Gerd Albrecht

Gerd Albrecht (EssenBerlin) est un chef d'orchestre allemand.

Biographie

Gerd Albrecht est le fils du musicologue Hans Albrecht (1902–1961)[1]. Il effectue ses études à Kiel (musicologie) et à Hambourg (1955–1958)[2], puis remporte un premier prix de direction au Festival international de musique à Besançon (1957)[3],[1], alors qu'il n'avait que vingt-deux ans, puis un autre à Hilversum l'année suivante[3].

D'abord assistant à l'opéra de Stuttgart au côté de Ferdinand Leitner, il devient ensuite Senior Kapellmeister à Mayence (1961–1963) et Generalmusikdirektor à Lübeck jusqu'en 1966[3]. Il a également tenu des postes de directeur musical au Deutsche Oper Berlin (1972–1974), à l'Orchestre de la Tonhalle de Zurich (1975–1981) et à l'Opéra d'État de Hambourg (1988)[3].

Entre 1994 et 1996, il est directeur musical de la Philharmonique tchèque à Prague[1]. Entre 1998 et 2004, il partage son temps entre l'Orchestre de la radio danoise et l'Orchestre Yumiuri à Tokyo[3].

Créations

Écrits

  • Mein Opernbuch, Zurich, Atlantis 1988 (OCLC 299595935)

Discographie

Parmi ses nombreux enregistrements, il faut retenir le Dimitrij de Dvořák, Le Paradis et la Péri de Schumann et le premier enregistrement de Der Schatzgräber de Schreker[2].

Notes et références

  1. a b et c Marie-Aude Roux, « Mort de Gerd Albrecht, chef d'orchestre allemand », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne).
  2. a et b Grove 2001.
  3. a b c d et e Pâris 2015, p. 15.

Bibliographie

  • (en) Rudolf Lück, « Albrecht, Gerd », dans Stanley Sadie (éd.), The New Grove Dictionary of Music and Musicians, Londres, Macmillan, , 2e éd., 25 000 p., 29 volumes (ISBN 9780195170672, lire en ligne)
  • Alain Pâris (dir.), Dictionnaire des interprètes et de l'interprétation musicale au XXe siècle, Paris, Laffont, coll. « Bouquins », (réimpr. 1985, 1989, 1995, 2004), 5e éd. (1re éd. 1982), 1278 p. (ISBN 2-221-08064-5, OCLC 901287624, lire en ligne).

Liens externes