Gold Panda

Gold Panda
Description de cette image, également commentée ci-après
Gold Panda le 7 octobre 2010 à Shinjuku, Tokyo
Informations générales
Surnom Derwin Panda
Naissance
Peckham, Angleterre
Genre musical electronica, synthpop, tech house, UK garage
Instruments MAO, Synthétiseurs, Sampleurs
Années actives 2009 à aujourd'hui
Labels Ghostly International, Notown
Site officiel iamgoldpanda.com

Gold Panda est un compositeur et producteur de musique électronique anglais né en 1980 à Peckham[1],[2].

Carrière

Premiers pas

Né dans la banlieue de Londres, le futur Gold Panda grandit à Chelmsford dans l'Essex. À quinze ans, il emprunte un sampleur à son oncle producteur de musique et assemble ses premières boucles hip-hop. Rien ne présage toutefois d'une carrière musicale, et son oncle lui-même l'encourage à un métier plus classique[3]. Après des études à l'École des études orientales et africaines à l'Université de Londres, il multiplie donc les petits jobs, pour des disquaires ou des sex-shops, sans parvenir à s'établir[4]. Il finit pourtant par être repéré par le label Wichita grâce aux remixes d'amis qu'il publie sur sa page Facebook. Wichita lui commande un remix du titre Letter To My Son de Bloc Party[3], l'occasion pour l'artiste d'officialiser son alias Gold Panda.

Entre 2009 et 2010, il publie de nombreux remixes parmi lesquels Everything Up (Zizou) de Zero 7, I Have The Moon, You Have The Internet the The Field, Jamelia de Caribou ou encore Before Tigers de HEALTH. Il sort en parallèle ses propres productions, à commencer par Quitter's Raga sur le petit label Make Mine, élu meilleur nouveau morceau par le magazine Pitchfork[5], qui le classe également 75e meilleur titre de l'année[6]. Wichita publie également de lui un live enregistré au iTunes Festival en 2009[7].

Ghostly International

En 2010, il rassemble ses premiers titres sur la compilation Companion[8], et part en tournée aux États-Unis en juin aux côtés de HEALTH et Autolux[4],[9]. Il signe alors sur le label américain Ghostly International, et fonde Notown presque simultanément. L'essentiel de ses sorties officielles se fait dorénavant sur ces deux labels. Il publie en octobre son premier album long Lucky Shiner, nommé ainsi en hommage à sa grand-mère indienne[10] et accompagné des EPs Snow And Taxis, Marriage, et surtout You, dont le succès ira jusqu'à voir le morceau en titre repris par la chanteuse de RnB Charli XCX[11]. Gold Panda explique en avoir tiré le sample original d'un vieux disque indien, où l'impression d'entendre You et Me est trompeuse puisque sa langue n'est pas l'anglais[12]. Lucky Shiner remporte le prix The Guardian du meilleur album 2010[13] puis est nominé au Mercury Prize 2011[14].

L'année suivante, le label Studio !K7 fait appel à Gold Panda pour sa série de mixes DJ-Kicks, une expérience qui lui permet de mieux apprécier le travail de DJ[4]. S'en suivent de nouvelles tournées, notamment en Asie et au Royaume-Uni, avant qu'il ne retourne en studio préparer son deuxième album[15]. Sur toute l'année 2012 il ne publiera qu'une poignée de remixes et le single Mountain/ Financial District.

Gold Panda revient en 2013 avec d'abord l'EP Trust puis quelques mois plus tard le LP Half Of Where You Live, dont la sortie s'accompagne des EPs Brazil et Reprise. Inspiré par ses concerts à travers le monde (Brazil, My Father In Hong Kong 1961, mais aussi l'hommage au Japon de Junk City II)[15], Half Of Where You Live illustre la tonalité plus sombre et techno de ses derniers lives[16]. Sa sortie s'accompagne d'ailleurs d'une nouvelle tournée internationale, de la Nouvelle-Zélande à l'Europe centrale en passant par Singapour, les États-Unis et le Mexique[17].

Gold Panda est installé depuis 2011 à Berlin, un choix qu'il justifie par le coût de la vie moins élevé et l'énergie qui en découle[15].

Rumeurs

Voulant préserver son identité, Gold Panda a utilisé le pseudonyme « Derwin Panda » en 2014. Quelqu'un a cru que son vrai nom était Derwin Shlecker. Cette information s'est propagée jusqu'à figurer dans Wikipedia en français[18].

Matériel utilisé

Gold Panda compose essentiellement à partir de boucles samplées de vieux enregistrements en tous genres. Son matériel est donc relativement réduit[15] :

Discographie

Albums

EP

Références

  1. « Gold Panda – Vanilla Minus », sur www.amnusique.fr,
  2. (en) « Gold Panda », sur Ghostly International
  3. a et b (en) « Rising: Gold Panda », sur Pitchfork
  4. a, b et c (en) « Bio Gold Panda », sur thetunedinn.com
  5. (en) « Gold Panda "Quitters Raga" », sur Pitchfork,
  6. (en) « The Top 100 Tracks of 2009 », sur Pitchfork,
  7. « Gold Panda – iTunes Live: London Festival '09 », sur Discogs
  8. « Gold Panda – Companion », sur Discogs
  9. (en) « Gold Panda Set to Tour US with HEALTH, Indian Jewelry », sur XLR8R,
  10. « Gold panda, un musicien aux boucles d'or », sur 20 minutes,
  11. (en) « Charli XCX Will Blow You Away in Gold Panda-Sampling ‘You (Ha Ha Ha)’ Video », sur SPIN,
  12. (en) « Gold Panda: Breaking Down Found Sound », sur www.npr.org
  13. (en) « Guardian First Album award: Gold Panda », sur The Guardian,
  14. (en) « Who will make the Mercury prize shortlist? », sur The Guardian
  15. a, b, c et d (en) « Q&A: Gold Panda Talks About His New Record, The Trouble With Playing Live, And Having Realistic Expectations About Life In The Music Business », sur stereogum.com,
  16. (en) « Gold Panda », sur songkick.com
  17. (en) « Gold Panda », sur www.last.fm
  18. « Interview : Gold Panda » (consulté le 22 septembre 2016)

Liens externes

  • Notices d'autorité : Fichier d’autorité international virtuel • Bibliothèque du Congrès • Gemeinsame Normdatei • WorldCat
  • Site officiel de Gold Panda
  • Discographie de Gold Panda sur Discogs