Iulii

(Redirigé depuis Gens Julia)
Iulii
Autre(s) nom(s) Gens Iulia
Branches
Sous la République Caesar et Iullus

Légende :

Patricien, Plébéien, Consulaire, Sénatorial, Équestre

Magistratures occupées
sous la République
Dictature 2 fois
Maître de cavalerie 1 fois
Censure 5 fois
Consulat 22 fois
Tribunat consulaire 9 fois
Décemvirat consulaire 1 fois

Gens et Liste des gentes romaines

Les Iulii, ou gens Iulia, appartiennent à une vieille famille de la Rome antique que la tradition fait descendre du Troyen Iule (ou Ascagne), fils d’Énée et de Créuse, amené en Italie par son père après la chute de Troie. Ce fondateur d’Albe la Longue est considéré comme le créateur de la famille qui, selon l’empereur Claude, se joint ensuite aux patriciens de Rome[1]. Par ce lignage, César revendique, lorsqu’il prononce l’éloge funèbre de sa tante Julia, une ascendance remontant à Vénus[2].

Les Iulii historiquement connus sont une famille patricienne d'importance mineure, qui exerce quelques consulats mais ne fait pas partie, au Ier siècle av. J.-C., de la cinquantaine de familles de la nobilitas qui fournissaient la plupart des consuls. Les Iulii connaissent des revers de fortune, et Jules César grandit dans une maison assez modeste du bas quartier de Subure, de mauvaise réputation[3].

Ses principales branches portent les cognomina : Caesar et Iullus.

Sous la République

VIe - IVe siècle av. J.-C. : Iulii Iulli

IIIe - Ier siècle av. J.-C. : Iulii Caesaris

Sous l'Empire

Article détaillé : Julio-Claudiens.

L'octroi de la citoyenneté romaine aux provinciaux par Jules César puis par les empereurs Julio-Claudiens diffuse le nom Iulius dans l'Empire, particulièrement en Gaule romaine, où de nombreux gaulois naturalisés adoptent ce nom.

Apparitions de la famille Iulia dans la fiction

La gens Iulia est l'une des trois familles romaines jouables de la faction romaine dans les jeux de stratégie historiques Rome: Total War et Total War : Rome II.

La famille Iulia apparait dans la série Rome et on y retrouve Auguste ainsi que César durant son ascension.

Notes et références