs de faible puissance et donc légers. Le système a été déployé au cours des années 1990 et est aujourd'hui partiellement opérationnel. Le déploiement d'une version améliorée a débuté. Le système Gonets dérive du système de télécommunications militaires par satellite Strela.

Caractéristiques

Le système de télécommunications par satellite russe utilise des satellites de télécommunications placés sur une orbite circulaire de 1 400 × 1 414 km avec une inclinaison de 82,6°. Chaque satellite d'une masse de 233 kg et une durée de vie théorique de 1,5 ans. Le système pour être complètement opérationnel doit comporter 12 satellites répartis sur 4 plans orbitaux distincts. Un satellite donné est visible dans un rayon de 5 000 km et deux stations peuvent dialoguer entre elles en quasi temps réel si elles sont toutes deux à portée de satellite. Dans le cas contraire, le message de l'émetteur est stocké à bord du satellite puis réémis lorsque celui-ci survole le destinataire. Le système est particulièrement populaire dans les régions isolées de la Russie notamment en Sibérie ou dans le long de l'océan Arctique[1],[2],[3].

Déploiement

Les deux premiers prototypes de satellite Gonets ont été lancés le . Le système est déclaré opérationnel en 2002 malgré une couverture partielle faute de disposer des 12 satellites en orbite. En 2011 il ne restait plus que deux satellites en fonctionnement[2].

Réactivation du système Gonets

Après une première tentative pour redéployer une constellation en 2004 qui s'est traduite par le lancement d'un seul satellite dans une version améliorée baptisée Gonets-M, le projet est relancé en 2010 avec trois satellites lancés ou en cours de lancement en 2010/2011[2].

Notes et références

  1. (en) « Gonets », sur Gunter's Space Page (consulté le 16 décembre 2011)
  2. a b et c (en) « Gonets », sur Russianspaceweb (consulté le 16 décembre 2011)
  3. (en) « Gonets Leosat System », sur Gonets (consulté le 16 décembre 2011)

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes