Glande submandibulaire

1 Parotide
2 glande submandibulaire
3 glande sublinguale

La glande sous mandibulaire ou submandibulaire, aussi appelée glande sous-maxillaire, est une glande salivaire de grosseur variable (7 à 10 g) située dans la loge sous-mandibulaire, sous la mandibule en para-médian.

Le canal excréteur de la glande est le canal de Wharton qui se draine en sublingual de part et d'autre du frein de la langue.

Anatomie

Loge sous-maxilaire

Les limites de la loge sous-mandibulaire sont la mandibule en supérieur, les ventres antérieur, postérieur et la poulie du muscle digastrique en inférieur. Antérieurement on retrouve le ventre antérieur du muscle digastrique tandis que postérieurement se positionne le muscle Stylo-Hyoïdien.

Plancher

La glande submandibulaire repose en dessous et en dehors du muscle mylo-hyoïdien (à l'extérieur de ce dernier).

Rapports nerveux et vasculaires

  • Vascularisation superficielle : artère et veine faciales
  • Surcroisé par la branche inférieure (ou cervico-faciale) du nerf facial (VII)

Rapports profonds

On retrouve de bas en haut : le nerf hypoglosse (XII), le canal de Wharton, le nerf lingual (partie inférieure).

Le nerf lingual est une branche du nerf mandibulaire, V3. Il donne l'innervation sensitive de la langue en avant du V lingual.

Histologie

Les glandes submandibulaires sont essentiellement séreuses. Elles comportent ainsi une prédominance d'acini séreux et quelques acini muqueux et mixtes.

Fonction

Les glandes submandibulaires participent avec les glandes sublinguales et parotides à la production de la salive.

Pathologie

La glande sous-mandibulaire est la glande salivaire la plus concernée par la pathologie lithiasique, qu'il s'agisse de colique salivaire ou de sialadénite.

La pathologie tumorale est moins fréquente qu'au sein de la glande parotide. L'adénome pléomorphe est la tumeur la plus communément retrouvée.

Notes et références