Gentien Hervet

Gentien Hervet
Gentien hervet 4 bmr 94.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Activités
Autres informations
Religion

Gentien Hervet est un érudit, traducteur et controversiste catholique français, né à Olivet près d'Orléans en 1499 et mort à Reims le 12 septembre 1584.

Biographie

Après des études à Orléans, où il suivit des leçons de Johannes Reuchlin et d'Érasme, il gagna Paris et y fut un temps précepteur de Claude de L'Aubespine. Il se lia avec Thomas Lupset et l'accompagna en Angleterre, où il se mit au service d'un frère de Reginald Pole. Il l'accompagna à Rome et fit partie quelque temps de la maison du cardinal anglais. Revenu en France, il enseigna brièvement au Collège de Guyenne à Bordeaux, puis retourna à Rome, où il devint secrétaire du cardinal Marcello Cervini (futur pape Marcel II). Il l'accompagna au concile de Trente en 1546, et il y prononça un discours contre la légitimité des mariages clandestins. De retour en France en 1555, il fut ordonné prêtre en 1556, puis fut vicaire général de l'évêque de Noyon Jean III de Hangest, et participait avec lui au Colloque de Poissy. Il fut ensuite appelé par le cardinal de Lorraine, il devint chanoine de la cathédrale de Reims en 1562. Cette année-là, il retourna au concile de Trente en compagnie du cardinal de Lorraine, archevêque de Reims. Il poursuivit ensuite une activité de polémiste contre les protestants.

Il a traduit en latin de nombreux auteurs grecs, notamment des Pères de l'Église (Clément d'Alexandrie, Basile de Césarée, Grégoire de Nysse, Jean Chrysostome, Théodoret de Cyr), mais aussi Plutarque, et, en 1569, le traité Adversus mathematicos de Sextus Empiricus, traduction qui eut une grande diffusion. Il a joué un rôle important dans le concile de Trente pour le rassemblement et la traduction de la documentation (actes des conciles, collections de textes de droit canon, notamment la collection commentée de Théodore Balsamon, qu'il a traduite en latin). Pour la nouvelle version projetée de la Bible, il a collationné le Codex Bezæ. Il a donné la traduction en français des actes du concile de Trente (Le saint, sacré, universel et général concile de Trente, légitimement signifié et assemblé sous nos saints pères les papes, &c, Reims, 1564 ; Rouen, 1583 ; Paris, 1584...). Ses pamphlets contre les protestants sont très nombreux.

Notes et références

Son Traicté de Sainct Hierosme..., issu de la bibliothèque de St-Nicaise conservé à la B.M de Reims.

Annexes

Bibliographie

  • Sophoclis Antigonre tragoedica a Gentiano Herveto Aurelio traducta a Graeco in latinum. Ejusdem Herveti Epigrammata, Editeur : Lugduni : apud Steph. Doletum, 1541.
  • Le saint, sacré, universel et général concile de Trente, légitimement signifié et assemblé sous nos saints pères les papes, &c, Reims, 1564 ; Rouen, 1583 ; Paris, 1584.
  • Apologie ou defense, contre une response des ministres de la nouvelle église d'Orleans, escripte en leur nom, par Je ne scay qui, se nommant L'un pour tous, A Paris : chez Nicolas Chesneau, 1561.
  • De reparanda ecclesiasticorum disciplina, oratio Gentiani Herveti, qua interpretatur sextum canonem concilii Chalcedon. qui situs est in distinctione lxx. Gratiani, ex quo maxima ex parte pendet restitutio lapsæ ecclesiasticæ disciplinæ, Editeur : Parisiis : apud Nicolaum Chesneau, 1561.
  • Notices d'autorité :