Geoffroy Boulard

Geoffroy Boulard
Illustration.
Geoffroy Boulard en 2017.
Fonctions
Maire du 17e arrondissement de Paris
En fonction depuis le
(1 an, 11 mois et 15 jours)
Prédécesseur Brigitte Kuster
Conseiller métropolitain de la Métropole du Grand Paris
En fonction depuis le
(3 ans, 5 mois et 25 jours)
Conseiller de Paris
En fonction depuis le
(5 ans, 2 mois et 27 jours)
Adjoint à la maire du 17e arrondissement

(9 ans, 3 mois et 11 jours)
Maire Brigitte Kuster
Biographie
Date de naissance (40 ans)
Lieu de naissance Rouen (Seine-Maritime)
Nationalité Française
Parti politique UMP
Les Républicains (depuis 2015)
Diplômé de Université du Havre
Université de Rennes-I
Université de Cergy-Pontoise
ESSEC

Geoffroy Boulard, né le à Rouen (Seine-Maritime), est un homme politique français. Conseiller de Paris et conseiller de la Métropole du Grand Paris, il est maire du 17e arrondissement de Paris depuis .

Biographie

Origines et formation

Natif du pays de Caux (Seine-Maritime) d'un père exploitant agricole et d'une mère enseignante[1], Geoffroy Boulard est titulaire d'une licence d'administration économique et sociale obtenue à la faculté des affaires internationales de l'université du Havre en poursuivie par une maîtrise en administration économique et sociale[2] (spécialité commerce et finance internationale) à l'université de Rennes-I en 2001. En , il obtient un DESS en management de projets européens à l'université de Cergy-Pontoise[2].

En , il reçoit une certification avancée en négociation, médiation et résolution de conflits à l'ESSEC[3].

Carrière professionnelle

Spécialisé dans l'accompagnement des créateurs d'entreprises et porteurs de projets, Geoffroy Boulard rejoint fin 2006 la société de portage salarial Links Consultants. Il y est successivement chargé de missions, chargé de développement, puis responsable développement et marketing. Il est actuellement membre du comité de direction et chargé du réseau d’experts et du Lab Links

Carrière politique

Élu sur la liste d'union de la droite et du centre dans le 17e arrondissement lors des élections municipales de 2008 à Paris, il est adjoint au maire délégué au commerce, à l'artisanat et à l'attractivité économique jusqu'en [1]. De 2011 à 2014, il devient adjoint à la sécurité et à la politique de la Ville.

En , il est élu conseiller de Paris et premier adjoint à la maire du 17e arrondissement Brigitte Kuster dont il était le directeur de campagne, délégué du conseil de quartier La Fourche-Guy Môquet suite à l'élection au premier tour de la liste menée par Brigitte Kuster (53,53%). Il est vice-président du groupe Les Républicains au Conseil de Paris. Fin , il devient secrétaire départemental adjoint.

Depuis 2014, il siège dans différents conseils d’administration : SEMAEST[4], Europlaces et Paris Métropole Aménagement[5].

Le , lors des élections internes du parti Les Républicains, il est élu délégué de la 3e circonscription de Paris[3].

Le , il succède à Brigitte Kuster comme maire du 17e arrondissement de Paris, cette dernière ayant été élue députée de la 4e circonscription de Paris[6].

Le 8 décembre 2017, il est élu, par la Métropole du Grand Paris, conseiller métropolitain délégué aux affaires générales et administratives[7],[3].

Le 13 mars 2018, il est nommé secrétaire département LR de Paris[8],[3].

Geoffroy Boulard et Eric Adams, maire de Brooklyn, en septembre 2018, lors de la présentation de l'outil signalerunrat.paris à New York.

Le 11 juin 2018[9], Geoffroy Boulard lance le site web mobile signalerunrat.paris[10], carte crowdsourcée des rats du 17e arrondissement de Paris. L'objectif est de relever et de reporter à la mairie de Paris l'ensemble des rongeurs signalés sur l'outil. En 24h, le site reçoit plus de 700 signalements et plus de 6 500 visiteurs uniques[11]. Le site internet connaît une renommée mondiale[12],[13] et en quelques semaines, le maire Geoffroy Boulard revendique les 3000 signalements[14]. En septembre 2018, la carte crowdsourcée est présentée à New York[15], où Geoffroy Boulard est reçu par Gale Brewer et Eric L. Adams, présidents des arrondissements de Manhattan et de Brooklyn. En novembre 2018, le maire du 15e arrondissement Philippe Goujon annonce s'être doté à son tour d'une version de la carte tandis que d'autres collectivités seraient "intéressées"[16].

Le 22 novembre 2018, il est élu vice-président de l’association des Maires pour le Civisme[17] présidée et co-fondée par Maxence de Rugy, maire de Talmont-Saint-Hilaire.

Capture d'écran de l'application Détritous sur laquelle l'avatar de Geoffroy Boulard accueille les utilisateurs.

Le 15 avril 2019, Geoffroy Boulard annonce le lancement de Détritous[18],[19], une application smartphone « permettant aux habitants de cet arrondissement de l’ouest de la capitale de signaler les dépôts sauvages et les déchets présents sur la voie publique et de les ramasser s’ils le souhaitent ». Présenté comme un « Pokémon géant » sur lequel les joueurs gagnent des points et évoluent sur une carte de l'arrondissement par Le Parisien, en référence au jeu Pokémon Go développé par Niantic, le jeu doit permettre de présenter Paris à l’European Green Capital Award en prévision des JO de 2024.

Le 27 mai 2019, il démissionne de ses fonctions de secrétaire départemental de la fédération LR à Paris après le faible score de la liste LR aux élections européennes 2019 (10,2 % des suffrages) dans la capitale.

Polémiques et prises de position

En , la presse révèle qu'il habite dans un logement social[20] en toute légalité. Il prétendra néanmoins par la suite l'avoir quitté[réf. nécessaire].

Il soutient l'organisation de la première manifestation contre l'ouverture du mariage civil aux couples homosexuels du 17 novembre 2012[21] et participe aux manifestations suivantes de La Manif pour tous : il s'affiche ainsi aux côtés de Karin Le Méné, épouse de Jean-Marie Le Méné, président de la Fondation Jérôme-Lejeune, lors de la manifestation du 16 avril 2013[22] et il est également présent lors de la manifestation du 2 février 2014 contre la PMA, la GPA et la « théorie du genre »[23]. Il signe en 2014 la charte des municipales de la La Manif pour tous[24].

En février 2014, il signe la tribune du Figaro « L'appel des colistiers de NKM en faveur de la famille », défendant une vision conservatrice de la famille et rappelant son opposition à la PMA pour les couples de lesbiennes, la GPA, la « théorie du genre » et à l'euthanasie[25].

En mai 2015, il reproche à la ministre de la Justice Christiane Taubira de ne pas chanter La Marseillaise lors de la journée commémorative du souvenir de l'esclavage et de son abolition[26].

En 2017, il donne son parrainage, en tant que membre du Conseil de Paris, à François Fillon pour l'élection présidentielle[27].

En mars 2018, il condamne les agressions des personnes transsexuelles rue de La Jonquière[28] .

Début janvier 2019, il reitère son soutien à Laurent Wauquiez dans une tribune libre appelant à cesser « Le Wauquiez bashing permanent »[29].

Mouvement des Gilets jaunes

Geoffroy Boulard demande au préfet de police de Paris l'extension du périmètre de sécurité du maintien de l’ordre après l'« acte 2 » du 24 novembre. Il demande également à être reçu avec les collègues maires d’arrondissements du 1er, 8e, 9e et 16e au ministère de l'Intérieur après les graves violences dans le quartier de Ternes proche de l'Étoile[30]. Après le 1er décembre, il demande davantage d'interpellations préventives avant l'« acte 4 » du 8 décembre[31] et l’interdiction de la manifestation sur les Champs-Élysées à l'occasion de l'« acte 5 » du 15 décembre à Paris.

Vie privée

Il est marié et père de trois enfants[3].

