Gomiécourt

Gomiécourt
Gomiécourt
La mairie.
Blason de Gomiécourt
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Arras
Canton Bapaume
Intercommunalité Communauté de communes du Sud-Artois
Maire
Mandat
Hervé Copin
2014-2020
Code postal 62121
Code commune 62374
Démographie
Population
municipale
153 hab. (2016 en stagnation par rapport à 2011)
Densité 42 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 09′ 04″ nord, 2° 48′ 02″ est
Altitude Min. 94 m
Max. 122 m
Superficie 3,62 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte administrative du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Gomiécourt

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Gomiécourt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Gomiécourt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Gomiécourt

Gomiécourt est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais, en région Hauts-de-France.

Géographie

Communes limitrophes

Une entrée de la commune.
Communes limitrophes de Gomiécourt
Courcelles-le-Comte Ervillers
Gomiécourt
Achiet-le-Grand Bihucourt Béhagnies

Histoire

En avril 1694, par lettres données à Versailles, Maximilien François de Carnin, baron de Lillers, Nédonchel, Gomiécourt, premier gentilhomme du pays d'Artois, député de la noblesse aux États d'Artois, bénéficie du titre de marquis pour sa terre de Nédonchel, érigée en marquisat donc, terre très considérable, relevant du roi (de France) à cause du château de Desvres en Boulonnais, ayant toute la justice seigneuriale[1].

Aujourd'hui un des descendants des Dragons de Gomiécourt, Hugues de la Poëze d'Harambure détient toutes les archives de la famille, ainsi qu'une pierre ayant appartenu à l'ancienne église de Gomiécourt.

Politique et administration

62810

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 2008 Francis Janssens    
mars 2008 En cours
(au 15 janvier 2015)
Hervé Copin   Agriculteur
Réélu pour le mandat 2014-2020[2],[3],[4]

Population et société

Évolution démographique

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[6].

En 2016, la commune comptait 153 habitants[Note 1], en stagnation par rapport à 2011 (Pas-de-Calais : +0,54 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
178196213226223223224224245
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
238231236221214231243247225
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
214199200142186183189201215
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
206210170166172169162153153
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (23,5 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (19,8 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (51,2 % contre 48,4 % au niveau national et 48,2 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 51,2 % d'hommes (0 à 14 ans = 22,9 %, 15 à 29 ans = 15,7 %, 30 à 44 ans = 18,1 %, 45 à 59 ans = 21,7 %, plus de 60 ans = 21,7 %) ;
  • 48,8 % de femmes (0 à 14 ans = 13,9 %, 15 à 29 ans = 13,9 %, 30 à 44 ans = 25,3 %, 45 à 59 ans = 21,5 %, plus de 60 ans = 25,4 %).
Pyramide des âges à Gomiécourt en 2007 en pourcentage[9]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90 ans ou +
0,0 
7,2 
75 à 89 ans
12,7 
14,5 
60 à 74 ans
12,7 
21,7 
45 à 59 ans
21,5 
18,1 
30 à 44 ans
25,3 
15,7 
15 à 29 ans
13,9 
22,9 
0 à 14 ans
13,9 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[10]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
9,1 
11,1 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,1 
20,9 
30 à 44 ans
19,6 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,9 

Culture locale et patrimoine

Lieux et monuments

  • Château de la famille Dragon de Gomiécourt détruit au XVIIe siècle. Archives de la famille détenue par le descendant Hugues de la Poëze d'Harambure.
  • L'église Saint-Pierre, de l'entre-deux-guerres, en mauvais état[11].
  • Le monument aux morts.

Personnalités liées à la commune

Héraldique

Blason Gomiécourt.svg

Les armes de la ville se blasonnent ainsi :

d'or à la bande de sable chargée d'une mitre accostée de deux têtes de léopard, le tout du champ posé à plomb.

Pour approfondir

Bibliographie

Articles connexes

Liens externes

Notes et références

Notes

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références

  1. Amédée le Boucq de Ternas, Recueil de la noblesse des Pays-Bas, de Flandre et d'Artois, Douai, 1884, p. 58, lire en ligne
  2. « Le bilan des maires à Gomiécourt : l’arrivée de l’ADSL, des travaux de voirie, à l’église, à la mairie… : Entré au conseil en 1995, Hervé Copin est devenu maire en 2008 en battant Francis Jassens, dont il avait été adjoint de 2001 à 2004 avant de démissionner. Il répond à nos questions », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le 12 janvier 2015).
  3. « Liste des communes et des maires » [xls], Préfecture du Pas-de-Calais, (consulté le 15 janvier 2015).
  4. « Gommiécourt : le maire souhaite rénover l’église, rongée par les capricornes : Le maire de Gomiécourt aurait sans doute préféré parler des projets qu’il avait en tête pour sa commune. Mais il en est un qui a balayé tous les autres : celui de la rénovation urgente de l’église, rongée par les capricornes. », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le 12 janvier 2015).
  5. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  9. « Évolution et structure de la population à Gomiécourt en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 16 août 2010)
  10. « Résultats du recensement de la population du Pas-de-Calais en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 16 août 2010)
  11. Benjamin Dubrulle, « Gomiécourt : son église infestée de capricornes, le maire prend le taureau par les cornes : Hervé Copin, maire de Gomiécourt (165 habitants), ne s’attendait pas à un tel désastre. Son église est infestée de capricornes. Ces bestioles mangent le bois et affaiblissent l’édifice. Les travaux ont été chiffrés. Ils sont estimés à plus de 600 000 €, impossible à supporter pour cette petite commune », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le 28 février 2015).