Godewaersvelde

Godewaersvelde
Godewaersvelde
L'ancienne gare.
Blason de Godewaersvelde
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Nord
Arrondissement Dunkerque
Intercommunalité Communauté de communes de Flandre Intérieure
Maire
Mandat
Antoine Vermeulen
2020-2026
Code postal 59270
Code commune 59262
Démographie
Gentilé Godewaersveldois
Population
municipale
2 051 hab. (2017 en augmentation de 1,74 % par rapport à 2012)
Densité 172 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 47′ 41″ nord, 2° 38′ 39″ est
Altitude Min. 27 m
Max. 163 m
Superficie 11,89 km2
Élections
Départementales Canton de Bailleul
Législatives Quinzième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
City locator 14.svg
Godewaersvelde
Géolocalisation sur la carte : Nord
Voir sur la carte topographique du Nord
City locator 14.svg
Godewaersvelde
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Godewaersvelde
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Godewaersvelde
Liens
Site web http://www.godewaersvelde.fr/

Godewaersvelde (en néerlandais : Godewaarsvelde, en flamand occidental : Godsvelde) est une commune française située dans le département du Nord, en région Hauts-de-France.

Toponymie

De Godafrithas feldu, pays rude, sauvage, lande de Godefried, champs de Godewaer (équivalent germanique de Geoffrey), nommée Gotsvelde ou Gode dans le langage parlé[1],[2]. Les soldats anglais la nommaient God lors de la première guerre mondiale. Une version populaire qui prétend que Godewaersvelde signifierait Dieu bénisse nos champs semble sans fondement, écartée par les linguistes et les historiens. Les appellations varient selon l'époque, on trouve ainsi :

  • en 1295-1296 : Gaudefroit camp ;
  • en 1300 : Godeverdesvelde ;
  • en 1318 : Godefroichamp.

Géographie

Godewaersvelde dans son canton et son arrondissement

Localisation

Dans le Nord, à moins d'une demi-heure de Lille et de Dunkerque. Situation : Godewaersvelde est située au Nord de la France, le long de la frontière belge. Elle est l’une des 9 communes du canton de Steenvoorde. Godewaersvelde s’étend sur 1189 hectares soit près de 12 km2 (3 km sur 4) et est traversée par plusieurs routes départementales : la RD 948 qui relie l’échangeur de la A25 à Poperinge, la RD 139 qui nous mène à Boeschèpe et Eecke, la RD 18 qui relie la Route de Poperinge à Méteren. Par route, Steenvoorde est à 5,42 km, Lille à 40 km, Dunkerque à 35 km. Les échangeurs de Steenvoorde et de Méteren permettent d’accéder à l’autoroute A 25 qui relie Lille à Dunkerque.

Communes limitrophes

Communes limitrophes de Godewaersvelde
Steenvoorde Watou  Drapeau de la Belgique Belgique(Poperinge)
Godewaersvelde Boeschepe
Eecke Flêtre - Méteren Berthen

Relief

Le centre de Godewaersvelde (coordonnées GPS : 314744872E ; 56260N). est à une altitude de 41 m au-dessus du niveau de la mer. Le mont des Cats est situé en partie sur son territoire. Le point culminant est situé sur le territoire de Berthen à l’emplacement de l’ancien moulin de pierre. Le point géodésique indique 164 mètres. L’assise de l’ancienne voie ferrée partage son paysage en deux entités totalement différentes. La partie Nord et Ouest est plus plate, recouverte de vastes champs cultivés.

La partie Est et Sud s’élève vers le mont des Cats, butte témoin constituée de sables et de grès ferrugineux. Cette partie est plus boisée, bocagère.

Hydrographie

Le cours d’eau le plus important qui traverse Godewaersvelde est la Vleterbeek (ou Becque de Fleke) qui prend sa source au Mont des Cats, route de Méteren. Cette becque traverse l’agglomération puis s’en va vers Boeschèpe et Poperinghe où elle est canalisée: c'est le canal de Poperinghe (Poperingevaart). La Vleterbeek est un affluent de l’Yser qui se jette dans la mer du Nord à Nieuport.

Sur notre territoire, nous trouvons la Becque dite du Couvent qui descend du versant nord du mont des Cats et la Quaebecque qui prend naissance dans le bas du mont de Boeschèpe. Les crues de ces cours d’eau sont sporadiques. L’eau monte dans le lit, s’épanche dans les prés inondables. La baisse du niveau des eaux n'a aucun rapport avec le fait que les Belges ouvrent ou non les écluses à Nieuport. En effet celles-ci sont à plus de 20 m en dessous de l'altitude de la Vleter Becque à sa sortie de Godewaersvelde.

Climat

Le climat est de type océanique de transition. L’influence continentale fait son apparition dans l’Avesnois. Le nombre de jours de gelée, des températures plus élevées en été, des brouillards plus fréquents nous caractérisent par rapport à la côte où le climat est purement océanique. Les vents sont de dominante sud-ouest.

Géologie

Un manteau de terre arable recouvre une épaisse couche d’argile dite yprésienne placée dans une dépression calcaire. Le mont des Cats est constitué de sable ferrugineux dans lequel on trouve des grès diestiens ferrugineux chargés de silex.


Vue panoramique de Godewaersvelde

Histoire

Le pays a été habité par les Cattes dont le Katsberg (mont des Cats) et le mont Cassel ont retenu le nom. Une bataille donnée par Godoald, capitaine des Cattes, eut lieu à un endroit maintenant appelé Godewaersvelde de Godoaldsveld, soit en français « le champ de Godoald ».