Notes et références

  1. a et b Paris : Geoffroy Boulard (LR) « un taiseux » à la tête de la mairie du XVIIe, Le Parisien, 13 juillet 2017
  2. a et b « Geoffroy Boulard, invité du Talk », sur Geoffroy Boulard, invité du Talk (consulté le 16 mai 2019)
  3. a b c d et e « Votre Maire », sur Geoffroy Boulard | Site officiel (consulté le 16 mai 2019)
  4. « SEMAEST - Nos équipes », sur SEMAEST
  5. « Paris Métropole Aménagement - Conseil d'administration », sur parisetmetropole-amenagement.fr
  6. « Paris: Geoffroy Boulard élu maire du 17e », lefigaro.fr, 11 juillet 2017.
  7. « Président et Bureau », sur Métropole du Grand Paris, (consulté le 3 janvier 2019)
  8. « Paris : Geoffroy Boulard, nouveau secrétaire départemental pour LR », leparisien.fr,‎ 2018-03-15cet19:12:32+01:00 (lire en ligne, consulté le 3 janvier 2019)
  9. BFMTV, « Opération « signaler un rat »: à Paris, le maire du 17e lance une chasse aux rongeurs sur internet », sur BFMTV (consulté le 14 novembre 2018)
  10. « Rats à Paris : Geoffroy Boulard, le maire LR du XVIIe, lance le site «signalerunrat.paris» », leparisien.fr,‎ 2018-06-10cest17:00:00+02:00 (lire en ligne, consulté le 13 juin 2018)
  11. « Rats à Paris: «La ville de Paris ne se creuse pas assez la tête sur la dératisation», estime le maire du XVIIe », sur www.20minutes.fr (consulté le 13 juin 2018)
  12. (en-US) « Latest entrant in Paris mayoral race: Rats! », POLITICO,‎ (lire en ligne, consulté le 14 novembre 2018)
  13. (en) Kim Willsher, « Parisian mayor launches 'rat map' to tackle rodent menace », sur the Guardian, (consulté le 14 novembre 2018)
  14. Causeur.fr, « "Contre les rats, Anne Hidalgo doit enfin prendre les décisions qui s'imposent" - Causeur », Causeur,‎ (lire en ligne, consulté le 14 novembre 2018)
  15. Le Point, magazine, « Paris : Geoffroy Boulard, l'élu qui a déclaré la guerre aux rats », Le Point,‎ (lire en ligne, consulté le 14 novembre 2018)
  16. BFMTV, « Paris: le maire du 15e arrondissement lance à son tour un site pour signaler les rats », sur BFMTV (consulté le 14 novembre 2018)
  17. « Passeport du civisme Création de l’Association des Maires pour le Civisme (AMC) » (consulté le 29 décembre 2018)
  18. « Paris : après les rats, le maire du XVIIe lance son appli contre la saleté », Le Parisien,‎ (lire en ligne)
  19. BFMTV, « Paris: après « signaler un rat », le maire du 17e lance le « détritous challenge » », sur BFMTV (consulté le 16 mai 2019)
  20. Virginie Grolleau, « Paris : un nouvel élu UMP épinglé pour son logement social », L'Obs,‎ (lire en ligne, consulté le 3 octobre 2018).
  21. « La Manif pour Tous (LMPT) — France Politique », sur www.france-politique.fr (consulté le 2 juin 2019)
  22. Michel Janva, « Manifestation à l’Assemblée nationale [en direct] », sur Le Salon Beige, (consulté le 2 juin 2019)
  23. « Geoffroy Boulard », sur www.facebook.com (consulté le 2 juin 2019)
  24. « Les signataires de la charte - Charte des Municipales - La Manif Pour Tous - Code postal 75017 », sur www.chartedesmunicipales.fr (consulté le 2 juin 2019)
  25. « L'appel des colistiers de NKM en faveur de la famille », sur FIGARO, (consulté le 2 juin 2019)
  26. « Christiane Taubira assume et revendique ne pas toujours chanter La Marseillaise - Le Lab Europe 1 », 2015,‎ (lire en ligne, consulté le 14 juillet 2017)
  27. politologue.com, « PRESIDENTIELLE 2017 - Liste des parrainages de FILLON François pour sa candidature à l'élection Présidentielle 2017 », sur Politologue.com (consulté le 2 juin 2019)
  28. « Agression transphobe à Paris : c'est "tous les soirs, toutes les nuits", dénonce une association », sur France 3 Paris Ile-de-France (consulté le 31 mai 2019)
  29. « «Nous n’acceptons plus le “Wauquiez bashing” permanent». Par 22 élus LR », sur L'Opinion, (consulté le 2 juin 2019)
  30. « Les élus locaux seront associés jeudi au dispositif de sécurité en cas de nouvelle manifestation », sur leparisien.fr, 2018-12-03cet18:25:45+01:00 (consulté le 29 décembre 2018)
  31. BFMTV, « Nicole Belloubet évoque des interpellations préventives avant la mobilisation de samedi », sur BFMTV (consulté le 29 décembre 2018)

Lien externe

  • Site officiel