Georges Méautis

Georges Méautis
Biographie
Naissance
Décès
(à 79 ans)
Neuchâtel
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour

Georges Méautis, né le 24 octobre 1890 à Montreux et mort le 7 juin 1970 à Neuchâtel, est un helléniste et professeur d'université suisse. Son épouse Liliane Jequier, qu'il avait épousée en 1931, était artiste peintre et a fait de lui plusieurs portraits.

Biographie

Après avoir étudié aux universités de Lausanne, Neuchâtel, Munich, Paris et Bâle, il obtint son doctorat en 1918 à l'université de Neuchâtel.

Il fut de 1930 à 1961 professeur de langue et de littérature grecque à l'université de Neuchâtel, dont il fut doyen de 1930 à 1935 et recteur de 1939 à 1941.

Il écrivit de nombreux ouvrages consacrés à l'antiquité classique et à la littérature hellénique dont plusieurs furent honorés d'un prix de l'Académie française.

Il était un adepte du pythagorisme[1] dont il fit l'exposé dans son livre Recherches sur le Pythagorisme.

C'est Georges Méautis qui fit inciser dans le granit du rocher de l'Ermitage, au-dessus de Neuchâtel, les préceptes de la sagesse hellénique qui étaient sa devise : ΕΠΟΥ ΘΕΩΙ. ΓΝΩΘΙ ΣΑΥΤΟΝ. ΜΗΔΕΝ ΑΓΑΝ[2].

Distinctions

Bibliographie

Notes

  1. D. Koepfler, Mnêma pour Georges Méautis, 1890-1970 à l'occasion du centenaire de sa naissance, 1991, p. 13 : "Georges Méautis par lui-même (discours inédit de 1961)" : "Vous connaissez ma croyance, d'origine pythagoricienne, aux vies successives, à la réincarnation. Je crois que tout homme, arrivant au monde, apporte un certain lot. Il a une intelligence donnée, naît dans un milieu donné, un entourage donné", et pp. 13-14"Sa réponse (de Paul Humbert) fut une parole de Saint Paul, qui exerça sur moi une énorme influence: "Qu'as-tu que tu n'aies pas reçu?". Il y ajouta: "Nous sommes des serviteurs infidèles", parole qui, au pythagoricien que je suis ou que je cherche à être, paraît être exagérée".
  2. "Suis Dieu. Connais-toi toi même. Rien de trop".

Sources externes

  • Fonds Georges Méautis (1910-1970). Cote : GMEA. Bibliothèque publique et universitaire de Neuchâtel. (présentation en ligne)

Liens externes