Eustache Eugène d'Assignies, (famille d'Assignies), baron de Bailleul, seigneur d'Assignies, (baron d'Assignies?[3]), est probablement le dénommé Eustache d'Assignies, seigneur de Godewaersvelde, qui donne ses armes à la commune en 1776[4].


Godewaersvelde a disposé entre 1870 et 1954 d'une gare (gare de Godewaersvelde) située sur la ligne de chemin de fer d'Hazebrouck à Boeschepe.

Pendant la première guerre mondiale, Godewaersvelde est une des communes avec Hondschoote, Abeele, Caestre, Oost-Cappel, Winnezeele, Hardifort, à faire partie du commandement d'étapes, c'est-à-dire un élément de l'armée, installé à Steenvoorde puis transféré à Rexpoëde, organisant le stationnement de troupes, comprenant souvent des chevaux, pendant un temps plus ou moins long, sur les communes dépendant du commandement, en arrière du front[5].

La gare et son bâtiment voyageurs vers 1900
La gare de Godewaersvelde et son bâtiment voyageurs vers 1900.

Héraldique

Blason de la ville de Godewaersvelde (59) Nord-France.svg

Les armes de Godewaersvelde se blasonnent ainsi : « Fascé de gueules et de vair de huit pièces ». Elles seraient issues des armoiries de la famille d'Assignies, à laquelle appartenait le château du village[6].

Politique et administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1792 1794 Michel Houvenaghel    
1794 1797 Pierre Jean Devos    
1797 1816 Ignace David   Agriculteur et meunier
1816 1831 Joseph Houvenaghel    
1831 1836 David David   Brasseur
1836 1847 Jacques Tillie    
1847 1864 Benoît Hyacinthe Devick   Officier de santé
1864 1888 Charles Louis Staes   Fermier
1888 1890 Benoît Castier    
1890 1896 Charles Louis Staes   Fermier
1896 1909 Henri Tillie    
1909 1914 Henri Castier    
1914 1919 Désiré Verhaeghe    
1919 1929 René Vanlerberghe    
1929 1937 Raoul Hennion   Négociant
1937 1965 Henri Devos   Agriculteur
1987
(démission)
Daniel Vuylsteker[7]   Médecin

(démission)
Sylvain Vanbleus    
mars 1989 Paul Vermelle   Négociant en volailles
mars 2008 Jacques Defrancq PS Professeur de collège
mars 2014 Antoine Vermeulen DVG  
2020 Gérard Maris DVG  
mai 2020 En cours Antoine Vermeulen DVG  
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société

Démographie

Évolution démographique

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[9].

En 2017, la commune comptait 2 051 habitants[Note 1], en augmentation de 1,74 % par rapport à 2012 (Nord : +0,67 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
2 0221 8401 8971 9801 8211 8361 8381 8031 776
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 5951 6701 6751 6951 7601 7701 8631 9051 952
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 9181 8961 9091 9471 9021 8101 8691 8821 803
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
1 7941 7981 6651 7131 7381 9271 8932 0262 055
2017 - - - - - - - -
2 051--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges

Pyramide des âges à Godewaersvelde en 2007 en pourcentage[12].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,8 
90 ans ou +
0,7 
6,7 
75 à 89 ans
8,9 
12,1 
60 à 74 ans
11,7 
23,0 
45 à 59 ans
20,7 
23,1 
30 à 44 ans
21,7 
15,6 
15 à 29 ans
16,3 
18,6 
0 à 14 ans
20,0 
Pyramide des âges du département du Nord en 2007 en pourcentage[13].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
4,6 
75 à 89 ans
8,2 
10,4 
60 à 74 ans
11,9 
19,8 
45 à 59 ans
19,5 
21,0 
30 à 44 ans
19,9 
22,5 
15 à 29 ans
20,9 
21,5 
0 à 14 ans
18,9 

Lieux et monuments

L'église Saint-Pierre
Le géant Henri le douanier
« La seigneurie d'Hagedoorne situé le gros du fief en la paroisse de Godewaersvelde châtelenie de Cassel, se consistant en un château, hautte motte entourée de fossez, cour basse, singles, drèves, pâtures, pretz, bois et terres labourables… » (1726, cité dans rapport et dénombrement par F. Marie De Vos)

Depuis 2009, Godewaersvelde fait partie du réseau Village Patrimoine, coordonné par les Pays de Flandre.

Personnalités liées à la commune

Pour approfondir

Bibliographie

  • Nederlanden in Frankrijk, Jozef van Overstraeten, 1969, éditions Vlaamse Toeristenbond, Anvers

Articles connexes

Liens externes

Notes et références

Notes

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références

  1. Jozef van Overstraeten , De Nederlanden in Frankrijk: Beknopte encyclopedie, Vlaamse Toeristenbond, 1969.
  2. La Voix du Nord, édition du dimanche 24 avril 2005, p. 4, rubrique Actualité / Hazebrouck.
  3. Jean Charles Joseph de Vegiano, Supplément au Nobiliaire des Pays-Bas, et du comté de Bourgogne, Louvain, 1775, p. 263, lire en ligne.
  4. « Godewaersvelde », sur L'Armorial des villes et des villages de France
  5. « Journaux des marches et opérations des corps de troupe - Mémoire des hommes », sur www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr (consulté le 9 août 2020)
  6. « Armorial des communes de la Flandre Française », sur westhoekpedia.org (consulté le 30 juin 2019)
  7. Valse des maires à Godewaersvelde, L'Indicateur des Flandres, article du 12 février 2014.
  8. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  12. « Évolution et structure de la population à Godewaersvelde en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 28 juillet 2010)
  13. « Résultats du recensement de la population du Nord en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 28 juillet 2010)